Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

https://antredeslivres.blogspot.fr/2018/05/le-meurtre-de-roger-ackroyd.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2018/05/fast-courting-lecture-vo.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2018/05/daringham-hall-tome-2-le-secret.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2018/05/les-5-lettres-du-mot-cur.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2018/05/les-quatre.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2018/05/rretrospective.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2018/04/la-seule-facon-de-te-parler.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2018/04/dust-bowl.html

mercredi 15 novembre 2017

Seules les femmes sont éternelles

Titre du roman : Seules les femmes sont éternelles

Auteur : Frédéric Lenormand

Nombre de pages : 286

Mon édition : La Martinière

Genre : Thriller

4ème de couverture : 

Au début de la guerre de 1914, un policier décide de revêtir une identité féminine pour échapper à la mobilisation. Ray Février devient « Loulou Chandeleur », détective privé en bas de soie et chapeau à voilette. Ray-Loulou se rend compte qu’il est aussi bon flic en robe qu’en pantalon, et peut-être meilleur homme qu’auparavant.

Aux côtés de la patronne de l'agence de détectives, la charmante Miss Barnett – qui ne connaît pas son secret –, Loulou enquête sur une intrigante affaire de lettres de menaces. Quand le maître chanteur commence à mettre son plan à exécution et que les meurtres se multiplient, notre étonnant duo plonge dans une succession de surprises et de pièges périlleux.

Entre 1914 et 1918, ce sont les Françaises qui ont fait vivre le pays. Ce roman raconte leur émancipation et la difficulté d’être une femme en temps de guerre... surtout quand on n'en est pas une.

Ce que j’en pense :

Raymond Février se pensait à l’abri de la mobilisation en tant qu’inspecteur de police... malheureusement, le funeste message parvient finalement jusqu’à lui. Rien que l’idée d’aller sur le front le fait paniquer. Il décide alors de se travestir en femme, devenant Loulou Chandeleur, et de faire disparaître son alter ego masculin. Cherchant une occupation, il se fait engager par Miss Barnett, patronne d’une agence de détectives. Leur première enquête ne tarde pas à tomber et les voilà toutes deux sur la trace d’un odieux maître chanteur qui n’hésite pas à mettre ses menaces à exécution.

Le duo d’enquêtrices fonctionne bien, la naïveté innocente de Miss Barnett étant contrebalancée par l’expérience de Loulou, ce qui permet au lecteur de s’y attacher très facilement. L’intrigue est pleine de rebondissements - personnellement, je n’ai pas arrêté de changer d’avis quant au coupable - et menée d’une main de maître par l’auteur. Ce dernier nous offre également une balade dans Paris alors que la première guerre mondiale vient d’éclater. L’ambiance est si bien retranscrite qu’on a l’impression d’y être (le danger en moins !).

Des personnages forts, une intrigue solide, un univers intéressant... et Frédéric Lenormand ne s’arrête pas là. En effet, le vrai plus de ce roman c’est le ton léger et l’humour omniprésent. C’est facile, en lisant Seules les femmes sont éternelles on passe son temps à sourire - oui, même quand il y a un nouveau meurtre !

En conclusion, une nouvelle série à suivre de près, autant pour les personnages que pour l’époque choisis par l’auteur !

Appréciation globale :  
Un délice à lire
Pour un extrait :

 Nouvelle case dans mon challenge :
x o x x x
o x x x x
x x x o x
x x x x x
x x x x o

Se le procurer :

& Enjoy

2 commentaires:

  1. J'aime bien les livres se passant pendant les guerres et celui ci a l'air original alors pourquoi pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'héroïne/héros est original et donne du piment à l'intrigue ! :D

      Supprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !