Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

https://antredeslivres.blogspot.com/2018/11/lassassin-royal-tome-1-lapprenti.html https://antredeslivres.blogspot.com/2018/10/le-bureau-des-curs-trouves-tome-1-lexie.html https://antredeslivres.blogspot.com/2018/10/les-noces-ecossaises.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/10/fox-et-ohare-tome-2-poursuite-au-bout.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/10/shahra-tome-1-les-masques-dazrkhila.html https://antredeslivres.blogspot.com/2018/10/cartes-sur-table.html https://antredeslivres.blogspot.com/2018/10/accusee-par-erreur.html https://antredeslivres.blogspot.com/2018/10/je-voudrais-que-quelquun-mattende.html

jeudi 13 septembre 2018

Hiver Indien

Titre de la bande dessinée : Hiver Indien

Scénario : Charlotte Bousquet

Dessins : Stéphanie Rubini

Nombre de pages : 134

Mon édition : Marabulles (Marabout)

Genre : Bande-Dessinée, Contemporain

4ème de couverture : 

Une famille ordinaire s'apprête à fêter Noël.
Manon à 16 ans, pianiste en herbe, apprend tout du milieu de la musique auprès de la marraine de son père, Nadia, violoncelliste de renom, exilée à New York et venue à Paris pour les fêtes.
Sur l'impulsion de Nadia, Manon s'affranchit du regard des autres, de leurs attentes, leurs fourberies, pour tenter de prendre confiance en elle et se lancer enfin.


Ce que j’en pense : 

Manon se prépare pour un énième Noël en compagnie de sa famille dysfonctionnelle. Ces réunions familiales sont une vraie plaie pour elle, lui laissant l’impression d’être insignifiante, transparente et inutile. Invariablement, elle doit subir l’indifférence générale et les quelques piques cruelles lancées à son encontre. Rien de très excitant et c’est bien pour ça qu’elle y va à reculons. Cependant, cette année tout va changer grâce à l’arrivée de Nadia, marraine de son père. Cette dernière, violoncelliste de renommée mondiale, va la prendre sous son aile et l’aider à reprendre confiance en elle en renouant avec la musique que la jeune fille a abandonnée un an plus tôt.

Que dire, si ce n’est : lisez-le ! Hiver Indien, c’est avant tout une magnifique histoire sur les relations humaines, sur la musique et les bienfaits qu’elle nous apporte lorsqu’on s’y abandonne. L’histoire de Manon est touchante. Dès les premières pages, j’ai été happée par le récit. En découvrant ce que la jeune fille devait subir, mon cœur s’est serré. Puis Nadia est arrivée, et j’ai commencé à sourire, appréciant de plus en plus cette marraine « bonne fée ».

Ce qui m’a le plus marquée, c’est la grande complémentarité entre les dessins et le texte. C’est concis, les mots sont choisis avec soin pour faire mouche. Charlotte Bousquet va à l’essentiel. C’est ensuite le dessin qui prend le relais, qui apporte des précisions ou aiguille le lecteur. Il peut d’ailleurs se passer plusieurs vignettes sans aucune bulle ou cartouche. Il n’y en a pas besoin car toutes les informations nécessaires passent par le coup de crayon de Stéphanie Rubini.

En conclusion, Hiver Indien offre une histoire percutante, celle de Manon, une jeune fille touchante qui va trouver sa voie grâce à la musique… aidée par une femme exceptionnelle. Une réécriture moderne de Cendrillon où la libération ne vient pas du prince charmant, mais de la musique !

Appréciation globale : 
Touchant et prenant
Se le procurer :

& Enjoy

6 commentaires:

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !