Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

vendredi 27 avril 2018

Dust Bowl

Titre du roman : Dust Bowl

Auteur : Fabien Fernandez

Illustrateur : Mélanie Delon

Nombre de pages : 263

Mon édition : Lynks

Genre : Fantastique

4ème de couverture : 

Oklahoma, avril 1935. Témoin impuissant du meurtre de son père, Kush fuit la demeure familiale en proie aux flammes. En quête de justice et de vérité, le jeune Forgeron découvre l’existence d’un complot qui pourrait bien changer l’histoire du pays. Déterminé à s’opposer aux plans des Alchimistes, l’ordre occulte responsable de la mort de son père et de celle de nombreux mages Forgerons à travers les siècles, l’adolescent traverse le pays ravagé par le Dust Bowl, tempêtes de poussières dévastatrices nées par la faute des hommes. Au cours de son périple, Kush croise Ruben, un étrange golem, un inquiétant groupe de forains et Alexandria, tireuse de cartes, dont il tombe éperdument amoureux…

Une quête haletante dans un décor d’apocalypse.
Une réflexion passionnante actuelle sur les ravages de l’homme sur l’écosystème.
Une plume originale au service de personnages profondément humains.
 
Ce que j’en pense :

Le père de Kush est assassiné devant ses yeux, sans qu’il puisse s’interposer ou le défendre, par des Alchimistes – des mages se fondant sur les avancées scientifiques. Le jeune homme est lui-même est un Forgeron, un mage ayant une affinité avec un des éléments de la Nature, et il entend bien utiliser son pouvoir naissant pour se venger et rendre justice à son père.

Cependant, au cours de ses recherches, il tombe sur un complot tellement énorme qu’il risque de changer la face du monde. Plus remonté et déterminé que jamais, Kush décide d’aller jusqu’au bout et d’empêcher les Alchimistes, ces meurtriers sans âme, d’accomplir leurs desseins. Son chemin sera semé d’embûches, mais également de belles rencontres telles que Ruben, un golem plus humain qu’il n’y paraît, ou encore Alexandria, une tireuse de cartes aussi mystérieuse qu’ensorcelante.

L’univers créé par Fabien Fernandez est fascinant. L’auteur y mêle habilement réalité et fiction, s’appuyant sur des faits historiques ou des personnes ayant réellement existé, ce qui rend l’histoire d’autant plus crédible. Il y ajoute une petite pointe de fantastique qui permet de pimenter l’ensemble… Même si je dois bien avouer qu’au début, j’ai eu un peu de mal pour m’y retrouver car les explications arrivent au compte-gouttes. Cela ne m’a pas empêchée d’apprécier cette dualité entre Forgerons et Alchimistes… si bien que je suis même un peu frustrée de ne pas en avoir appris davantage !

L’ambiance de ce roman est tout à fait particulière. Le lecteur se laisse entraîner dans cette belle aventure, portée par des personnages attachants, tandis que l’auteur dénonce et nous met en garde contre certaines dérives scientifiques qui ont actuellement cours. De quoi faire réfléchir !

En conclusion, une jolie histoire qui véhicule un message important et amène le lecteur à s’interroger sur le monde actuel et sur les choix qui sont faits en terme de gestion de notre planète. Kush et Ruben sont touchants, chacun à leur manière, et je me demande si on va avoir le droit de les retrouver dans une suite…

Appréciation globale :
Intéressant
Incipit :

Je n’ai pas réfléchi : j’ai suivi les ordres paternels et je me suis caché sous notre maison avec le manuscrit.
- Tu ne vaux pas mieux qu’un négro, Enoch Blomston ! crache la voix inconnue du jardin.
Le trailer du livre…


Se le procurer :

& Enjoy

2 commentaires:

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !