Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/asterix-et-la-transitalique.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/seules-les-femmes-sont-eternelles.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/gloutons-et-dragons-tome-3.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/les-adieux-la-reine-lecture-commune.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/paris-toujours.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/les-fleurs-du-repentir.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/10/ou-est-passee-lola-frizmuth.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/10/paris-le-retour.html

jeudi 8 mai 2014

Ondine, fille des Lacs

Titre du roman : Ondine, fille des Lacs

Auteur : Anne-Sophie Silvestre

Illustrateur : Claire Degans

Nombre de pages : 44

Mon édition : Flammarion (Castor Poche)

Genre : Jeunesse

4ème de couverture :

Ondine est fascinée par les chevaux. Mais au Pays des Lacs, ces animaux ne peuvent pas vivre. Alors parfois, malgré l'interdiction de son père, elle se cache et épie les braves chevaliers du Royaume de Tintagel et leurs montures, et surtout le plus jeune fils du roi, le chevalier Diego, qui a fière allure sur son poney blanc...

Ce que j’en pense :

Deux peuples se côtoient mais ne se croisent jamais : les gens du Lac et ceux de la Terre Ferme. En conséquence, ils vivent en paix. Mais cette situation ne satisfait pas Ondine, une jeune fille du Lac. Cette petite curieuse meurt d’envie de découvrir les gens de la Terre Ferme et surtout… les chevaux. La curiosité étant plus forte que tout elle brave l’interdiction de son père, s’approchant des Hommes jusqu’à se lier d’amitié avec Diego, le plus jeune fils du roi.

Toutefois, leur petite routine est soudainement chamboulée et les deux amis sont séparés de force. Ondine, n’écoutant que son courage, vole au secours de son ami, refusant de rester les bras ballants comme un témoin impuissant.

Dans ce récit, qui prend l’allure des contes traditionnels, Anne-Sophie Silvestre fait l’éloge de la tolérance, de l’entraide, de la solidarité et de l’amitié. Par ailleurs, on retrouve dans ce roman tous les éléments qui font un bon Anne-Sophie Silvestre : une héroïne intrépide, une belle plume, une histoire entrainante et un véritable travail sur les mots. Dommage que ce roman ne soit plus édité !

Appréciation globale :
Une lecture bien agréable
19/41

& Enjoy

4 commentaires:

  1. Oh, mince, je n'ai pas ce roman, il faudrait que je le trouve d'occasion! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que si tu es fan de l'auteur comme moi, il te le faut :P

      Supprimer
  2. Il a l'air mignon mais... sans plus aussi :/

    RépondreSupprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !