La Princesse des Jonques - Lecture Commune Lady K & Chatplumer

Titre du roman : La Princesse des Jonques

Écrit par : Vincent Landel

Année de première publication : 2005

Nombre de pages : 329

Notre édition : Le grand livre du mois - Le Club 2005

Genre : Historique

Dates de lecture : du 28 février au 4 mars 2020

4ème de couverture :

La nuit où Chen Liang, le plus grand armateur de Canton, fiance sa fille Shennong, il découvre sur le seuil de sa résidence, affreusement mutilé, le corps de son trésorier. Signé d'un cercle de sang, ce crime est le premier d'une série qui tourne au cauchemar. Corruption, sabotages, enlèvements, meurtres : rien n'est épargné au shihao ni à ses proches. Qui ose ainsi défier le puissant "parrain" chinois ?

Pourquoi l'avoir choisi :
La consigne était un livre avec le tag Historique

Chat' > je ne me rappelle plus depuis quand il était dans ma bibliothèque, probablement sa sortie. Je ne me souviens plus non plus si c'était ma mère qui l'avait choisi ou moi, le fait étant qu'il est resté avec moi et que je ne l'avais pas ouvert jusqu'à ce jour. Après ayant lu beaucoup de livres de Juliette Benzoni, le choix s'est certainement porté sur le côté "Historique" romanesque de la chose, je ne vois pas d'autre explication, la couverture n'est pas folichonne.

Lady K > cela fait des années qu'il traine dans ma PAL. Je l'avais acheté chez un bouquiniste parce qu'il était pas cher et que le résumé était sympa (et qu'il était en bon état !)... mais je n'ai jamais poussé plus loin ! C'était ici l'occasion d'enfin le sortir...

Chatplumer
Ce que j’en pense :

Quelle déception ! Et pourtant je ne m'attendais pas à grand chose en particulier mais là, pouah !
Ça n'a été, surtout sur les premiers chapitres, que gore et cul, quasi inlassablement. Avec introduction de nouveaux personnages juste pour les tuer dans la foulée... sans intérêt.
Je peux vous dire que l'espace dans lequel nous échangeons sur nos lectures communes a été empli de messages de frustration et de serrages de coudes pour aller au bout.
Si on met de côté le gore et les scènes de sexe, pour l'histoire en elle-même, elle ne m'a pas transcendée. Je n'ai pas trouvé le méchant crédible, dans ses motivations et ses moyens.
Un certain nombre de personnages aussi sont soit trop caricaturaux et du coup peu crédibles soit pas assez développés pour qu'on s'y attache vraiment.
Mention - à la mère de la mariée / et au cliché de l'européen qui sauve la mise, il n'avait aucun intérêt à être présent.

Appréciation globale : 🟊🟊🟊🟊 - fuyez pauvres fous !

 Lady K
Ce que j’en pense :

Que dire sur cette lecture… Si ce n’est que sans le soutien moral de Chat’, je ne l’aurais sans doute jamais terminée.

Pourtant, j’étais pleine d’espoir. Il me tardait de voyager dans cette Chine du XIVème siècle et d’être dépaysée par ce thriller aux accents asiatiques. Mais au final, ce livre tourne autour de trois choses : le sexe, la violence et le gore. Tant et si bien, qu’il n’y pas tellement la place pour une histoire au milieu de tout ça.

L’intrigue tourne autour de Chen Liang, un riche armateur qui est la cible, lui et sa famille, d’actes odieux qui les mettent en danger. Sauf que les protagonistes manquent cruellement d’humanité et de charisme, du coup on s’attache à personne, leur sort nous importe peu donc le récit fait un peu flop.

En conclusion, l’amour de l’auteur pour les scènes crues et violentes finit par écœurer, rendant la lecture de plus en plus laborieuse. Je regrette également que le côté historique du récit ne soit pas plus présent, plus poussé.

Appréciation globale :
Un seul mot d'ordre... fuyez !

Commentaires

  1. La couverture est très jolie, mais je crois que ça s'arrête là.
    Je préfère donc passer mon tour pour ce titre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me semble malheureusement un choix judicieux.

      Supprimer
    2. Ah oui, il vaut mieux pas l'ouvrir celui-là =D

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !