Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/la-saga-des-elements-tome-2-sanctuaires.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/le-couple-da-cote.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/le-chemin-des-collines.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/le-vertige-des-falaises.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/starters-livre-ii-enders.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/quart-de-frere-quart-de-sur-tome-2-mon.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/princesses-power.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/06/red-queen-tome-2-glass-sword.html

mardi 10 mai 2011

Le Joueur de Cartes

Titre du roman : Le Joueur de Cartes

Auteur : Daniel Henocq

Genre : Fantastique

Nombre de pages : 275 pages

Note : http://1.bp.blogspot.com/-cAqbA3c3Upw/TcglWaHg8OI/AAAAAAAAAGM/cicM7JGWzvc/s1600/Note+3-5.jpg

4ème de couverture :

Édimbourg, hiver 1899. L’un des plus rigoureux que la capitale écossaise ait connu depuis longtemps. Un navire de commerce, un mystérieux brick vient de mouiller l’ancre en plein milieu du port de Leith. Fait étrange, aucun membre d’équipage ne participe à la manœuvre.

Arthur Conan Doyle, auteur du célèbre Sherlock Holmes, est dépêché à bord par l’amirauté en tant que médecin et expert en maladie infectieuse. Une fois sur le navire, ce qu’il découvre dépasse son entendement.

Allongé sur sa couchette, au seuil de la mort, le capitaine Artimus Fletcher lui confie un terrible secret. À aucun moment il ne devra ôter la bâche qui recouvre l’objet entreposé dans les cales, et en aucun cas tourner la clé qui met en route cette mécanique. Contre l’avis du docteur, l’encombrant paquet est transféré dans une annexe du musée d’Édimbourg. Pour Sophie McLaughlin, fille du conservateur, c’est l’occasion rêvée pour mettre un terme à la longue monotonie des jours d’hiver. Mais sera-t-elle prête à plonger dans un univers où l’imaginaire règne en maître?

Ce que j’en pense :

Avant toute chose, il convient de préciser que ce livre est, à mon sens, plus destiné aux jeunes lecteurs qu’aux adultes. Personnellement cela ne m’a pas gênée mais je sais que certaines personnes n’aiment pas ce genre de lecture, alors autant les prévenir tout de suite !

En découle en toute logique une intrigue qui ne cherche pas à être très compliquée – sans pour autant être simpliste : une jeune fille un peu trop curieuse se retrouve prise au piège dans un monde qui sort de l’ordinaire, c’est le moins qu’on puisse dire, et cherche à s’en sortir. Un monde qui tient, d’après la quatrième de couverture, d’un mélange entre celui d’Alice au pays des merveilles et celui du Magicien d’Oz. Sur ce point je ne peux pas vous être d’un grand secours car je n’ai lu aucun des deux (non, pas de lynchage à la tomate ! :D), mais il est vrai que certains passages m’ont fait penser au dessin animé d’Alice au pays des merveilles – ma seule référence. Ce livre donne clairement l’impression de partir un peu dans tous les sens, de ballotter notre pauvre petite Sophie d’un bout à l’autre sans qu’elle ne puisse rien y faire. Cependant, et là j’insiste bien sur ce point, tout reste parfaitement logique (enfin, si le fait que des animaux parlent vous parait logique … ^^). Si on sort le nez du livre deux minutes et qu’on réfléchit, on sait pourquoi Sophie se retrouve à cet endroit, ce n’est pas décousu. Il y a donc bien une continuité dans le récit et surtout une véritable histoire. On comprend petit à petit la raison de sa présence dans cet univers si étrange.
Vous vous demanderez sans doute pourquoi j’insiste sur ces points, mais c’est tout simplement que la référence à Alice aux pays des merveilles me faisait un peu peur. Mes souvenirs du dessin animé ne sont pas très flatteurs (peut-être que le roman est différent …) et me laissent le sentiment d’un monde illogique, décousu et une histoire qui n’est pas vraiment existante. Ce qui n’est pas le cas ici, certes l’univers un peu « déjanté » – si vous me permettez ce terme – est présent, mais le livre est bien plus complet !

Pour ce qui est des personnages, ils ne m’ont pas vraiment marquée. J’ai bien aimé l’idée d’intégrer Conan Doyle dans le récit, mais il est finalement peu présent, ce qui est bien dommage. Par contre Sophie, me faisait parfois l’effet d’une petite peste un peu trop gâtée qui ne se préoccupe pas de ceux qui l’entourent (non je n’ai pas souri de plaisir en la voyant prise au piège ;P). Heureusement elle fini par retrouver le droit chemin suite à cette (més)aventure – du moins je l’espère, puisque la fin ne nous renseigne pas sur ce point. Finalement, le personnage qui j’ai le plus apprécié c’est le raton laveur, March-Mellow, qui aide par moment notre héroïne !

En conclusion, j’ai passé un très bon moment de lecture. D’autant plus que la plume de l’auteur est agréable à lire et reste accessible. J’ai pris beaucoup de plaisir à accompagner Sophie dans ses péripéties et rencontrer en même temps qu’elle des interlocuteurs un peu spéciaux. Une lecture dépaysante, en somme.

Je remercie les éditions Volpilière et Élisabeth pour la confiance qu'ils m'ont accordée à travers ce partenariat.

L'acheter :
Le Joueur de Cartes


& Enjoy

10 commentaires:

  1. je le le lirai pas pour le moment, mais j'adore la couverture

    RépondreSupprimer
  2. La couverture est très belle, tout comme la quatrième de couverture ^^ Et en plus, on retrouve quelques illustrations à l'intérieur, généralement en fin de chapitre ^^ Un très bel objet !

    RépondreSupprimer
  3. Je suis moins emballée que toi, c'est sympathique mais sans plus. Pour moi, c'est le manque d'originalité qui pêche : tout est dit dans le 4ème de couv : c'est un mélange d'Alice et du magicien d'Oz effectivement...

    RépondreSupprimer
  4. je ne suis pas sûr de le lire mais en tout cas j'aime beaucoup la couverture :)

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais pas ce livre mais il possède deux arguments de poids : Sherlock Holmes et l'Ecosse ^^ !

    RépondreSupprimer
  6. Folfaerie > C'est sûr que j'ai à plusieurs reprises pensé que c'était un Alice aux pays des merveilles Bis (toujours d'après ma référence ^^) mais j'ai quand même apprécié ma lecture ^^

    Basset > Au moins, la couverture fait l'unanimité ! C'est vrai qu'elle est belle !!

    Iluze > Attention quand même, parce que Sherlock n'est pas présent, son auteur à peine et l'action se passe surtout dans un monde imaginaire :P Je préviens juste par précaution ^^

    RépondreSupprimer
  7. Je dois normalement le recevoir en partenariat avec Masse Critique de babelio. Je me ferai mon avis mais lire ta chronique me donne envie de le lire.

    RépondreSupprimer
  8. Je suis contente que ma chronique te donne envie de le découvrir ! :D Et j'espère surtout que tu apprécieras ta lecture ^^

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour vos avis et le retour de lecture de Lady K

    Folfaerie > Tout n'est pas dit dans la 4eme de couverture, loin de là... c'est plutôt l'univers de Lewis Caroll et de Franck Baum qu'il faut entendre, quelques clins d'oeil à ces univers loufoques et déjantés. Il faut attendre la fin du livre pour comprendre l'utilité de ce joueur de cartes et le plan machiavélique de son inventeur.

    Lady K > Effectivement, je n'avais pas prévu de développer le personnage de Conan Doyle au-delà de son rôle dans le roman, bien que la fin ne peut trouver de conclusion sans son aide. Mais je note la remarque pour lui donner plus d'importance pour un retour en Nowhereland ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Je suis ravie de voir l'auteur venir lire mon humble avis * va rougir *

    Je comprends parfaitement que Conan Doyle ait un "petit rôle", c'est tout à fait dans la logique de l'histoire. Mais c'est vrai que je ne dirais pas non à un peu plus de présence de ce personnage ! :D
    Il y aura donc une suite ? :D

    En tous cas, merci de votre passage :)

    RépondreSupprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !