Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-decision.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/flying-witch-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/the-vanishing-girl-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-fille-davant.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/crotte.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/a-lecole-des-abeilles.html

jeudi 9 septembre 2010

Stupeur et tremblements

9782253150718FS.gif
Titre du roman : Stupeur et tremblements

Auteur : Amélie Nothomb

Genre : Autobiographique

Nombre de pages : 186

Note : http://img269.imageshack.us/img269/6041/note5.jpg

Résumé bref :

Au début des années 90, la narratrice est embauchée par Yumimoto, une puissante firme japonaise. Elle va découvrir à ses dépens l'implacable rigueur de l'autorité d'entreprise, en même temps que les codes de conduite, incompréhensibles au profane, qui gouvernent la vie, sociale au pays du Soleil levant. D'erreurs en maladresses et en échecs, commence alors pour elle, comme dans un mauvais rêve, la descente inexorable dans les degrés de la hiérarchie, jusqu'au rang de surveillante des toilettes, celui de l'humiliation dernière.

Ce que j’en pense :

J’ai vraiment adoré. Je l’ai dévoré en une journée (bon quand on regarde le nombre de page, ce n’est pas un exploit, mais c’est pour dire que je ne l’ai pas lâché !). C’est le premier roman de cette auteure que je lis, et je ne suis vraiment pas déçue ! Pour vous dire, je crois que je n’ai pas de point négatif à dire. Sauf que c’est court et écrit vraiment gros !
J’ai beaucoup aimé l’humour omniprésent dans ce livre. Amélie Nothomb n’arrête pas, et elle fait mouche à chaque ligne ! Elle nous permet également d’explorer le monde du travail japonais. On y voit que les mentalités sont totalement différentes entre les occidentaux et les japonais. Pour les japonais il est normal d’être sous les ordres de quelqu’un d’autre et d’être totalement soumis, ce qui n’est pas toujours le cas chez nous. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé un passage du livre où elle nous explique tous les interdits et les préceptes que les japonaises doivent respecter dès leur plus jeune âge : par exemple, qu’elles ne doivent pas rechercher le bonheur ou le plaisir pour le plaisir. J’ai notamment été surprise d’apprendre que les japonais exècre la sueur, et qu’il est préférable de se suicider (ce qui est très glorieux) que de transpirer (en exagérant, mais pas tant que ça !). Dès leur plus jeune âge les femmes sont endoctrinées pour donner le meilleur d’elles-mêmes au travail et dans la vie, de s’approcher de la perfection et de trouver un mari avant 25 ans, tout en sachant que ce même mari ne l’aimera pas sauf si c’est un demeuré, car ce qu’il regardera avant tout c’est sa richesse matérielle (d’où l’utilité de s’impliquer dans son travail !), et surtout d’avoir des enfants. Enfin bref je suis entrain de vous raconter tout le livre là ! xD
Il y a juste un moment où elle craque un peu son câble (après 3 nuits blanches) où elle est difficile à suivre, mais sinon le reste est très bien !
En conclusion, c’est un livre que j’ai vraiment adoré ! Surtout que je m’intéresse à la culture nippone, donc pouvoir faire la comparaison entre ces deux mondes, c’est super. Par l’intermédiaire de ce livre on découvre le « vrai » Japon. L’autre aspect du Japon, pas celui où tout le monde est beau tout le monde il est gentil avec tout plein de cerisiers en fleur.

& Enjoy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !