Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-decision.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/flying-witch-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/the-vanishing-girl-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-fille-davant.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/crotte.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/a-lecole-des-abeilles.html

dimanche 1 mars 2015

Cocaïna

Titre du roman : Cocaïna

Auteurs : Massimo Carlotto, Gianrico Carofiglio, Giancarlo De Cataldo

Traduit par : Jean Justo Ramon

Illustrateur :
Axel Mahé

Nombre de pages :
288

Mon édition : Fleuve Noir

Genre :
Nouvelles, Thriller, Policier

4ème de couverture :

Trois auteurs phares de la littérature italienne remontent la piste de la cocaïne à travers trois nouvelles saisissantes, non pas reliées par un fil rouge mais par une ligne blanche...

Des cartels de la drogue en Amérique latine au milieu de la finance italienne, en passant par le monde ouvrier, la jeunesse dorée ou la police, cet or blanc s'insinue partout, dans toutes les strates de la société. C'est un cristal aux multiples facettes qui gangrène le monde et pour lequel nombreux sont prêts à mourir.
Quand production, exportation, consommation riment avec corruption et perdition, découvrez la cocaïne dans tous ses états.

Ce que j’en pense :

Ce livre regroupe trois nouvelles de trois auteurs italiens. Elles suivent toutes une ligne directrice, une ligne non pas rouge, mais « blanche » : la cocaïne. Elles traitent donc toutes les trois d’un seul et même sujet. Pourtant on découvre trois nouvelles très différentes les unes des autres. Le sujet est bien exploité par les auteurs, qui nous livrent des œuvres variées et surprenantes. Faisons rapidement le tour de ces nouvelles.

La piste de Campagna : Campagna, un flic, a pour mission de coincer un gros poisson dans le domaine du trafic de cocaïne. C’est plus qu’une mission pour lui, c’est une question de survie. S’il veut sauver sa peau et prouver qu’il n’est pas un flic corrompu – comme le laissent croire certaines rumeurs – il doit réussir. En conséquence, il n’hésite pas à utiliser des manières peu conventionnelles.

La vitesse de l’ange : On assiste ici à la rencontre et aux conversations entre un écrivain en manque d’inspiration, voire blasé, et une inconnue au comportement étrange et déroutant. Tout d’abord, on ne voit pas très bien où veut en venir l’auteur. Mais petit à petit le lien avec le sujet du roman se dessine. Cette nouvelle est d’autant plus surprenante qu’elle n’a rien de « policier », au sens strict du terme.

Bal poudré : Je l’ai trouvée très prenante, mais c’est aussi la plus difficile à décrire. Tout gravite autour d’un réseau mafieux calabrais. Cela prend la forme de plusieurs actes séparés dans le temps et dans l’espace, mais comportant toujours un lien avec ce qui a été vu précédemment. Jusqu’à ce que tout se mette en place à la fin. C’est-à-dire, que toutes les pièces du puzzle s’emboitent et on comprend où voulait en venir l’auteur. Une nouvelle vraiment réussie et captivante.

Si ces trois nouvelles sont très différentes les unes des autres, les auteurs cherchent à faire passer le même message. Ils nous montrent, chacun à leur manière, que la cocaïne est partout. C’est le côté un peu fataliste du livre. D’un autre côté, il y a une touche d’espoir, celle de faire changer les choses même si cela semble impossible. Les auteurs montrent également les conséquences de ce trafic sur les personnes qui s’en approchent de trop près : que ce soient les consommateurs, les vendeurs ou les dommages collatéraux.

J’ai trouvé ces nouvelles très riches et complètes. Cela a beau être des textes courts, ils racontent une vraie histoire qui n’est pas bâclée et surtout on arrive à s’attacher aux personnages. Ils ont une réelle substance. On sent la maîtrise des auteurs dans ces textes, on croirait lire trois romans et non pas trois nouvelles ! Cela donne réellement envie de découvrir les autres ouvrages de ces plumes remarquables.

Enfin, dernier aspect que j’ai apprécié : ce livre nous fait voyager en Italie. On est loin de la visite touristique. Au contraire, on découvre la face cachée de ce pays, une facette souvent méconnue. Cela permet de mieux appréhender et comprendre ce contexte mafieux si particulier, cette mainmise sur le pays, qui n’a rien à voir avec ce qu’on peut trouver en France.

En conclusion, une superbe lecture. Je ne m’attendais pas à être autant emballée par ce roman… J’ai donc été agréablement surprise ! J’ai adoré chaque ligne lue et les trois nouvelles m’ont captivée. De plus, ce recueil permet d’approfondir ses connaissances sur la « situation mafieuse » en Italie. Rien ne doit vous retenir de lire cet ouvrage !

Merci à la Librairie Dialogues pour cette lecture !

Appréciation globale : 
Il faut se lancer sans hésiter
Catégorie : Un recueil de nouvelles
Se le procurer :

& Enjoy

6 commentaires:

  1. Il a l'air vraiment intéressant ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il l'est :) Il faut pas hésiter ^-^

      Supprimer
  2. J'adore la littérature italienne, je prends note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu apprécieras si tu le lis :D

      Supprimer
  3. Ca me branche pas tant que ça :/

    RépondreSupprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !