Le retour d’Arsène Lupin

Titre du roman : Le retour d’Arsène Lupin

Écrit par : Frédéric Lenormand

Nombre de pages : 253

Mon édition : Le Masque

Genre : Policier

4ème de couverture : 

1908. Arsène Lupin a entamé une thérapie pour soigner son addiction au cambriolage. Hélas pour lui, son médecin exige qu’il cesse de voler pendant toute la durée de la cure. Le voilà contraint de trouver un moyen honnête de payer les séances dont il espère sa guérison. Pour cela, il ouvre une agence de détectives, l’agence Barnett. Sa première cliente, la très riche Mme Bovaroff, se plaint qu’on lui a dérobé un inestimable autoportrait de Delacroix, L’Homme au gilet vert. Surprise ! Voilà que l’œuvre réapparaît comme par magie sur le mur d’où elle avait disparu, tandis que tous ceux qui l’ont eue entre les mains sont assassinés les uns après les autres.
On rencontre au milieu de tout cela une ensorcelante danseuse orientale nommée Mata Hari, dont le charme sera l’un des obstacles les plus dangereux que Lupin-Barnett aura à surmonter.

Dans les fastes de la Belle Époque, à travers une intrigue riche en rebondissements, Frédéric Lenormand nous offre un Arsène Lupin ivre d’astuce et de rouerie.

 
Ce que j’en pense :

Fini la cambriole pour Arsène Lupin, ordre du médecin ! Cela ne le remplit pas de joie, mais il s’y plie, bon gré, mal gré. Dépossédé de son passe-temps favori, il se retrouve avec beaucoup de temps libre… et pas un sou en poche. Cherchant un moyen honnête de gagner sa croûte – et de payer son praticien – il se transforme en Monsieur Barnett, détective émérite. Traquer des criminels et des voleurs, voilà une reconversion parfaite pour le célèbre cambrioleur !

Pour sa première enquête, il est chargé de retrouver un Delacroix… qui réapparaît de lui-même une semaine après sa disparition. Voici Lupin-Barnett au chômage technique… Sauf qu’il n’a pas dit son dernier mot, le tableau a laissé derrière lui quelques cadavres et notre détective entend bien creuser et découvrir la vérité sur cette affaire, même si personne ne lui demande !

N’ayant lu aucun Arsène Lupin, je ne saurais dire si celui-ci est fidèle à l’original, mais une chose est sûre : j’ai adoré le personnage. Espiègle, anticonformiste, gentleman, séducteur, limier hors pair… Il est plaisant de faire un petit bout de chemin en sa compagnie. De plus, son côté « voleur repenti » donne lieu à quelques scènes cocasses.

L’enquête, quant à elle, est pleine de surprises. Elle amène Lupin-Barnett à côtoyer de grands personnages historiques tels que Mata Hari ou encore Pablo Picasso. Les rebondissements, les surprises et le suspense ne manquent pas.

En conclusion, Le retour d’Arsène Lupin est un roman policier des plus agréables à lire. Porté par un personnage principal attachant qui flirte avec le statut d’antihéros (comme Loulou Chandeleur dans Seules les femmes sont éternelles, d'ailleurs, je m'interroge sur les liens qui existent entre les deux ouvrages...), il offre de belles heures de lecture.

Appréciation globale :
Aussi surprenant que divertissant

Se le procurer :

& Enjoy

Commentaires

  1. Il faudra que je tente pour me faire une idée ;)

    RépondreSupprimer
  2. C'est un qui me dirait bien à lire

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi pas ? J'avais lu un Arsène Lupin vers 10-12 ans, et même si je ne me souviens plus de l'intrigue j'avais plutôt bien aimé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi c'est le contraire du coup... j'ai envie de découvrir le "vrai" maintenant ! :D

      Supprimer
  4. Je n'ai jamais lu aucun Arsène Lupin non plus mais ça m'a l'air sympa tout ça !

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !