La chaîne

Titre du roman : La chaîne

Écrit par : Adrian McKinty

Traduit par : Pierre Reignier

Nombre de pages : 400

Mon édition : Mazarine

Genre : Thriller

4ème de couverture :

VICTIMES. SURVIVANTS. RAVISSEURS. CRIMINELS.
VOUS SEREZ TOUT CELA À LA FOIS.

Le téléphone sonne. Un inconnu a kidnappé votre enfant.

Pour qu’il soit libéré, vous devez enlever l’enfant de quelqu’un d’autre.

Votre enfant sera relâché quand les parents de votre victime auront à leur tour enlevé un enfant.

Si un chaînon manque : votre enfant sera tué.

VOUS FAITES DÉSORMAIS PARTIE DE LA CHAINE.
VOUS N’ÊTES PAS LES PREMIERS.
VOUS NE SEREZ CERTAINEMENT PAS LES DERNIERS.

 
Ce que j’en pense :

Avant tout, je tiens à remercier les éditions Mazarine et Netgalley grâce à qui j’ai pu découvrir ce livre.

Imaginez : après avoir embrassé votre petite famille, vous filez au travail comme d’habitude. Sauf qu’en cours de route, vous recevez un appel vous informant que votre enfant vient d’être enlevé. Pour le récupérer, il va falloir payer une rançon. Mais ça, ce n’est qu’une broutille… car on vous demande également d’enlever un enfant à votre tour pour perpétuer la Chaîne. Un refus ou le moindre faux pas et vous signez l’arrêt de mort de toute votre famille.

C’est ce qui arrive à Rachel. Premières réactions : sidération et incompréhension. Pourquoi s’en prendre à Kylie, sa fille, et elle ? Elle est loin d’avoir le profil idéal : mère célibataire, cumulant les petits jobs pour réussir à joindre les deux bouts tout en combattant un cancer si coriace qu’il est en bonne voie de l’emporter… Faisant taire ses interrogations et ses doutes, pourtant légitimes, elle se botte les fesses et met tout en œuvre pour retrouver Kylie… même si ça implique de devenir un maillon de cette chaîne infâme.

La psychologie des personnages est un des gros points forts de ce livre, elle y tient une place importante et à ce titre est extrêmement bien travaillée. On voit ainsi comment Rachel, qui ne ferait pas de mal à une mouche en temps normal, se transforme radicalement et devient prête à tout – même à tuer – pour récupérer sa fille. L’autre point fort est le concept imaginé par Adrian McKinty. L’auteur a eu une idée brillante avec cette Chaîne où les victimes deviennent à leur tour bourreaux. C’est machiavélique, bien pensé, bien mené… et affreusement réaliste.

Ce roman est découpé en deux parties. Si la première est une véritable montée en puissance, la deuxième… c’est l’apothéose. En effet, on y fait (entre autres) connaissance avec les têtes pensantes de la Chaîne. On en voit la genèse. Passionnant.

En conclusion, La Chaîne est un thriller psychologique bien construit qui change de ce que l’on peut lire d’ordinaire. Il y a de l’action, des personnages travaillés en profondeur et intéressants à suivre, une histoire captivante et haletante… que demander de plus ?

Appréciation globale : 
 Glaçant !

Commentaires

  1. Je l'ai repéré il y a quelques jours ce livre et j'hésitai mais en lisant ta chronique ça me donne davantage envie de le découvrir :)
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui faut pas hésiter, il est vraiment top ! Très prenant et plein de suspense !

      Supprimer

Publier un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !