Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-decision.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/flying-witch-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/the-vanishing-girl-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-fille-davant.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/crotte.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/a-lecole-des-abeilles.html

vendredi 13 septembre 2013

[Rentrée Littéraire 2013] La Maladie du Roi

Titre du roman : La Maladie du Roi

Auteur : Christian Carisey

Nombre de pages : 207

Mon édition : Le Cherche-Midi

Genre : Historique

4ème de couverture :

Versailles, 1686. Le règne du Roi-Soleil vacille. Louis XIV doit mener bataille contre les puissances européennes. Il doit aussi lutter contre une fistule venue s'ajouter aux nombreuses maladies qui attaquent son corps abîmé. Alors que l'ambassadeur du Siam attend d'être reçu, le jeune chirurgien Félix de Tassy est chargé d'opérer le roi. De son intervention dépend la survie du pouvoir. Pendant ce temps, les espions rôdent à Versailles tandis que les Jésuites rêvent de convertir les populations d'Extrême-Orient.

À partir de faits réels, Christian Carisey a composé un roman sur la fragilité du pouvoir. On y croise de grands noms de la cour, tels Louvois, Madame de Maintenon, le père La Chaise ou la Palatine, et l'on découvre enfin qui se cache derrière le Masque de fer...


Ce que j’en pense :

Dur, dur de vous parler du livre et surtout de vous expliquer de quoi il parle. Car, en effet ce livre s’attache au Roi-Soleil et à sa célèbre fistule… mais pas que ! Ce n’est finalement qu’un prétexte pour nous donner un aperçu de la situation politique en 1686. Le Roi est faible, à l’article de la mort selon certains. Cela ne passe pas inaperçu et les puissances européennes pourraient en profiter pour envahir la France. Le Roi n’a donc d’autre choix que de donner le change, d’espérer mystifier son monde malgré la douleur bien présente en croisant les doigts pour que cela suffise à repousser les menaces les plus immédiates. Toutefois, cela ne peut pas durer éternellement, malgré les risques, il faut opérer le Roi. Cette charge revient au chirurgien Félix de Tassy. Le destin de la France est entre ses mains, ce qui va le pousser à multiplier les opérations sur des fistuleux afin de « prendre le coup de main » et apprendre à limiter les risques d’hémorragie et d’infection.

J’ai beaucoup apprécié ce roman car on sent que l’auteur maîtrise le sujet et colle au plus prés de la réalité historique. De toute façon, en fin d’ouvrage, il démêle le vrai – pratiquement tout – du faux – quelques personnages inventés pour les besoins de l’histoire. À travers ce livre, Christian Carisey nous amène dans les arcanes du pouvoir et nous fait voir l’envers du décor. On s’aperçoit alors que l’équilibre est précaire et que tout peut dérailler d’un moment à l’autre. On croise également de nombreux personnages historiques – Madame de Maintenon, Louvois, le père La Chaise et même le Masque de Fer – et on voit clairement leur influence sur le Roi ainsi que les machinations de certains ou certaines pour arriver à leurs fins.

Le seul point négatif que je lui trouve, c’est que la chronologie n’est pas précisée de façon explicite. L’action du roman se passe sur quelques mois de l’année 1686 mais il n’y a pas plus d’indications de temps, ce que j’ai trouvé dommage. Cela donne un sentiment de confusion.

Quoiqu’il en soit, j’ai beaucoup apprécié La Maladie du Roi. L’état de santé du monarque rend la France vulnérable et c’est parfaitement retranscrit. C’est un roman très intéressant et dont les contextes historique et politique sont complets. Il n’y a que la chronologie qui a posé problème pour moi…

Merci à la Librairie Dialogues qui m’a permis de découvrir cet ouvrage en avant-première dans le cadre de leur opération Rentrée Littéraire.

Appréciation globale : 
Une belle découverte.

Se le procurer :

& Enjoy

6 commentaires:

  1. Au fait c'est pour la royale fistule que fut composé par Lully le fameux "Dieu sauve le roi" que l'ambassadeur d'Angleterre traduisit. Le God save the king en est la traduction sur la musique originale. Si tous les Anglais savaient d'où vient leur hymne national !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai lu ça il n'y a pas très longtemps ! Peut-être bien dans les éclaircissements à la fin de ce livre tiens...

      Supprimer
  2. Les histoires sur le Roi Soleil me plaisent toujours, et celle me tente bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et celle-ci est pas mal. Moins romancée quand même, mais moi c'est ce qui m'a plu. On voit bien le contexte de l'époque.

      Supprimer
  3. Si j'en ai l'occasion je le lirai surement! :D

    RépondreSupprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !