La route de Savannah Winds

Titre du roman : La route de Savannah Winds

Écrit par : Tamara McKinley

Traduit par : Danièle Momont

Nombre de pages : 503

Mon édition : Archipoche

Genre : Contemporain, Saga Familiale

4ème de couverture :

Début des années 2000. Fleur apprend qu’elle hérite d’Annie Somerville, une tante qu’elle n’a jamais rencontrée.

Milieu des années 1930. Annie et son époux ont quitté Melbourne pour devenir éleveurs à Savannah Winds, un ranch situé dans une contrée rude mais empreinte d’une beauté à nulle autre pareille.

À la lecture du journal d’Annie, qu’on croyait disparu, le doute et l’angoisse assaillent Fleur.
A-t-elle bien fait d’entreprendre ce voyage à travers le temps et l’espace ?

Par son atmosphère envoûtante, la force de ses personnages et ses secrets enfouis, cette saga australienne s’inscrit dans la lignée des grands succès de Tamara McKinley.


Ce que j’en pense :

Alors qu’elle doit faire face à de sérieux chamboulements dans sa vie, tant personnelle que professionnelle, Fleur apprend avec étonnement qu’elle hérite de sa tante Annie Somerville… une étrangère qu’elle n’a jamais eu l’occasion de côtoyer. Afin de comprendre ce geste, elle se lance sur ses traces en lisant les journaux intimes que la vieille dame lui a laissés et en se rendant au ranch de Savannah Winds, témoin silencieux de la vie de dur labeur d’Annie et de ses joies comme de ses peines.

Au fil des pages, on navigue entre le passé d’Annie et le présent de Fleur. Ce qui sera l’occasion de déterrer de vieux secrets de famille, profondément enfouis. En partant à la rencontre de cette parente éloignée, c’est sa propre histoire que Fleur redécouvre.

Je pense que ce n'est plus un secret pour personne : je suis une fan inconditionnelle de Tamara McKinley. Mais je dois reconnaître que La route de Savannah Winds n’est pas son meilleur. Je ne sais pas si c’est parce que l’Australie hostile et sauvage y a moins sa place ou si c’est trop contemporain – on suit plus Fleur qu’Annie – mais j’ai été moins transportée que d’habitude.

Il n’en reste pas moins que ce roman m’a fait passer de belles heures de lecture en compagnie de femmes fortes et inspirantes. Ma préférence va à Annie, qu’on apprend à connaître à travers ses écrits, mais Fleur n’est pas en reste.

En conclusion, même si ce n'est pas mon préféré de l'autrice, La route de Savannah Winds reste une jolie saga familiale qui permet de s’évader quelques heures. Les liens entre passé et présent sont bien amenés et surprenants.

Appréciation globale : 
Agréable

Commentaires

  1. Il va vraiment falloir que je découvre un jour "Tamara McKinley".
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment, ce n'est pas déjà fait ? ;P
      Blague à part, je te la recommande chaudement :)

      Supprimer

Publier un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !