Articles

Le restaurant de l'amour retrouvé

Image
Titre du roman :  Le restaurant de l'amour retrouvé Écri t par :  Ito Ogawa Nombre de pages :  254 pages Mon édi tion :   Piquier (poche) Genre :  Contemporain 4 ème  de couverture : Une jeune femme de vingt-cinq ans perd la voix à la suite d’un chagrin d’amour, revient malgré elle chez sa mère, figure fantasque vivant avec un cochon apprivoisé, et découvre ses dons insoupçonnés dans l’art de rendre les gens heureux en cuisinant pour eux des plats médités et préparés comme une prière. Rinco cueille des grenades juchée sur un arbre, visite un champ de navets enfouis sous la neige, et invente pour ses convives des plats uniques qui se préparent et se dégustent dans la lenteur en réveillant leurs émotions enfouies. Ce que j’en pense : C'est le premier roman contemporain japonais que je lis. Je savais que cela allait être très contemplatif mais finalement c'est passé crème. Le livre est court mais les 80 premières pages prennent leur temps malgré tout pour poser le personnage d

Le croque-mitaine

Image
Titre du roman : Le croque-mitaine Écrit par : Jérémy Bouquin Nombre de pages : 194 Mon édition : Oskar Genre : Jeunesse 4 ème de couverture :   A l'internat, lorsque les référents ont le dos tourné, Siffleur, 13 ans, matricule U75, captive les plus jeunes avec ses histoires d'ogres et de croque-mitaine. C'est sa façon d'imaginer le monde extérieur, de l'autre côté du mur de l'Institution. Siffleur et ses camarades Caboche, Costaud et Beau Gosse vivent à la dure dans une école fermée, une bulle carcérale, sous l'inflexible autorité des adultes référents. Ils sont logés, nourris, instruits, et se croient à l'abri, mais dans ce futur si proche où tout est permis, même les pires des cauchemars d'enfant, le croque-mitaine existe vraiment. Mais il n'est peut-être pas celui qu'on croit. Ce que j’en pense : Jérémy Bouquin pose les bases dès les premières pages. On se trouve dans un internat bien mystérieux où les élèves ne sont dé

Légende

Image
Titre du roman :   Légende Écri t par :  David Gemmell Nombre de pages :  475 pages Mon édi tion :   Milady Genre :  Fantasy 4 ème  de couverture : Druss est une légende. Ses exploits sont connus de tous. Mais il a choisi de vivre retiré loin des hommes, au sommet d'une montagne. Là, il attend son ennemi de toujours : la mort. Dros Delnoch est une forteresse. C'est le seul endroit par lequel une armée peut traverser les montagnes. Protégée par six remparts, elle était la place forte de l'empire drenaï. C'est maintenant le dernier bastion, car tous les autres sont tombés devant l'envahisseur nadir. Et le vieux guerrier est son seul espoir. Ce que j’en pense : Enfin, je découvre cet auteur de fantasy qu'on m'a tant recommandé ! Je m'embarque dans une sacrée longue saga "classique" du genre, mais j'en suis ravie après la lecture de ce premier tome (qui peut aussi très bien se lire comme un one-shot). Dans ce livre, j'ai été agréablement su

Boudicca

Image
Titre du roman : Boudicca Écrit par : Jean-Laurent Del Socorro Nombre de pages : 280 Mon édition : ActuSF Genre : Historique, Fantastique 4 ème de couverture :   Angleterre, an I. Après la Gaule, l’Empire romain entend se rendre maître de l’île de Bretagne. Pourtant la révolte gronde parmi les Celtes, avec à leur tête Boudicca, la chef du clan icène. Qui est cette reine qui va raser Londres et faire trembler l’empire des aigles jusqu’à Rome ? À la fois amante, mère et guerrière mais avant tout femme libre au destin tragique, Boudicca est la biographie historique et onirique de celle qui incarne aujourd’hui encore la révolte. Ce que j’en pense : Avec ce roman Jean-Laurent Del Socorro revient sur le destin d’une femme extraordinaire, Boudicca (ou Boadicée). Je ne connaissais pas très bien l’histoire de cette reine celte, du coup le récit m’a passionnée. Il faut dire que l’écriture de l’auteur est très agréable et fluide. On se sent tout de suite transporté dans l’Histoire

Le Réseau Corneille

Image
Titre du roman :  Le Réseau Corneille Écri t par :  Ken Follett Nombre de pages :  455 pages Mon édi tion :  Robert Laffont  Genre :  Historique 4 ème  de couverture : Pendant la Seconde Guerre mondiale, les services secrets britanniques ont missionné des espionnes sur le sol français. Ken Follett s'est inspiré de ce fait de guerre véritable pour construire un roman d'espionnage palpitant. Betty a vingt-neuf ans, elle est officier de l'armée anglaise, l'une des meilleures expertes en matière de sabotage. À l'approche du débarquement allié, elle a pour mission d'anéantir le système de communication allemand en France. Après une première tentative catastrophique et coûteuse en vies humaines, Betty va jouer le tout pour le tout… Ce que j’en pense : Ce livre est une double découverte pour moi. Premièrement, je n'avais jamais lu de Ken Follett avant. Et deuxièmement (et surtout) je l'ai lu de manière atypique. Il s'agissait d'un livre mystère. Je l

Le flux et le reflux

Image
Titre du roman : Le flux et le reflux Écrit par : Agatha Christie Nombre de pages : 254 Mon édition : Le Livre de Poche Genre : Policier 4 ème de couverture :   Gordon Cloade est mort fort à propos sous les décombres de sa villa ravagée par le Blitz. Il laisse à sa jeune veuve, Rosaleen, une fortune colossale et cela, évidemment, ne fait pas l'affaire du clan Cloade qui se voit, d'un seul coup, spolié par l'intruse. Or, le bruit court que le premier mari de Rosaleen ne serait pas mort, ce qui, bien entendu, aurait pour effet d'annuler le second mariage... Ces situations troubles sont pain bénit pour les maîtres chanteurs. En voici justement un qui approche la jeune femme. Pas très longtemps : en lui portant son breakfast, la petite bonne de l'auberge où l'individu est descendu trouvera, dans sa chambre, un horrible spectacle... Ce que j’en pense : Gordon Cloade est un vieux solitaire plus riche que Crésus. Et voilà qu’il se marie avec Rosaleen,

Le pensionnat de Mlle Géraldine, intégrale

Image
Titre du roman :  Le pensionnat de Mlle Géraldine Écri t par :  Gail Carriger Nombre de tomes : 4 tomes (série finie) Mon édi tion : Le Livre de Poche Genre :  Jeunesse, fantasy 4 ème  de couverture : C’est une chose que d’apprendre à faire une révérence comme il faut. C’en est une autre que d’apprendre à faire une révérence en lançant un couteau. Bienvenue au Pensionnat de Melle Géraldine. Angleterre, début du 19e siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa pauvre môman : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres qu’apprendre les bonnes manières ! Mrs Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady… aussi inscrit-elle Sophronia au Pensionnat de Melle Géraldine pour le Perfectionnement des Jeunes Dames de Qualité. Mais Sophronia comprend très vite que cette école n’est peut-être pas exactement ce que sa mère avait en tête. Certes, les jeunes filles y apprennent l’art de la danse, celui de se vêtir et l’étiquette ; mais elles apprennent a

Les heures indociles

Image
  Titre du roman :  Les heures indociles Écri t par :  Eric Marchal Nombre de pages :  858 pages Mon édi tion :   Pocket Genre :  Historique 4 ème  de couverture : Londres, 1908 : engoncé dans ses principes, le siècle renâcle à commencer. Trois combats se rencontrent alors : la suffragette Olympe Lovell, militante acharnée pour les droits des femmes ; le médecin Thomas Belamy, métis annamite déterminé à marier sciences occidentales et orientales ; et Horace de Vere Cole, poète excentrique, aristocrate et plaisantin de génie… Trois avant-gardistes dont les ambitions, tribulations et passions contrariées s’apprêtent à faire trembler l’Angleterre victorienne… Ce que j’en pense : Après Le soleil sous la soie que j'ai lu il y a une paire d'années, voici mon deuxième livre d'Eric Marchal. Mes souvenirs du Soleil sous la soie commencent donc à dater un peu, mais je peux déjà faire un premier reproche que j'avais déjà pensé à l'époque : c'est trop long. Le livre fait

Le Batard de Kosigan, tome 3 : Le marteau des sorcières

Image
Titre du livre  : Le Bâtard de Kosigan , tome 3 : Le marteau des sorcières Auteur :  Fabien Cerutti Nombre de pages : 440 pages Mon édi tion :  Folio SF Genre :  Fantasy, Historique 4 ème  de couverture : 1341, sur les traces de son passé, le Bâtard de Kosigan et sa compagnie s’enfoncent dans les profondeurs de l’Empire germanique, d’un puissant seigneur du Rhin. Les mystères s’épaississent, mêlant complots, magie et religion, sur fond de chasse aux sorcières. Le chevalier devra naviguer avec prudence sur des eaux redoutables où l’Inquisition rôde et où il est parfois difficile de distinguer amis et ennemis. À quelques siècles d’intervalle, Kergaël de Kosigan tente d’élucider les interrogations soulevées par les écrits de son ancêtre. Mais remuer les secrets de l’Histoire s’avère périlleux et la vérité a toujours un prix. Joutes verbales, combats épiques, séduction et manipulations ; on retrouve avec grand plaisir la fougue et le panache de la maison de Kosigan. Ce que j’en pense : Je

Gagner n’est pas jouer

Image
Titre du roman : Gagner n’est pas jouer Écrit par : Harlan Coben Traduit par : Roxane Azimi Nombre de pages : 395 Mon édition : France Loisirs Genre : Thriller 4 ème de couverture :   La famille Lockwood et ses cadavres dans le placard Retrouvés près du cadavre d'un activiste recherché par le FBI, une valise à son nom et un tableau de maître volé renvoient Windsor Horne Lockwood III, alias Win, à une vieille affaire familiale de cambriolage avec séquestration... Jeu de piste à haute intensité, la première enquête solo du partenaire fortuné de Myron Bolitar vaut son pesant de rebondissements et révélations. Ce que j’en pense : Encore une fois, Harlan Coben fait fort. Il nous introduit auprès de Win – personnage apparemment bien connu des lecteurs de Myron Bolitar. Je dis « apparemment » car ce n’est pas encore mon cas… mais ça ne m’a pas empêchée d’adorer cette lecture et ce protagoniste. Comment décrire Win ? Avant tout, c’est un antihéros comme je les aime. L’a