Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/04/la-saga-des-elements-tome-1-les.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/moi-et-ma-super-bande-tome-3-une-sortie.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-famille-trop-dfilles-tome-15-anna-la.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/linterrogatoire-ou-ce-qui-sest-vraiment.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/moi-et-ma-super-bande-tome-2-tous-en.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-decision.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/flying-witch-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/the-vanishing-girl-tome-1.html

samedi 29 août 2015

Lycée Out

Titre du roman : Lycée Out

Auteur :
Claire Loup

Nombre de pages : 243

Mon édition : Plon

Genre : Romance

4ème de couverture :

Que faire quand on a un petit ami qui a le mauvais goût de vous quitter en expédiant une carte postale sans même la glisser dans une enveloppe? Pleurer? Ce n'est pas le genre d'Emma. Se venger, sûrement, d'autant qu'il est davantage question d'amour-propre que de grands sentiments. Et la vengeance d'Emma est somptueuse, imaginative, inattendue. L'amoureuse délaissée devient une redoutable combattante, une " Napoléonienne de l'amour ", comme elle se surnomme elle-même. Le seul détail que la brillante stratège a négligé, c'est qu'elle attirerait l'attention d'un garçon inconnu qui lui donnerait la réplique en se dissimulant sous le pseudo de Don Juan.

Ce que j’en pense :

Emma n’en revient pas. Hugo, son petit ami, l’a plaquée par carte postale. Ce n’est pas tant la rupture qui la choque, mais le moyen utilisé pour lui annoncer ! Après les quelques larmes de circonstances – elle se sent humiliée – Emma est d’humeur combattive. Celle qui l’a remplacée dans le cœur d’Hugo est la rédactrice du journal du lycée, le Lycée In. Sans plus attendre, sous le pseudo de Napoléonienne de l’amour, elle créé le Lycée Out, un journal clandestin. Son ton décalé et son humour conquièrent les foules, son succès est fulgurant. Tant et si bien qu’elle attire l’attention d’un jeune garçon, Benjamin, qui lui écrit – ou plutôt, la provoque – sous le pseudo de Don Juan. Dès lors, s’installe entre eux une relation particulière.

Emma ne s’attendait certainement pas à un tel succès lorsqu’elle a lancé son journal. C’est une jeune fille effacée, en retrait mais qui sous la plume de la Napoléonienne se révèle mordante et incisive. Elle change tout à fait de personnalité, car grâce à l’anonymat que lui procure son pseudo elle ose s’affirmer. Benjamin quant à lui est tout son contraire. Depuis la mort de sa mère, il a totalement décroché des études. À la place, il s’abrutit d’alcool, de drogue et de sexe. Mais la Napoléonienne attire son attention… et le fait même réfléchir sur sa vie, ses choix. On le voit changer un peu de mentalité et de mode de vie.

Les chapitres alternent les points de vue. En effet, l’histoire est racontée tour à tour par Emma et Benjamin. Cela permet de mieux les comprendre et de mieux les cerner. Là où l’auteur a fait très fort, c’est que son style d’écriture change en fonction du personnage qui parle. Ce qui fait que le lecteur a vraiment l’impression d’être dans la tête d’Emma ou de Benjamin et de les connaître intimement.

La relation qui les unit est très intéressante car atypique. Lorsqu’ils sont Emma et Benjamin, ils se croisent sans se voir, voire même se dénigrent. Mais lorsqu’ils sont la Napoléonienne de l’amour et Don Juan, ils sont très proches, ils ont l’impression de se connaître depuis toujours. Et toute la tension (et donc l’intérêt du roman) repose sur cette dualité. Vont-ils se rencontrer « en vrai » ? Vont-ils se révéler leurs véritables identités ? Et dans ce cas, que se passera-t-il ?

En conclusion, une lecture agréable. Paradoxalement, l’histoire est originale tout en étant assez prévisible. La plume de l’auteur est impressionnante car elle change en fonction du narrateur.

Appréciation globale :
Une lecture qu’on dévore avec plaisir
Catégorie : Un livre dont l'histoire se passe dans un lycée
 Se le procurer :

& Enjoy

8 commentaires:

  1. Si le résumé n'a pas tellement retenu mon attention, ta chronique est géniale et donne envie ^-^ !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci, voilà qui me fait bien plaisir :D
      Après, c'est sûr qu'il ne casse pas trois pattes à un canard... mais cela reste une lecture sympathique ! ^^

      Supprimer
  2. Si j'en ai l'occasion, je me laisserai peut-être tentée =) Ça a l'air bien sympa.

    RépondreSupprimer
  3. J'avais beaucoup aimé ce livre :)

    RépondreSupprimer
  4. J'hallucine ! Le mec, il plaque la nenette par carte postale O_O WTF ? Oo
    Je le lirais, rien que pour maudire le mec xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, la loose totale quoi xD
      Après, on en parle pas beaucoup non plus hein, c'est juste le début :P

      Supprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !