La ligne verte

Titre du roman : La ligne verte

Écrit par : Stephen King

Nombre de pages : 507

Mon édition : Librio (histoire découpée en 6 épisodes/livres pour respecter la publication originelle sous forme de feuilleton)

Genre : Fantastique

4ème de couverture :

Paul Edgecombe, ancien gardien-chef d'un pénitencier dans les années 30, entreprend d'écrire ses mémoires. Il revient sur l'affaire John Caffey - ce grand Noir au regard absent, condamné à mort pour le viol et le meurtre de deux fillettes - qui défraya la chronique en 1932.
La ligne verte est le reflet d'un univers étouffant et brutal, où la défiance est la règle. Personne ne sort indemne de ce bâtiment coupé du monde, où cohabitent une étrange souris apprivoisé par un Cajun pyromane, le sadique Percy Wetmore avec sa matraque et Caffey, prisonnier sans problème. Assez rapidement convaincu de l'innocence de cet homme doté de pouvoirs surnaturels, Paul fera tout pour le sauver de la chaise électrique.

Ce que j’en pense :

Au crépuscule de sa vie, Paul ressent le besoin de se confier et de raconter un épisode de sa vie qui l’a profondément marqué. Gardien-chef de prison dans les années 30, son équipe et lui ont en charge les prisonniers qui attendent leur exécution. Un poste délicat… mais encore plus en 1932 avec Percy Wetmore – un gardien pistonné et imbuvable – et l’arrivée de John Caffey, un vagabond mesurant plus de 2 mètres, une force surhumaine mais un peu simplet et doux comme un agneau. Difficile de croire qu’il a effectivement violé et tué deux petites filles. Dès l’instant où Caffey met les pieds dans l’unité de Paul, plus rien n’est comme avant.

Quelle claque cette lecture. Stephen King a un véritable don de conteur. Son histoire vous capte dès les premières lignes. Sans parler de ses personnages qui vous prennent aux tripes. C’est impressionnant, on oublie bien vite qu’on côtoie principalement des criminels qui ont commis des actes odieux. Il arrive à les rendre tellement humains, vulnérables… pour ne pas dire sympathiques. Il excelle également dans l’art de créer des personnages détestables qu'on prend plaisir à haïr. Le plus étonnant, finalement, c’est que sous sa plume tous nos repères sont bouleversés : les "gentils" ne le sont pas forcément, tandis que les méchants nous deviennent affreusement attachants.

Un seul conseil : préparez-vous. Préparez-vous à y laisser des plumes. Cette histoire m’a profondément marquée. Paul, Caffey, Mister Jingles, les autres détenus mais également les gardiens, tous les personnages m’ont ébranlée et touchée à leur manière… J'y repense avec émotion, même plusieurs heures, jours, semaines après avoir tourné la dernière page de ce récit. Un stock de mouchoirs ne sera pas de trop !

En conclusion, ce roman est un thriller puissant qui navigue entre passé et présent avec une petite touche de fantastique bienvenue. La ligne verte est une véritable leçon d’humanité. Attention, on ne sort pas indemne de cette lecture, mais on en sort grandi.

Appréciation globale :
 Poignant, déchirant, merveilleux... un coup de ♥

Commentaires

  1. Un de mes préférés de l'auteur. J'ai été très marqué par l'adaptation dont j'ai vu un extrait en cours, au collège. Et, le roman fut tout aussi marquant et poignant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu le film il y a très longtemps, donc j'avais quasiment tout oublié... j'ai redécouvert l'histoire avec le livre. C'est dur de s'en remettre ♥

      Supprimer
  2. J'ai vu le film et pas encore lu le livre....il me le faut vraiment dans ma bibliothèque comme tout les Stephen King ^^
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai envie de revoir le film (parce que ça fait longtemps) mais pas sûr que mon petit cœur soit assez guéri pour le moment ! =D

      Supprimer
  3. Un roman absolument bouleversant, parmi mes préférés de l'auteur, qui remet pleins de choses en question... Magnifique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! On est bousculé dans nos certitudes !

      Supprimer

Publier un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !