La Mer sans Étoiles

Titre du roman : La Mer sans Étoiles

Écrit par : Erin Morgenstern

Traduit par : Julie Sibony

Nombre de pages : 640

Mon édition : Sonatine

Genre : Fantasy
 
4ème de couverture :

« Aucune histoire ne s'achève jamais vraiment tant qu'elle continue à être racontée. »

Dans la bibliothèque de son université, Zachary Ezra Rawlins trouve un livre mystérieux, sans titre ni auteur. Découvrant avec stupéfaction qu'une scène de son enfance y est décrite, il décide d'en savoir davantage. C’est le début d’une quête qui le mènera à un étrange labyrinthe souterrain, sur les rives de la mer sans Étoiles. Un monde merveilleux fait de tunnels tortueux, de cités perdues et d'histoires à préserver, quel qu'en soit le prix...
 
Date de publication : 15 octobre 2020

Ce que j’en pense :

Tandis qu'il flâne dans les rayons de la bibliothèque universitaire, Zachary tombe sur un livre sans titre et sans auteur. Attiré par ce livre totalement anonyme, il l’embarque et commence à le feuilleter... Jusqu'à ce qu'il tombe sur une scène de sa propre enfance, décrite dans les moindres détails. Autant déstabilisé qu'intrigué, il décide d'enquêter et se lance dans une quête de vérité qui l'emmènera dans des lieux à l'existence insoupçonnée.

Dans La Mer sans Étoiles, l'autrice développe un récit complexe où plusieurs histoires sont racontées en parallèle. Si au début on ne voit pas trop où tout ça va nous mener, plus on avance, plus on comprend que tout est lié. Les récits finissent par s'imbriquer les uns dans les autres. L’autrice ne mâche pas le travail et n'explicite pas tout à la fin. Sans compter que sa plume - recherchée et travaillée - n'est pas très accessible. Il faut donc une sacrée concentration pour ne pas perdre le fil et faire les rapprochements attendus pas Erin Morgenstern.

Les choses se mettent en place petit à petit sans que le lecteur ne s'en rende compte. Le rythme est assez lent au début, d'où une impression de longueur : on suit plusieurs histoires totalement déconnectées - en apparence tout du moins - sans bien comprendre où veut en venir l'autrice. Puis... tout s'accélère dans le dernier quart, les pièces du puzzle s'assemblent.

Indéniablement, La Mer sans Étoiles est une lecture exigeante. Personnellement, je ne suis pas sûre d'avoir saisi tout les messages qu’Erin Morgenstern voulait faire passer. Mais j'ai beaucoup aimé toutes ces histoires dans l'histoire.

Appréciation globale : 
 
Une lecture exigeante

Commentaires

  1. Le genre de livre qui est peut-être sympa à relire, voir si on y saisit de nouveaux éléments :)
    En tout cas, au vu de l'autrice et de l'histoire, c'est un roman qui me tente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, en ayant déjà en tête la fin, le reste doit prendre un peu plus de sens au cours de la relecture !

      Supprimer

Publier un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !