Si loin des siens

Titre du roman : Si loin des siens

Écrit par : Tamara McKinley

Traduit par : Danièle Momont

Nombre de pages : 380

Mon édition : L’Archipel

Genre : Saga familiale, Historique

4ème de couverture :

Septembre 1940. Polly Brown a accepté un poste d’infirmière à l’hôpital Cliffehaven, sur la côte Sud de l’Angleterre, afin de se rapprocher de Jack, son mari, grièvement blessé au front. Elle a dû se séparer d’Alice, sa fillette de 5 ans, envoyée au Canada pour fuir l’Europe en guerre.
À Cliffehaven, Polly emménage à la Pension du Bord de Mer, tenue par les époux Reilly. Là, elle y fait la connaissance de Danuta, une jeune Polonaise qui a perdu toute sa famille au début de la guerre.
Les deux femmes se serrent les coudes. En effet, bien que Polly soit une soignante qualifiée, l’infirmière en chef de l’hôpital refuse de lui accorder sa confiance et la traite comme une bonne à tout faire.
Au moment où Polly commence à se résoudre que Jack ne survivra peut-être pas à ses blessures, un télégramme parvient à la Pension. Un U-boat allemand a torpillé le bateau dans lequel se trouvait Alice…


Ce que j’en pense :

Pour se rapprocher de son mari grièvement blessé, Polly accepte un poste à l’hôpital de Cliffehaven. Afin de la protéger, et bien que ce soit un déchirement, elle confie sa petite fille de 5 ans aux bons soins de sa sœur et de sa mère qui fuient les bombardements en partant se réfugier au Canada.

C’est ainsi que la jeune femme atterrit à la Pension du Bord de Mer. La vie n’y est pas facile, mais les Reilly et leurs pensionnaires font leur possible pour adoucir le calvaire. La solidarité est de mise, on se sert les coudes et on prend soin les uns des autres… Polly a déjà du mal à garder le moral en voyant son mari mourir à petit feu, mais son monde s’effondre lorsqu’elle apprend que le bateau transportant toute sa famille a été coulé. Sa sœur, sa mère, ses neveux… et sa fille.

Difficile de faire face à une telle tragédie. Mais Polly, courageuse, essaye de ne pas sombrer. Elle doit tenir. Elle espère toujours une amélioration de la santé de son mari. Son travail à l’hôpital l’aide à se sentir utile et les habitants de la Pension l’accompagnent du mieux possible, avec les moyens limités dont ils disposent.

Encore une belle histoire servit par la plume de Tamara McKinley. La terrible guerre, même si elle reste en arrière-plan, se fait de plus en plus présente. Les protagonistes en sont les dommages collatéraux, ils la subissent mais tentent d’avancer et de survivre malgré les obstacles mis sur leur route.

En conclusion, une belle fresque humaine comme sait si bien les écrire Tamara McKinley. Ce tome réserve beaucoup d’émotions et de surprises… Préparez-vous !

Appréciation globale : 
Un maelstrom d’émotions

Commentaires

  1. Je ne connaissais pas du tout et j'ai encore jamais lu cette auteure.
    Je prends note du coup.
    Merci pour la découverte, bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore Tamara McKinley ! Si tu as l'occasion de la découvrir, n'hésite pas ;)

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas cet auteure, ça me donne très envie d'essayer !
    Après le confinement... je ne vais pas avoir assez de mouchoirs si je comprends bien !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais, mais mais... comment ?! Vite vite, il faut combler cette lacune :)

      Supprimer
    2. faut-il que je commence par le tome 1 ? faut-il que je sorte les kleenex dès le début ?

      Supprimer
    3. C'est mieux, parce qu'il y a l'histoire de la famille Reilly en fond, mais après comme le personnage principal change à chaque tome on peut comprendre dans n'importe quel ordre... mais commencer par le 1 c'est toujours mieux ! Pour les kleenex, tout dépend de ton petit cœur : est-il tout doux ou de pierre ? :P

      Supprimer

Publier un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !