Le maître des illusions

Titre du roman : Le maître des illusions

Écrit par : Dona Tartt

Nombre de pages : 706 pages

Mon édition : France Loisirs

Genre : Drame


4ème de couverture :

En décrochant une bourse à l'université de Hampden, dans le Vermont, Richard Papen ne laisse pas grand chose derrière lui : la Californie, qui lui déplaît ; son adolescence, faite de souvenirs incolores ; et ses parents, avec qui il ne s'entend pas. Hampden est une porte de sortie inespérée, l'opportunité de vivre une nouvelle vie. Passées quelques semaines, il est bientôt attiré par un professeur atypique, Julian Morrow, esthète capricieux qui enseigne les lettres classiques à cinq étudiants apparemment très liés. Contre l'avis de ses professeurs, il tente de s'introduire dans le groupe de ces jeunes gens marginaux sur qui courent les plus folles rumeurs. Et il est loin d'imaginer ce que lui coûtera sa curiosité.

Ce que j’en pense :

Je ne pensais pas parler sur ce blog des lectures que je n'ai pas aimées. Mais cela fait plus d'un mois que celle-ci a été lue, et elle me trotte toujours en tête. C'est qu'il faut que ça sorte. Alors je vais me défouler par ici.

Alors entendons-nous bien, ce livre n'est pas mauvais loin de là. D'ailleurs le fait qu'il me reste de manière aussi nette en tête un mois plus tard prouve qu'il a quelque chose. Mais ce quelque chose n'était clairement pas pour moi. 

Déjà les points positifs et indiscutables. L'ambiance élitiste de cette université du Vermont est très bien rendue et décrite. On s'y croirait. Quant à l'écriture elle est très maîtrisée voir dense par moments, tout en restant agréable et très lisible.

Mais le gros bémol ce sont les personnages. Il a été très difficile pour moi de ressentir de l'empathie envers eux. Je suis complètement d'accord pour lire des histoires avec des personnages ambigus ou imparfaits, mais ici, ils sont ça, plus complètement incompréhensibles. Ils sont censés être intelligents mais font preuve d'une étroitesse d'esprit et d'une telle condescendance que c'est dur de comprendre leurs motivations et leurs actes, encore plus de les trouver justifiés.

Alors certains diront que ce livre est génial et splendide. D'ailleurs on le trouve dans beaucoup de listes de "livres à lire absolument". Et je comprends complètement le point de vue de ces gens-là. D'ailleurs, j'en parle ici pour encourager à le lire, ne serait-ce que pour vous faire votre propre opinion. Mais vous voilà prévenu : ça passera ou ça cassera. À mon avis, cette lecture ne vous laissera pas indifférent et vous rejoindrez certainement un camp (choisissez le bon, vous aurez peut-être des cookies).

Appréciation globale : 

⭐✯✯✯✯ Je n'aime pas

Commentaires

  1. C'est intéressant aussi de parler des "moins" bonnes lectures ;) Je l'ai lu il y a un petit moment et c'est un récit qui marque. D'ailleurs, je compte bien le relire.

    RépondreSupprimer
  2. Un livre que j'ai tout de même envie de découvrir un jour pour m'en faire mon propre avis ;)
    Merci pour cette chronique bien argumentée !
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, vas y ! Il mérite d'être découvert et qu'on se fasse sa propre opinion !

      Supprimer

Publier un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !