Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/le-vertige-des-falaises.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/starters-livre-ii-enders.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/quart-de-frere-quart-de-sur-tome-2-mon.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/princesses-power.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/06/red-queen-tome-2-glass-sword.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/06/les-enquetes-de-linspecteur-higgins.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/06/une-enquete-trepidante-du-club-wells.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/06/la-chine-en-12-recits.html

mercredi 19 mars 2014

Vous ne tuerez pas le printemps

Titre du roman : Vous ne tuerez pas le printemps

Auteur : Béatrice Nicodème

Illustrateur : Aurélien Police

Nombre de pages : 338

Mon édition : Gulf Stream (Courants Noirs)

Genre : Thriller historique

4ème de couverture :

Londres / Châlons-sur-Marne, 1943.
Une grande partie de l’Europe est occupée par la Wehrmacht. Pour organiser le débarquement des troupes alliées qui doit prendre à revers l’armée d’Hitler, Churchill crée le S.O.E. (Special Operations Executive), dont le siège est à Baker Street. C'est depuis ce siège que partent les messages radios codés destinés aux agents secrets parachutés en France, afin de préparer et lancer les opérations. Elaine Boisselier, une jeune anglaise de 19 ans, s'engage dans cette Résistance en cachette de Frank, son fiancé. Elle est envoyée en mission à Châlons-sur-Marne comme opératrice radio pour le réseau Pianist, nom de code : Jacqueline. Le réseau Pianist est particulièrement fragilisé car, depuis plusieurs semaines, de nombreuses arrestations ont eu lieu. Londres suspecte la présence d'un traître dans les rangs des agents envoyés en France et cherche à le démasquer, ses agissements retardant par la même occasion le débarquement prévu à l’automne 1943. Pour les habitants du village, Elaine incarne une jeune professeur de piano venue s’installer au calme chez sa tante. Mais dès son arrivée dans la bourgade, la route de la jeune femme croise celle de l’officier Wagner, qui semble la suivre à la trace. La belle Maxime, l’énigmatique Perceval, l’inquiète Marcelle… Autour d'Elaine, les camarades Résistants tombent un à un. Malgré les rafles de la Gestapo et les interrogatoires de Wagner, elle doit mener à bien sa mission et aider le S.O.E. à découvrir l’infiltré. Pendant ce temps, Frank, lui aussi engagé au S.O.E, cherche à faire rapatrier d’urgence sa fiancée. Il a en effet découvert que certains agents secrets sont sacrifiés par le siège au nom de la Libération, dont l’enjeu semble dépasser la vie de quelques individus.

Ce que j’en pense :

CHÂLONS-SUR-MARNE – Elaine, une jeune anglaise, s’engage dans la résistance et, à ce titre, est parachutée en France pour rejoindre le réseau Pianist. C’est là qu’elle rencontre par le plus grand des hasards et pour son plus grand déplaisir l’officier Wagner. Ce dernier est la méfiance incarnée, il faut dire que sa responsabilité l’y engage : il doit traquer les terroristes qui attaquent l’armée Allemande dans son secteur. Et l’officier Wagner a de gros doutes sur la sincérité d’Elaine, dès la première fois qu’il la voit. Commence alors un étrange ballet entre eux, où aucun des deux n’est dupe mais où chacun cherche à piéger l’autre.

LONDRES – Au siège du S.O.E. on essaye de piloter du mieux possible les opérations, de coordonner les différents coups d’éclats, d’approvisionner en armes, explosifs et mains-d’œuvre les réseaux de résistance. Tout cela demande une énorme organisation, avec peu de moyens. Mais on fait face, comme on peut. Toutefois, le doute s’installe dans les esprits, le réseau Pianist semble gangréné… ses membres tombent un à un. Qui est le traitre ?

Béatrice Nicodème nous offre ici un magnifique thriller plein de suspens. Elle s’empare d’un thème douloureux et encore sensible : la Seconde Guerre mondiale et la résistance. Et elle le fait avec talent. Au travers de ce récit et d’Elaine, l’auteur rend hommage à tous les résistants, mais surtout à ces centaines d’Anglais venus risquer leur vie en France (et dans tous les pays occupés) au nom de la liberté. Avant de lire ce roman, je n’avais pas pris pleinement conscience de ce phénomène et cela m’a ouvert les yeux : ces personnes se sont engagées dans la résistance et sont venues en France pour la libérer de l’armée Allemande. Tant d’altruisme et de détermination laissent sans voix, sachant que leur propre pays devait lui-aussi faire face à des attaques aériennes.

La situation d’Elaine est très intéressante. Elle est prise entre deux feux : c’est une résistante surveillée de près. Elle doit faire très attention à ce qu’elle fait afin de ne pas se faire prendre et de ne pas mettre ses compagnons en danger. Une tâche déjà assez difficile en elle-même… rendue encore plus dure par la suspicion qui flotte dans l’entourage d’Elaine. Un traître se trouve peut-être dans le réseau Pianist, dès lors, à qui faire confiance ?! Elle marche dans un véritable terrain miné.

L’officier Wagner est également un personnage très intéressant. Loin d’en faire un monstre sanguinaire sans âme et sans cœur, Béatrice Nicodème nous présente un homme intelligent, qui n’aime pas particulièrement la violence mais qui y est confronté presque quotidiennement. Je ne cautionne absolument pas ses actions et je ne l’ai pas particulièrement aimé en tant que tel. Par contre, j’ai adoré avoir un « méchant » qui sorte de la caricature, du stéréotype et qui se pose même des questions du genre : « Dans d’autres circonstances, ne serions-nous pas devenus amis ? ».

L’alternance des points de vue selon les besoins de l’histoire est une grande force de ce roman. Ainsi on voit l’histoire se dérouler aussi bien de Londres que de Châlons-sur-Marne, et aussi bien au travers du camp d’Elaine que des Allemands. Cela permet d’avoir une vue d’ensemble et de mieux comprendre ce qui est en train de se jouer.

"Vous ne tuerez pas le printemps" est donc un livre où tout n’est que complots, machinations et trahisons… et où les apparences se révèlent être trompeuses. Les personnes les plus insoupçonnables sont parfois les plus à craindre, et les plus durs à cuir ne valent pas grand chose face à la mort.

En conclusion, un roman dont je ne peux que vous recommander la lecture. Je ne suis pas très friande de lectures se passant dans ce contexte… mais là l’auteur m’a transportée et m’a scotchée. J’ai adoré suivre Elaine et la voir se dépatouiller comme elle le pouvait.

Appréciation globale : 
Un roman brillant et captivant

Se le procurer :

& Enjoy

6 commentaires:

  1. Il a l'air vraiment prenant et cette partie de l'Histoire me passionne. C'est noté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah si cette partie historique te passionne, c'est clair qu'il faut foncer :D
      Bonne lecture si tu as l'occasion de le lire :)

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout ce roman et je dois avouer qu'il m'intrigue. Je pense qu'il me plairait! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il t'intéresse faut pas hésiter, il est vraiment bien sympa :)

      Supprimer
  3. Je suis justement entrain de le lire ! Pour le moment je le trouve génial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il l'est :D Très fort ce roman !

      Supprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !