Celles qui restent

Titre du roman
: Celles qui restent

Écrit par : Samuelle Barbier

Illustré par : Camille Decoster

Nombre de pages : 224

Mon édition : Hugo Roman

Genre : Contemporain, Drame

4ème de couverture :

Celles qui restent est une histoire de sœurs. De femmes. De liens si puissants que les rompre bouleverse tout.

Clara est l’aînée, la sage, l’exemple à suivre. Celle qui fait tout comme il se doit, quitte à grincer des dents en se forçant à sourire.
Constance est la cadette. Si discrète, qu’on en oublie qu’elle existe… jusqu’à ce qu’elle décide de cesser d’exister en se jetant du haut d’un pont.
Lucy est la benjamine. Celle qui rit trop fort, parle trop fort, vit trop fort. Parce qu’elle a peur qu’on l’oublie.

Mais il y a aussi Marielle, qui elle, n’a ni sœur, ni frère, ni enfant, tout juste un vieux chien obèse. Celle qui a consacré sa vie aux autres pensait arriver au bout de son chemin dans l’indifférence, jusqu’à ce qu’un ange vêtu d’un manteau rouge se jette d’un pont, juste devant elle, et remette tout en question.

Ce que j’en pense :

Le monde de Clara et de Lucy s’effondre lorsque le corps de leur sœur Constance est retrouvé sans vie au fond du canal. C’est un suicide, aucun doute possible puisqu’un témoin a assisté à la scène, la pauvre Marielle. Mais avoir cette certitude n’aide en rien ses sœurs à accepter l’inacceptable. Déchirées entre amour et colère, elles souhaitent comprendre ce geste désespéré qu’elles n’ont pas vu venir… mais se sentent trahies, abandonnées.

Naviguant entre passé et présent, les points de vue alternent entre les différents personnages ce qui permet au lecteur d’accompagner tous les protagonistes dans leur deuil – chacun réagissant différemment à la perte d’un proche.

Bien que l’histoire soit triste, pour ne pas dire dramatique, on ne peut s’empêcher de dévorer Celles qui restent. La poésie des mots est superbe, les personnages sont touchants, le sujet est traité avec beaucoup d’humanité, de tendresse et de douceur. L’autrice a su créer une histoire poignante, émouvante et pleine d’espoir.

Tous les personnages sont travaillés et dignes d’intérêt. Mais Marielle, témoin du saut, est celle qui m’a le plus émue. On la voit pourtant très peu, mais cette petite grand-mère va être ébranlée par cette tragédie et va, suite à cela, faire quelques changements dans sa vie.

Au final, Celles qui restent a été une superbe découverte. Je dois l’avouer, vu le sujet, j’avais peur en l’ouvrant. Mais la surprise a été fort agréable. Le sujet est triste, mais Samuelle Barbier a parfaitement dosé tous les ingrédients en a fait une histoire tendre et lumineuse. Je recommande sans hésiter.

Appréciation globale :

Superbe découverte

Commentaires

  1. Ah ! celui-ci est dans ma wish-list : je ne lis que de bons avis à son sujet.
    Merci pour ta chronique confirmant qu'il faut que je le lise un jour.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui, le sujet est dur, mais l'histoire est si belle...

      Supprimer

Publier un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !