Les sœurs Carmines, tome 2 – Belle de gris

Titre du roman : Les sœurs Carmines, tome 2 – Belle de gris

Écrit par : Ariel Holzl

Illustré par : Melchior Ascaride

Nombre de pages : 265

Mon édition : Mnémos (Naos)

Genre : Fantasy

4ème de couverture :

Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d’escarpins… et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons.

En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S’il le faut, elle ira même jusqu’à demander de l’aide à sa petite sœur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.

Ce que j’en pense :

Dans trois semaines, c’est le Grand Bal de la Reine durant lequel la souveraine choisira sa nouvelle Dame de compagnie. Et ils n’ont même pas eu la décence d’inviter Tristabelle. La jeune fille entend bien réparer cet oubli elle-même et prouver au passage à son Altesse Royale qu’il faut la choisir elle est personne d’autre. Après tout, elle est le meilleur choix sur le marché, n’est-ce pas ?! Les voix dans sa tête, cet inspecteur qui la suit comme un petit chien et les morts qui s’accumulent sur son passage ne sont que des broutilles.

Tristabelle est un personnage dé-tes-ta-ble… mais c’est justement pour ça qu’on l’aime. Froide, méprisante, hautaine, elle prend tout le monde de haut et ne conçoit pas une seule seconde qu’on puisse lui dire non. Elle use et abuse de son charme pour obtenir ce qu’elle veut (ou juste pour se divertir) sans jamais rien donner en retour. Une vraie femme fatale. Littéralement. Les personnes qu’elle rencontre voient mystérieusement leur espérance de vie chuter d’un seul coup.

On en apprend un peu plus sur elle au fil des pages, mais également sur sa famille en général et sur Grisailles. C’est toujours agréable, car cela permet de mieux comprendre, et donc d’apprécier, l’univers créé par Ariel Holzl. Même si la fin de ce deuxième tome laisse perplexe et que les questions se bousculent dans la tête du lecteur !

En conclusion, même si ce deuxième tome n’égale pas le coup de cœur que j’ai eu pour le tome 1, j’ai passé un excellent moment en compagnie de Tristabelle et toute la clique. Il me tarde de lire la suite pour retrouver Grisailles et la famille Carmines !

Appréciation globale :
Excellent !
Se le procurer :

& Enjoy

Commentaires

  1. Ah je vois cette saga partout mais j'avoue qu'elle me tente pas plus que ça

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier est vraiment top et l'univers est original ! =D J'aime beaucoup pour ma part ^^

      Supprimer
  2. Il faut vraiment que je découvre cette saga qui me tente depuis de nombreux mois !

    RépondreSupprimer
  3. Tristabelle est un personnage tellement atypique dans ce genre littéraire qu'elle dépote vraiment ! J'avais beaucoup aimé la suivre, même si le côté un peu répétitif de ces répliques hautaines m'avaient géné par moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu beaucoup de mal au début... mais après comme son comportement s'explique ça allait mieux (j'ai trouvé...)

      Supprimer

Publier un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !