Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/jour-de-pluie.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/mork.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/la-roseraie-de-josephine-et-autres.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/une-femme-sous-surveillance.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/le-secret-de-linventeur-tome-2-lenigme.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/04/la-cle-molette.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/04/clovis-roi-des-francs.html

mardi 15 février 2011

Les vies multiples du troubadour Peire Vidal

3439585057.jpgTitre du roman : Les vies multiples du troubadour Peire Vidal

Auteur : Michel Cosem

Genre : Biographique/Historique

Nombre de pages : 261

Note : http://img84.imageshack.us/img84/636/note3.jpg

4ème de couverture :

Ce roman reconstitue les vies multiples d'un des plus importants troubadours du XIIIe, né à Toulouse et fils d'un artisan de la ville. Il apprit musiques et poésies au château des comtes de Toulouse, avant de prendre son essor à la cour du roi d'Aragon. Au hasard des pérégrinations sur les chemins du sud, il chantera et rencontrera les plus belles dames de l'époque. Ses aventures en Provence sont célèbres, mais Peire Vidal ne s'en contenta pas. Il embarqua pour Chypre, où il se maria avec la nièce de l'empereur de Byzance, se prenant parfois pour l'empereur lui-même. Il participa, avec Richard Coeur de Lion et Philippe Auguste, à la croisade vers Jérusalem. De retour en Occitanie, le roi d'Aragon en fit le précepteur de ses enfants qui devaient, par la suite, jouer un grand rôle dans l'histoire (Pierre II d'Aragon). Mais, toujours en errance, Peire Vidal partit pour la Hongrie, revint en Provence, retomba amoureux, mena des aventures extravagantes, singulières, tout en composant des poèmes. Il rencontrera aussi, durant ses errances, les autres grands troubadours de son temps. Ce roman explore cette époque qui fut l'une des plus belles de l'histoire de l'Occitanie avant que ne fonde sur elle la croisade dite "des Albigeois". Grande et petite histoire se côtoient ici, d'où émerge la figure d'un homme profondément humain, fasciné par la Méditerranée, poète avant tout, joyeux luron tout au long de sa vie ...

Ce que j’en pense :

J’ai trouvé l’histoire intéressante, mais un peu redondante. Après lecture du résumé, je m’attendais vraiment  à de l’action, il y en a, mais trop peu à mon goût. Au final, il erre de cours en cours, de mécène en mécène et de femme en femme. Ce n’est pas dénué d’intérêt mais je m’attendais vraiment à autre chose, cela résulte sans doute d’une mauvaise interprétation de ma part, j’imaginais une intrigue un peu plus romancée. C’est donc plus axé sur le côté biographique, sans exagération « extraordinaire » comme on peut parfois en trouver dans des romans historiques retraçant le parcours de personnes ayant vraiment existées.

Une chronologie très intéressante et utile se trouve à la fin de l’ouvrage, ce qui permet de se situer un peu dans le temps, car il est vrai que durant le récit l’auteur ne donne pas toujours d’indicateur de temps. Moi même je ne l’ai vu qu’après avoir fini le livre (je n’ai pas l’habitude de regarder la fin du livre avant), mais je pense que c’est un vrai coup de pouce pour la bonne compréhension de l’histoire. À part quelques problèmes, parfois, de ponctuations qui changent le sens de la phrase si on ne fait pas attention en lisant, il n’y a rien à redire. Le livre est très très bien documenté et cela se sent, je pense que ceux que cette période et/ou ce personnage intéressent peuvent se lancer sans crainte, c’est vraiment très instructif. Mais ceux qui veulent de l’action à tout va et une aventure haletante, feraient mieux de chercher ailleurs.

Les personnes présentées sont toutes intéressantes, mais je n’en ai pas trouvé de particulièrement attachantes, sauf peut-être Peire Vidal vers la fin quand il dévoile un peu le fond de sa pensée et de son cœur. Mon côté fleur bleue a ainsi été satisfait !

Au final, une lecture plutôt axée sur le côté biographique, ce qui pourra déranger certains lecteurs et en ravir d’autres car le travail de recherche a vraiment été fait et cela se ressent à la lecture. On découvre à travers cet ouvrage la vie au XIIIème siècle et mais également le monde à travers les pérégrinations de ce troubadour voyageur.

Merci aux éditions du Pierregord et à Bernadette pour leur confiance et grâce à qui j'ai pu faire cette découverte !

cosem, peire, vidal, troubadour, toulouse



& Enjoy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !