Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/04/la-saga-des-elements-tome-1-les.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/moi-et-ma-super-bande-tome-3-une-sortie.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-famille-trop-dfilles-tome-15-anna-la.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/linterrogatoire-ou-ce-qui-sest-vraiment.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/moi-et-ma-super-bande-tome-2-tous-en.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-decision.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/flying-witch-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/the-vanishing-girl-tome-1.html

dimanche 19 septembre 2010

La brève et merveilleuse vie d’Oscar Wao

9782264049995.jpg
Titre du roman : La brève et merveilleuse vie d’Oscar Wao

Auteur : Junot Diaz

Genre : Contemporaine (j’ai du mal à lui donner un genre, alors ce sera celui là par défaut …)

Nombre de pages : 347

Note : http://img256.imageshack.us/img256/7057/note2u.jpg 

Résumé bref :

« Peu importe en quoi vous croyez, le fukû, lui, croit en vous. » Le fukû, c'est la malédiction qui frappe la famille d'Oscar, une très ancienne légende dominicaine. Oscar, rêve de mondes fantastiques, s'imagine en Casanova ou Tolkien, tombeur des îles et génie des lettres... au lieu de quoi il grandit et grossit au fond de sa classe et de son New Jersey, binoclard fou de SF, souffre-douleur obèse et solitaire. Et ses seuls superpouvoirs sont ses voyages dans le temps et l'Histoire : celui de sa mère, Beli, fuyant Saint-Domingue et la dictature de Trujillo, la fugue de sa sœur Lola et son retour au pays à lui. Ses pas ramenés inexorablement par le fukû, le destin, le désir, ou l'amour, à ses origines et à sa fin

Pourquoi ce livre ?

Je remercie les éditions 10/18 et le site Blog-O-Book pour la confiance qu’ils m’ont accordée. C’est mon premier partenariat, et ils ont cru en moi alors que mon blog est tout neuf, tout jeune… pas encore très étoffé. Merci, vraiment.

Ce que j’en pense :

Avant tout sachez que je suis vraiment consternée de devoir donner un avis majoritairement négatif pour mon premier partenariat ! Vous ne pouvez pas vous imaginer combien j’étais contente d’avoir été choisie. Quand j’ai vu mon pseudo s’afficher sur BOB j’ai sauté de joie, tout comme je sautillais partout dans la maison quand j’ai reçu le livre et ouvert l’enveloppe ! Je l’ai tout de suite commencé avec une super motivation !
C’est sans doute grâce à cette super motivation que l’introduction m’a vraiment plu. On débute par la présentation de ce qu’est le fukû [une sorte de malédiction]. J’ai beaucoup aimé ce passage, car il intrigue, il est agréablement écrit. On veut savoir quel est le lien avec l’histoire.  C’est vraiment sympa.
Un autre aspect positif du livre c’est que l’auteur sait que le lecteur ne connaitra pas grand-chose (voire rien, comme dans mon cas) à l’Histoire de la République Dominicaine, sa culture et ses coutumes. C’est pourquoi on a le droit à des notes explicatives très [trop] détaillées. Elles font parfois une page entière, écrit tout petit ! Sortez vos loupes ! xD Mais grâce à ce livre j’ai eu le droit a un petit cours d’Histoire sur la République Dominicaine, et je m’en plains pas, au contraire ! Et quand je dis que l’auteur sait d’avance que peu de personnes connaitront  l’Histoire de la RD, c’est parce qu’il le dénonce intelligemment au début du livre : on a longtemps caché la vérité, on « noie le poisson », comme on dit. Par exemple, une citation à propos des occupations américaines qu’ils ont subies :

« Vous ignoriez qu’on a été occupés deux fois au cours du XXème siècle ? Vous en faites pas, quand vous aurez des gosses, eux non plus ne sauront pas que les Etats-Unis ont occupé l’Irak. »

Enfin un autre point positif, la couverture ! Pour certain ça n’a pas d’importance, pour moi ça en a ! Je la trouve vraiment super belle. C’est ce qui m’a attiré avant tout, de toute façon. Elle est pleine de couleurs, chaleureuse, elle promet de l’exotisme. Tout ce qu’il n’y a pas dans le livre ! Joli coup commercial ! =P
Je n’ai pas beaucoup aimé l’intrigue en elle-même. En même temps il n’y a rien de très réjouissant, ni de merveilleux comme le laisse croire le titre (qui est ironique .. ou alors j'ai mal compris) ! Le livre raconte l’histoire d’une famille Dominicaine, qui semble être poursuivie par une malédiction sur plusieurs générations : le fukû. Malheureusement, les personnages ne sont pas attachants, sauf peut-être la sœur à la limite mais bon … Il ne leur arrive que des malheurs, c’est triste, mais personnellement je n’en avais pas grand-chose à faire. De plus, parfois le thème du livre semblait vraiment être la vie d’un puceau dont la quête principale est de ne plus l’être.

Le découpage un peu spécial du livre (chaque chapitre correspond à un point de vue différent et donc un personnage différent), donne une impression de décousu, car cela ne se suit pas. On commence par Oscar, on fait ensuite un bond en avant dans le temps, pour finalement revenir des années en arrière et ainsi de suite.
Parlons maintenant du style ! Ahah le style, c’est, je pense, ce qui m’a le plus ennuyé, freiné dans ma lecture. Si vous ne parlez pas espagnol, passez votre chemin. De l’espagnol, il y en a à toutes les pages, alors forcément, c’est embêtant pour la compréhension quand on n'en parle pas un mot ! Et combinez à cela du verlan. Moi, bêtement, je parle et j’écris français (avec le minimum de fautes, je vous jure, j’essaye !), je ne suis pourtant pas vieille. Mais on a une belle langue, alors pourquoi la dénaturer ? Les langages de Djeunz ce n’est franchement pas mon truc, mais bon, de temps en temps, pourquoi pas, en plus ça correspondait bien, apparemment, au narrateur principal. Mais là pareil, du verlan quasiment à toutes les phrases. Alors imaginez-vous en train de dribler entre l’espagnol et le verlan ! Moi, mon cerveau il avait vraiment du mal à traduire tout en suivant l’histoire ! Et je vous parle pas des mots inventés dont j’ai compris le sens général mais pas vraiment la signification … Et si après ça, vous n’êtes toujours pas achevé, la construction des phrases le fera pour vous !! Elles ne sont pas toujours construites comme on a l’habitude de le voir … il faut réfléchir et relire les phrases précédentes pour savoir de quoi il parle. Tout ceci sans parler des insultes à longueur de temps, ou plutôt à longueur de page ou encore les termes empruntés à d’autres livres, qui sont eux reconnus comme des chefs d’œuvres, comme Nazgul par exemple … c’est souvent ridicule.
En conclusion, ce n’est vraiment une lecture que je recommande. Sauf pour ceux qui parlent espagnol et qui s’intéressent à l’Histoire de la République Dominicaine. Ceux-là passeront un bon moment de lecture. Ce livre avait un début prometteur, un concept intéressant, mais la suite n’était pas à la hauteur de mes espérances. Trop de points négatifs ont entravé ma lecture. Vraiment dommage. Le seul intérêt que je lui trouve, c'est l'Histoire de la RD qui y est racontée ...

P.S. : Pour ceux qui ont la même édition que moi et qui sont curieux, allez pages 290/291/292, pas un seul point. Tout en une seule phrase !
logobob01.jpg
logo_top.jpg
& Enjoy

4 commentaires:

  1. Ah! C'est dommage il me tentait bien, mais ta chronique m'a un peu refroidie ! Je ne suis pas fan du verlan et des insultes en littérature en général. Je le note tout au bout de ma wish du coup. Merci pour cet avis sans langue de bois ! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Oups, désolée :P Oui, je suis un peu virulente sur cette chronique, mais j'assume. C'est juste ce que je pense ^^ Certains m'ont même dis que je n'avais absolument rien compris au livre pour dire de telles choses ! Je n'ai juste pas aimé c'est tout :P

    RépondreSupprimer
  3. Ca y est, enfin chroniqué ! Le style de l'auteur m'a beaucoup plu, finalement, même si le début a été rude et que je n'étais pas familière du genre. La vie sous Trujillo était une nouveauté pour moi, et j'ai souvent eu froid dans le dos. En tout cas, merci encore pour cet envoi !

    RépondreSupprimer
  4. Je suis ravie qu'il t'ait plu autant ! Tout le plaisir est pour moi, je suis vraiment contente d'avoir pu faire une lectrice heureuse :)

    RépondreSupprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !