Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.com/2018/07/comme-convenu-tome-2.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/07/comme-convenu-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/07/meurtre-en-mesopotamie.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/07/drames-chez-les-riches.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/07/un-manoir-en-cornouailles.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/07/le-couteau-sur-la-nuque.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/06/les-chevaliers-des-gringoles-tome-1-les.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/06/natt.html

samedi 31 mars 2018

Judith et Bizarre

Titre du roman : Judith et Bizarre

Auteur : Benoît Richter

Illustrateur : Joëlle Jolivet

Nombre de pages : 107

Mon édition : Nathan

Genre : Jeunesse

4ème de couverture :

Dans un monde qui exploite les minotaures dès leur naissance, Judith, une petite humaine, en recueille un en cachette et le traite comme un frère…

Judith, 10 ans, vit avec ses parents dans une ferme qui produit des minotaures. Ces créatures, à corps d’homme et tête de veau, sont élevées puis utilisées pour les travaux que les humains ne veulent plus faire. Forts et endurants, mais d’une intelligence très limitée, ils sont exploitables jusqu’à la mort. Un jour, Judith découvre dans la nursery un bébé minotaure inversé : il a la tête d’un humain et le corps d’un veau. Sa naissance a échappé à la vigilance des adultes de la ferme. Judith pressent qu’elle doit s’occuper de lui en secret. Elle a déjà vu des minotaures inversés, mais ils disparaissaient toujours de la ferme très rapidement après leur naissance. Elle va donc le cacher et l’élever à l’insu de tous : lui apprendre à réfléchir et à parler…

Ce que j’en pense :

Les parents de Judith tiennent une Ferme où ils élèvent des Minotaures. Ces derniers, forts et d'une santé de fer, sont utilisés pour effectuer tous les travaux éreintants à la place des Hommes. Un jour, la petite fille découvre, caché dans la paille, un minotaure inversé. En effet, il a le corps d'un taureau et la tête d'un humain. Prise de pitié, elle le prend sous son aile, s'en occupe tout en le cachant aux yeux du monde… car si son existence venait à être découverte, Judith sait que les adultes le feraient disparaître comme les précédents… et ça ne lui plaît pas du tout.

Dans ce monde où la manipulation génétique en vue d’une exploitation commerciale est admise, il existe tout de même des tabous et des interdits. L’univers créé par l’auteur, en plus d’être intéressant, pousse donc le lecteur à la réflexion : jusqu’où peut aller la science ? À quel moment faut-il dire stop ? Car après tout, pourquoi accepte-t-on de créer des monstres (les Minotaures) mais craint-on les Minotaures inversés…

La plume de l’auteur m’a interpelée. J’ai eu l’impression que plus on avançait dans l’histoire, plus les phrases devenaient courtes et allaient à l’essentiel. En se débarrassant du superflu elles devenaient percutantes. De même, plus l’histoire avance, plus Judith et Bizarre gagnent en maturité.

Par contre, ce que j’ai vraiment trouvé dommage c’est le dénouement… ou plutôt l’absence de dénouement. L’auteur nous a ferrés dans son histoire et son univers. Le récit commence à gagner en intérêt, on se dit que les choses sérieuses commencent enfin… et ça s’arrête. C’est une fin brutale, insatisfaisante et surtout frustrante !

En conclusion, un petit roman jeunesse qui a le mérite de faire réfléchir. Même si je respecte le choix de l’auteur, je regrette vraiment la fin qui laisse le lecteur dans l’expectative.

Appréciation globale : 
Cela partait bien… et puis
Incipit :

Il y a la grande forêt, un peu plus loin au-delà des barrières, il faut la traverser pour arriver à la Ferme, il y a une longue route qui coupe en deux, une route si longue que Judith s’endort souvent en la parcourant, assise à l’arrière de la voiture, sa tête reposant sur la ceinture de sécurité, bercée par le ronron presque imperceptible du moteur et les voix de ses parents à l’avant qui parlent bas pour ne pas la réveiller.
Se le procurer :

& Enjoy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !