Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/jour-de-pluie.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/mork.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/la-roseraie-de-josephine-et-autres.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/une-femme-sous-surveillance.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/le-secret-de-linventeur-tome-2-lenigme.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/04/la-cle-molette.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/04/clovis-roi-des-francs.html

jeudi 23 août 2012

[Rentrée littéraire 2012] 120 journées

Titre du roman : 120 journées

Auteur : Jérôme Noirez

Nombre de pages : 454

Édition : Calman-Lévy

Genre : Thriller

4ème de couverture :

Huit collégiens : quatre filles, quatre garçons âgés de douze à quinze ans. Ils se connaissent, s'ignorent, et se rendent au collège par des routes divergentes. Un soir, ils ne ressortent pas de leur établissement. Ils se réveillent à Silling, un lieu obscur, souterrain, mi-bunker mi-pensionnat où quatre mois durant, ils devront se plier à des rituels étranges, des simulacres scolaires, tantôt subjugués tantôt livrés à leur propre passivité, spectateurs et acteurs de drames sanglants. À ce récit se superpose celui d'un conteur radiophonique, chargé de s’adresser aux collégiens séquestrés depuis son ordinateur. Il se prête au jeu moyennant finance sans être convaincu d’avoir un auditoire. Le voilà qui narre des histoires d'adolescence drôles, tragiques, horrifiques, des contes de fées peuplés de princes-zombies et de limnées géantes. Entre le dedans et le dehors, le quasi-fantasme et le presque-réel, de bizarres conjonctions naîtront.

« Parce que toute existence a besoin d'un récit… Ce n'est pas la puberté qui différencie l'enfant de l'adolescent, mais ce soudain déni de récit que les adultes imposent aux enfants quand ils décident de voir en eux autre chose. L'adolescent n'est qu'un enfant privé de récit, monsieur Duclos… »

Ce que j’en pense :

Difficile de parler de ce roman tant il est étrange. L’histoire n’est pas banale. D’un côté, on suit le quotidien de huit adolescents et de leurs geôliers. Ces derniers se présentent plutôt comme des mentors, des guides. Et d’un autre, on accompagne un animateur radio engagé par cette mystérieuse organisation. L’intrigue est captivante, il est difficile de lâcher ce livre malgré l’ambiance malsaine. Et le langage volontairement cru ainsi que les descriptions qui n’épargnent rien n’allègent pas l’atmosphère.

Personnellement je n’ai trouvé aucun des personnages particulièrement attachant. Même les huit adolescents victimes de cette affreuse comédie ne m’ont pas attendrie outre mesure. Il n’y a que la fille de l’animateur radio, Ninon – ou la Crapote – que j’ai appréciée pour sa fraicheur, sa candeur et sa spontanéité. Son père m’a étonnée, j’ai longtemps cru qu’il allait se lancer dans une enquête afin de savoir qui l’employait car à plusieurs reprises il nous fait part de ses doutes… mais il ne bouge pas le petit doigt et se contente de raconter des histoires dans un micro, face à son ordinateur. Je ne vous cache pas que cela m’a frustrée.

L’auteur appâte le lecteur avec des indices sur la raison de cette mascarade. Ils sont disséminés au compte-goutte. Mais loin d’éclairer le lecteur, ces indices ne font qu’épaissir le mystère qui entoure Silling. Au final, on tourne la dernière page sans avoir de réelles explications et avec plus de questions sans réponse qu’autre chose. C’est cet aspect là qui m’a le plus déçue, car ce roman me laisse un goût d’inachevé, une frustration malvenue.

En conclusion, j’étais curieuse de découvrir l’auteur dans un autre registre que celui du Fantastique/Jeunesse (Fleurs de Dragon, livre du même auteur que j’avais adoré) et sur ce plan je ne suis pas déçue. Le changement est radical. Cependant, je ne sais pas quoi penser de cette lecture. J’ai été captivée du début à la fin mais en tournant la dernière page j’ai été plus que désappointée. J’ai l’impression de m’être arrêtée au milieu de l’histoire, qu’elle est loin d’être terminée.

Appréciation globale :
Une lecture dont je me souviendrai, mais pas pour les bonnes raisons.

Se le procurer :

& Enjoy

8 commentaires:

  1. Le résumé m'a plutôt intéressée mais puisqu'il n'a pas l'air de t'avoir vraiment conquis je verrai si je me laisse tenter un jour, il a l'air intriguant quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il l'est, mais je ne sais pas, la fin ne m'a pas convaincue. J'espère sincèrement que tu aimeras cette lecture si tu te laisses tenter :)

      Supprimer
  2. Il a l'air très étrange en effet, je ne sais pas si je le tenterai tu as l'air déçue par la fin :S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, j'étais totalement dedans dès les premières pages mais en effet la fin m'a déçue. Je n'ai pas eu toutes les réponses que j'attendais :(

      Supprimer
  3. Bon, faut que je t'avoue qu'il a l'air étrange, mais plutôt intéressant. Sauf que le côté 'pas vraiment de fin' est dérangeant. Mais mine de rien il est tentant Oo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, j'ai l'impression que l'histoire à été coupée en plein milieu quoi... c'est vraiment dommage.
      Mais oui, il est étrange et intéressant si on met la fin de côté ^^

      Supprimer
    2. C'est ce que j'ai cru comprendre, et c'est vraiment dommage. Les livres dans ce genre sont frustrants ! Remarque je serais quand même curieuse de le découvrir, un jour x)

      Supprimer
    3. Oui, c'est un peu la même impression que pour "La Séléction" si tu te rappelles, sauf que là y a pas de suite :P

      Supprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !