Circé

Titre du roman : Circé

Écrit par : Madeline Miller

Nombre de pages : 549 pages

Mon édition : Pocket

Genre : Mythe/ fantasy

4ème de couverture :

Helios, dieu du soleil, a une fille : Circé. Elle ne possède ni les pouvoirs exceptionnels de son père, ni le charme envoûtant de sa mère mais elle se découvre pourtant un don : la sorcellerie, les poisons et la capacité à transformer ses ennemis en créatures monstrueuses. Peu à peu, même les dieux la redoutent.
Son père lui ordonne de s'exiler sur une île déserte sur laquelle elle développe des rites occultes et croisent tous les personnages importants de la mythologie : le minotaure, Icare, Medée et Ulysse....

Mais cette existence de femme indépendante et dangereuse inquiète les dieux et effraie les hommes. Pour sauver ce qu'elle a de plus cher à ses yeux, Circé doit choisir entre ces deux mondes : les dieux dont elle descend, les mortels qu'elle a appris à aimer.

Ce que j’en pense :

Étant une grande fan de la mythologie grecque, j'avais hâte de voir ce que Madeline Miller avait à proposer autour du personnage si mal connu de Circé.

Déjà, on ne va pas se mentir, le travail éditorial de Pocket est splendide. Le livre est canon ! Mais est-ce que l'histoire est à la hauteur de sa couverture ? Oui, oui et encore oui ! Circé est une réussite me concernant.

J'avais un peu peur de m'ennuyer en suivant toujours la même protagoniste, qui plus est une immortelle qui va avoir une longue vie, mais Circé est un personnage tellement attachant que j'ai aimé les heures passées en sa compagnie. La multitude de personnages qui gravitent autour d'elle m'a captivée. Pas le temps de s'ennuyer avec tous ces personnages extrêmement bien écrits, conçus et mis en avant : Circé bien évidement, mais aussi Ulysse (que j'espère retrouver dans Le chant d'Achille de la même auteure tellement il m'a intrigué) et beaucoup d'autres (mais je ne vous en dirai pas plus pour que vous ayez la surprise de la découverte).

Madeline Mille écrit une histoire tellement probable que l'on a du mal à imaginer, quand on ferme le livre, qu'une autre version de Circé existe, tellement elle est réaliste, moderne et palpable. Sous couvert de son personnage, l'autrice tacle la société patriarcale où les fils sont excusés et les filles punies. Mais attention, ici les femmes ont une capacité de résilience et une volonté qui devraient faire trembler la gente masculine ! 

Donc en résumé : foncez sur ce livre ! Maintenant, je n'ai qu'une envie, me procurer Le chant d'Achille pour continuer mon aventure grecque avec cette autrice.



Appréciation globale : 

⭐⭐⭐⭐⭐ Coup de cœur ! 

Commentaires

  1. Quelle belle chronique ! tu me donnes envie de découvrir ce livre.... je le note ;)
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !! Oui fonce, il mérite tellement d'attérir dans un maximum de PaL !!

      Supprimer

Publier un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !