Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

https://antredeslivres.blogspot.fr/2018/05/le-meurtre-de-roger-ackroyd.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2018/05/fast-courting-lecture-vo.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2018/05/daringham-hall-tome-2-le-secret.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2018/05/les-5-lettres-du-mot-cur.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2018/05/les-quatre.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2018/05/rretrospective.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2018/04/la-seule-facon-de-te-parler.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2018/04/dust-bowl.html

jeudi 29 mars 2018

La mystérieuse affaire de Styles

Titre du roman : La mystérieuse affaire de Styles

Auteur : Agatha Christie

Traduit par : Thierry Arson

Nombre de pages : 223

Mon édition : Le Livre de Poche

Genre : Policier

4ème de couverture : 

Tous ceux qui l'entouraient pouvaient tirer profit de la mort de Mrs Inglethorp, riche maîtresse de la propriété de Styles : son second mari, Alfred Inglethorp ; ses beaux-enfants, maintenus dans sa dépendance financière ; Cynthia, sa jeune protégée... Et tous auraient pu se procurer la strychnine qui l'a tuée.

Dès ce premier roman, publié en 1920, Agatha Christie démontre son extraordinaire habileté à nous tenir en haleine jusqu'au bout, alors même que les circonstances, les personnages, les indices nous sont parfaitement connus. Et surtout, elle campe le duo qui devait faire sa gloire : celui du petit détective belge et de son fidèle Hastings.

Ce que j’en pense :

Devant l’impossibilité d’expliquer clairement la mort d’Emily Inglethorp, tous les habitants du manoir deviennent suspects. En effet, cette dernière – enfermée à double tour dans sa chambre – est morte empoisonnée par un poison à action rapide… pris des heures auparavant. Devant ce casse-tête d’apparence insoluble, Hastings – présent lors du drame – fait appel aux petites cellules grises d’un vieil ami belge : Hercule Poirot.

Quel plaisir de découvrir la première affaire mettant en scène Poirot et Hastings. Le talent d’Agatha Christie n’étant plus à prouver, je ne m’étendrai pas sur l’enquête en elle-même et ses nombreux rebondissements. Mais sachez qu’elle est prenante et pleine de surprises.

J’ai adoré voir Hastings foncer tête baissée, être sûr de lui et tomber dans chaque fausse piste. Cela ne lui sert jamais de leçon et il recommence inlassablement. Il agit de même avec les femmes… pour son plus grand malheur. Par contre, quelle surprise en découvrant la relation qu’il entretient avec Poirot. Ils sont amis, certes, mais Hastings est condescendant et à deux doigts de mépriser Hercule Poirot parce qu’il se croit supérieurement intelligent et plus à même de résoudre l’affaire (avec l’absence de succès qu’on lui connait…).

En conclusion, une première affaire captivante, pleine du charme authentique d’une époque révolue. On y fait la rencontre de deux personnages emblématiques qu’il me tarde de retrouver.

Appréciation globale : 
Bluffant
Incipit :

Le vif intérêt que suscita dans le public ce qu’on appela, à l’époque, « L’Affaire de Styles », est aujourd’hui quelque peu retombé. Cette histoire connut néanmoins un tel retentissement que mon ami Poirot et la famille Cavendish elle-même m’ont demandé d’en rédiger le compte rendu.
Se le procurer :

& Enjoy

2 commentaires:

  1. Pas encore eu l'occasion de le lire, mais il est dans ma PAL !

    RépondreSupprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !