Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/09/gloutons-dragons-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/the-sun-is-also-star.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/agence-confettis-meme-pas-peur.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/si-belle-mais-si-morte.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/la-servante-ecarlate.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/la-saga-des-elements-tome-2-sanctuaires.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/le-couple-da-cote.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/le-chemin-des-collines.html

mercredi 3 juin 2015

Au secours ! j’ai 40 ans (depuis 4 ans)

Titre du roman : Au secours ! j’ai 40 ans (depuis 4 ans)

Auteur : Gaëlle Renard

Nombre de pages : 222

Mon édition : Charleston

Genre : Chick-lit

4ème de couverture :

On dit que 40 ans, c'est le nouveau 30. Certes, mais c'est quoi avoir 40 ans pour une femme aujourd'hui ? Un livre désopilant sur vous, les jeunes quarantenaires, mais aussi un peu sur vos hommes (l'ancien et le nouveau), votre belle-mère (ou ex.), vos copines qui s'appellent toutes Véronique ou Virginie… Sans oublier vos enfants qui grandissent, votre banquier, votre cher patron, votre panier à provisions, la CPAM, l'URSSAF, votre miroir, votre self-control, votre estime de vous-même, votre crème de jour… Et la question qui taraude l'héroïne : et si je faisais un dernier bébé pour la route ?

Drôle et sensible, un livre qui dresse le portrait d'une génération de femmes, et de toutes les femmes.

Lire les premières pages
 
Ce que j’en pense :

Un jour, Véronique – notre héroïne – se réveille et réalise qu’elle a 40 ans. Elle n’a pas vu le temps passer… Dès lors, elle refuse de voir la réalité en face. Toutes ses angoisses se cristallisent autour de son âge : elle est en pleine crise de la quarantaine.

Une crise qui se résume, selon moi, à adieu le mari et bonjour les ennuis… euh, pardon, bonjour psy et autres thérapeutes. Cela fait tout de suite moins rêver, n’est-ce-pas ? Car globalement, c’est tout ce qu’il se passe. Elle quitte son mari au début du roman et cherche ensuite – pendant 200 pages – un sens à sa vie tour à tour chez le psy, sur internet, auprès de ses amies, de ses conquêtes, chez le gynéco... Et j’en oublie sûrement.

Véronique pourrait être sympathique mais elle est tellement stressante, crispée sur son âge et aigrie, qu’elle m’est vite devenue antipathique. J’ai beaucoup de mal à comprendre son angoisse de la quarantaine. Peut-être que ça changera avec le temps mais pour moi l’âge n’est qu’un chiffre sans véritable importance. J’y fais tellement peu attention que je dois calculer mentalement l’âge que j’ai lorsqu’on me pose la question (là, Véronique si elle pouvait me lire, m’insulterait de tous les noms pour une remarque pareille) ! Du coup, clairement, il y avait un décalage énorme entre l’héroïne et moi, ce qui a été une source d’incompréhension.
« La ménopause, non vraiment, je ne trouve pas ça très réjouissant. Surtout que cela n’a de pause que le nom, vu que c’est quand même vachement définitif comme processus.
Parce que non, j’ai vérifié, il n’y pas de bouton ménoplay. » (p. 128)
Une intrigue qui n’est pas des plus palpitantes, une héroïne déplaisante… mais ce n’est pas tout ! Car je ne vous ai pas encore parlé de la forme. C’est écrit sur la couverture, on a entre les mains un livre hybride : entre le roman et le journal intime. Véronique, avec des yeux de quadragénaire, nous y livre le fond de sa pensée sur certains thèmes (le regard des autres, les enfants et l’envie tardive d’un petit troisième…) mais sans qu’il y ait d’indicateurs temporels. On ne sait donc pas combien de temps il se passe entre deux « chapitres », il n’y a pas de chronologie précise. L’idée est bonne, mais personnellement, cela m’a déstabilisée, j’ai trouvé cela confus –surtout au début, après on s’y fait. Au final, ce livre a pour fil conducteur « 40 ans et plus dans la vie d’une femme » et le décline sous forme de chapitres thématiques.

Malgré tout, c’est un livre qui se laisse lire. La preuve je l’ai terminé en deux jours. Certaines situations et répliques sont bien trouvées et m’ont fait sourire. Toutefois, l’héroïne est souvent désagréable (j’espère ne jamais devenir aussi aigrie et mauvaise qu’elle – surtout pour une question d’âge), l’intrigue m’a paru un peu fade, sans parler de la forme trop confuse…Peut-être que les quadragénaires s’y retrouveront plus que moi, peut-être faut-il avoir vécu les situations et angoisses citées pour vraiment l’apprécier…

Je tiens à remercier Livraddict et les éditions Charleston pour ce partenariat. 

Appréciation globale :
Un livre qui ne me laissera pas un souvenir impérissable...
Se le procurer :

& Enjoy

2 commentaires:

  1. Le titre me plait beaucoup !
    Malgré ton avis, et pour la énième fois, je suis curieuse ! xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors que là, tu vas franchement perdre ton temps :P

      Supprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !