Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/le-vertige-des-falaises.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/starters-livre-ii-enders.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/quart-de-frere-quart-de-sur-tome-2-mon.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/princesses-power.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/06/red-queen-tome-2-glass-sword.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/06/les-enquetes-de-linspecteur-higgins.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/06/une-enquete-trepidante-du-club-wells.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/06/la-chine-en-12-recits.html

mercredi 16 novembre 2011

Shim Chong, fille vendue

Titre du roman : Shim Chong, fille vendue

Auteur : Sok-yong Hwang

Nombre de pages : 547

Éditeur : Points

Genre : Drame

Ressenti global : http://1.bp.blogspot.com/-57sD8DrxJRc/TotfKgtUq7I/AAAAAAAAAQI/wuU71006CAM/s1600/Note+2+%25282%2529.jpg

4ème de couverture :

Nous sommes à la fin du XIXe siècle. En ces temps de disette et de corruption, la traite des enfants est un commerce qui alimente un immense trafic mafieux dans toute l’Asie du sud-est. Shim Chong n’échappe pas à la règle : vendue adolescente, elle va connaître tous les aléas d’un négoce sexuel florissant, des rives du fleuve Jaune aux ports de Shanghai, Taiwan ou Singapour, de la prostitution la plus sordide à la haute courtisanerie des geishas. Le parcours initiatique de la jeune Shim Chong s’inscrit de façon magistrale dans une impressionnante saga de la prostitution et des métiers de la séduction, à une période charnière où l’Asie, sur fond de guerre de l’opium et de trafic d'armes, s’ouvre aux impérialismes occidentaux.

Ce que j’en pense :

Je me lançais dans cette lecture avec joie, mais j’ai très vite déchanté. Je n’ai vraiment pas été transcendée par ce que j’ai lu. Cet ouvrage conte l’histoire d’une jeune fille vendue à l’âge de 15 ans et qui se retrouve dans le milieu de la prostitution. Toute sa vie durant elle ne connaitra guère que ce milieu peu recommandable, avec quelques parenthèses auprès d’hommes qu’elle estimera et aimera. Malheureusement, il y a beaucoup de longueurs et de répétitions dans les situations auxquelles elle doit faire face. Ce sont toujours les mêmes actions : elle est vendue, elle doit se prostituer, elle est revendue, etc. Il n’y a qu’à la fin où le schéma habituel change un peu et apporte de la nouveauté dans l’intrigue. Ce qui me laisse penser que 200 pages auraient amplement suffi, mais ce n’est que mon avis. Le récit auquel nous avons le droit est librement inspiré d’une légende coréenne, d’après ce que nous apprenons dans la postface. Et cette légende, qui est résumée en 1 page m’a paru bien plus passionnante que ce que je venais de lire durant plus de 500 pages.

La plume de l’auteur n’est pas forcément mieux. Je ne sais pas si c’est la traduction qui veut cela ou si c’est le style qu’on a voulu donner au texte, mais le sens de certaines phrases était bien compliqué. Ce qui rendait la compréhension du texte laborieuse.

Pour ce qui est des personnages, je n’ai rien de positif à dire non plus. L’héroïne, Shim Chong, n’a rien de très attachant. Bien que son parcours ne soit pas enviable, à aucun moment je n’ai compati ou ne me suis sentie profondément touchée. De même, au cours de son périple, on rencontre un grand nombre de personnages secondaires que l’on apprend à connaître et à reconnaître pour finalement s’apercevoir qu’on ne les revoit jamais. On ne sait donc pas forcément ce qu’ils deviennent par la suite, cela m’a profondément découragé. D’ailleurs, à la fin je ne cherchais même plus à retenir leur nom.

Finalement, si je n’ai pas abandonné ce livre c’est simplement car le contexte était intéressant. On voit l’Asie qui s’ouvre – le plus souvent contre sa volonté – petit à petit au monde occidental. Les occidentaux fixent les règles, que cela plaise ou non aux asiatiques. Ce roman est un témoignage digne d’intérêt et c’est la seule chose qui a retenu mon attention.

En conclusion, ce livre est une déception pour moi. Sincèrement, je m’attendais à quelque chose de plus poétique et surtout de plus passionnant. Évidemment, je savais que la sexualité serait très présente et cela ne m’a pas gênée outre mesure (il suffit de lire le résumé pour le savoir), mais je ne pensais pas que l’intrigue n’aurait pas vraiment d’autre fil conducteur. Le personnage principal n’a pas réussi à me toucher, quant aux autres, il ne servait finalement à rien de s’y attacher. Le style n’a malheureusement rien arrangé, rendant au contraire la lecture un peu plus laborieuse.

Merci à Libfly et aux éditions Points pour leur opération "Un Poche, un(e) Mordu(e), une critique !".

Se le procurer :
Grand Format : Librairie Dialogues

& Enjoy

2 commentaires:

  1. C'est le genre de livres qui aurait pu m'intéresser mais bon, ton avis mitigé ne me donne pas vraiment envie de me plonger dedans ! Dommage !

    RépondreSupprimer
  2. Oui, je partais vraiment dans l'idée qu'il allait me plaire ! Mais ce ne fut pas le cas :( Après tous les goûts sont dans la nature, peut-être qu'il te plaira à toi !

    RépondreSupprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !