Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.com/2018/07/comme-convenu-tome-2.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/07/comme-convenu-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/07/meurtre-en-mesopotamie.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/07/drames-chez-les-riches.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/07/un-manoir-en-cornouailles.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/07/le-couteau-sur-la-nuque.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/06/les-chevaliers-des-gringoles-tome-1-les.html http://antredeslivres.blogspot.com/2018/06/natt.html

samedi 16 décembre 2017

Pas un mot

Titre du roman : Pas un mot

Auteur : Brad Parks

Traduit par : Samuel Todd

Nombre de pages : 508

Mon édition : Mazarine

Genre : Thriller

4ème de couverture : 

Le juge Scott Sampson s’apprête à aller chercher ses enfants à l’école. Et à plonger en plein cauchemar. Il reçoit un message anodin de sa femme adorée, Alison : elle ira récupérer les jumeaux pour les emmener chez le médecin. Alison rentre à la maison. Seule. Elle n’a jamais envoyé ce texto. Le téléphone sonne. Les enfants ont été enlevés. Les ravisseurs n’exigent pas de rançon, mais des verdicts sur commande : si le juge n’obéit pas à leurs demandes, les petits le payeront très cher. Et évidemment : « Pas un mot ! » C’est le début d’un calvaire où chantage, mensonge et paranoïa feront vivre l’enfer à ces parents prêts à tout pour récupérer leurs enfants, quels que soient les dangers, les sacrifices et les compromissions.

 
Ce que j’en pense :

La vie du juge Sampson, et de sa famille, est totalement bouleversée le jour où ses enfants sont enlevés. Alors qu’il les pensait en sécurité avec sa femme, il la voit revenir… seule. Les deux parents comprennent très vite qu’ils ont été dupés lorsque les ravisseurs prennent contact avec eux. Cependant, leurs revendications les déstabilisent… En effet, ils ne demandent aucune rançon. Ce n’est pas l’argent qui les motive. Par contre, ils veulent une obéissance absolue et entendent faire de lui une marionnette lors des procès qu’il a en charge. N’ayant pas le choix, il obtempère tout en cherchant un autre moyen de récupérer ses enfants.

Ce livre est très prenant. Il faut dire que le lecteur est sous tension du début à la fin. La situation à laquelle sont confrontés les Sampson est cauchemardesque et fait froid dans le dos. L’angoisse et la paranoïa qui en découlent sont extrêmement bien retranscrites par l’auteur. Ainsi, même le lecteur attrape des sueurs froides et se met à douter de tous les protagonistes.

Par contre, il est vraiment dommage que les personnages soient distants et froids. J’ai eu l’impression de les regarder de loin. Pourtant, on est « dans la tête » de Scott… mais on en sait très peu sur lui. On ne le connaît pas, ce qui m’a empêchée de m’y attacher.

Le récit a un bon rythme qui tient en haleine et les quelques chapitres racontés du point de vue des kidnappeurs titillent notre curiosité… même si ça permet à l’auteur de nous lancer sur de fausses pistes de façon un peu trop voyante. Toutefois, ce roman souffre de quelques longueurs, notamment lorsqu’il y a des passages un peu plus pointus (et, paradoxalement, confus) sur le système judiciaire, financier ou scientifique… J’avoue qu’à ces moments, je me suis sentie perdue.

En conclusion, un thriller efficace et captivant. Même s’il n’est pas exempt de défauts, il est difficile à lâcher.

Appréciation globale :
Glaçant !! Préparez-vous à quelques sueurs froides...
Nouvelle case pour mon challenge : ... un polar/thriller

x o o o x
o o x o x
x x o o x
x o x o x
x o o x o

Se le procurer :

& Enjoy

2 commentaires:

  1. Il me tente pas mal ! Dommage que les personnages n'aient pas été plus approfondis par contre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vraiment le "point noir"... mais sinon c'est un bon thriller :)

      Supprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !