Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-famille-trop-dfilles-tome-15-anna-la.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/linterrogatoire-ou-ce-qui-sest-vraiment.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/moi-et-ma-super-bande-tome-2-tous-en.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-decision.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/flying-witch-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/the-vanishing-girl-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-fille-davant.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/crotte.html

vendredi 16 mars 2012

Voltaire mène l’enquête, tome 2 : Meurtre dans le boudoir

Titre du roman : Voltaire mène l’enquête, tome 2 : Meurtre dans le boudoir

Auteur : Frédéric Lenormand

Nombre de pages : 319

Mon édition : JC Lattès

Genre : Polar Historique

Ressenti global : http://3.bp.blogspot.com/-2XgjfRw1HSw/TedeJagsnmI/AAAAAAAAAHQ/G4mOdOd0UAQ/s1600/Note+5+copie.jpg

4ème de couverture : 

Alors qu’il nie être en train de publier les Lettres anglaises, qu’il nie d’ailleurs avoir écrites, Voltaire se trouve une fois de plus embarqué dans des crimes – qu’il n’a certainement pas commis !
Le réel assassin, de son côté, semble s’en prendre à des individus dans leur plus simple appareil, de préférence en aimable compagnie, dans des mises en scène inspirées de livres licencieux. L’affaire risque de faire du bruit, car il s’agit à chaque fois d’hommes d’importance.
Voilà notre Voltaire contraint d’aller se compromettre dans les recoins pas nets de la capitale, maisons de débauche gérées par des « abbesses », librairies clandestines, bureaux de la Librairie où les ouvrages interdits disparaissent entre les mains des exempts… sur les traces d’un meurtrier qui, comble de ce siècle, s’est pris de haine pour les libertins.

Ce que j’en pense :

Bien … là c’est la partie où j’avoue mon ignorance. En effet, je ne sais rien de Voltaire, je ne l’ai jamais lu, je ne l’ai jamais étudié en classe … Enfin si, mes connaissances sur cet écrivain me permettent tout de même de comprendre l’énorme bourde de Mr Frédéric Lefebvre lorsqu’il déclare que son livre de chevet est « Zadig et Voltaire ». Mais c’est une tout autre histoire. Bref, si vous n’avez pas encore appuyé sur la petite croix rouge en haut à droite de votre écran après cette révélation fracassante c’est que vous avez le cœur bien accroché et un courage à toute épreuve … la suite de cette chronique ne devrait donc pas vous poser de problème. ;)

Je n’insiste pas sur ce point sans raison. J’aimerais simplement rassurer les personnes qui seraient dans le même cas que moi. Il n’y a pas besoin d’être expert ès Voltaire pour prendre beaucoup de plaisir avec ce roman. On ne se retrouve pas propulsé dans un univers inconnu où il faut absolument connaitre les œuvres citées. L’auteur donne au lecteur les informations nécessaires à la bonne compréhension de l’histoire. Je dirais même que ce livre a eu un double emploi pour moi. Il m’a fait voyager à une autre époque et m’a également fait rencontrer Voltaire. Et j’avoue que j’ai beaucoup plus envie de lire Voltaire après l’avoir vu tel que l’auteur me l’a décrit que lorsque mes professeurs de français m’en parlaient …

Dans cet ouvrage, Voltaire se trouve dans une situation périlleuse. S’il ne veut pas finir à la Bastille pour la publication de ses Lettres anglaises il doit aider le Lieutenant Général de la Police dans une étrange affaire. Des libertins notoires sont retrouvés assassinés selon des mises en scène bien précises, puisque le meurtrier semble s’inspirer de livres licencieux. Autant le dire tout de suite, ces crimes ne passionnent pas du tout Voltaire qui préférerait s’occuper de tout autre chose. Malheureusement pour lui, on ne lui laisse pas vraiment le choix. Soit il retrouve l’assassin, soit il finit dans un cachot humide.

J’ai beaucoup aimé le fait que l’enquête ne soit pas tant que cela au premier plan. D’autres événements demandent toute l’attention de Voltaire. Ce dernier doit gérer la publication de ses Lettres anglaises, et croyez-moi, publier une œuvre interdite n’est pas de tout repos. Au final, si l’illustre philosophe enquête c’est plus pour éviter de finir en compagnie de rats et de voyous qu’autre chose. J’ai donc apprécié ce côté contraint qui donne lieu à quelques situations exquises à lire.

Voltaire est présenté comme étant imbu de lui-même, en cela encouragé par son entourage. C’est le genre de caractère qui m’agace en temps normal, mais là c’est tout le contraire. Je l’ai beaucoup aimé et il m’a fait sourire plus d’une fois. Son duo avec Émilie apporte un peu de fraicheur au récit. La marquise donne une petite touche féminine et frivole bienvenue. Enfin, comment ne pas parler de l’abbé Linant. J’ai beaucoup apprécié ce dernier car Voltaire lui en fait voir de toutes les couleurs. Le pauvre garçon n’est pas au bout de ses surprises.

La plume de l’auteur est très agréable. Son écriture est fluide et les mots coulent tout seuls. C’est simple, j’ai dévoré Meurtre dans le boudoir en quelques heures. Il faut dire que le ton léger du roman et l’humour omniprésent y sont pour beaucoup.

En conclusion, jetez-vous dessus. Sans rire. Je suis bien contente d’avoir enfin pu découvrir la plume de Frédéric Lenormand et je ne suis pas déçue. C’est un délice de tous les instants et j’en redemande. L’histoire est passionnante et les personnages très attachants. Il ne me reste plus qu’à sortir de ma bibliothèque Leonora, agent du doge et attendre – parce que je suis une bonne élève – que paraisse la version revue et corrigée par l’auteur du premier tome des enquêtes du Juge Ti, Le château du lac Tchou-An pour me jeter dessus.

Un grand merci à Babelio et aux éditions JC Lattès pour cette découverte.

Ce que j’ai aimé :

- L’intrigue partagée entre l’enquête et la vie de Voltaire
- L’humour très présent et le ton léger du roman
- Des personnages très attachants
- Une écriture délicieuse

Ce que j’ai moins aimé :

- De l’avoir terminé trop vite ?

Deux extraits pour la route :

"Ils prirent un fiacre et se firent conduire rue du Vert-Bois. Linant demanda qui vivait là. Voltaire répondit que c'était une femme du monde.
- Ah ! fit le jeune abbé. Une dame du monde !
- Pas une dame, une femme du monde, la femme de tout le monde, en somme."
Page 74

"Récupérer l'abbé prit un petit moment : il se préparait au combat, courageusement pelotonné derrière un if, à l'autre bout de l'allée.
- Pardonnez-moi, dit-il en se relevant. Je n'y peux rien : dès qu'il y a du danger, mon réflexe est de m'enfuir.
- C'est parce que vos pieds pensent plus vite que vous, dit Voltaire."
Page 282

Se le procurer :

& Enjoy

12 commentaires:

  1. Je suis bien contente d'avoir un premier avis sur ce livre, j'avoue que j'avais un peur que ce soit barbant...trop historique peut-être ! Mais cela a l'air truffé de bons mots...et plutôt sympathique à lire. Je vais donc me laisser tenter très prochainement... Merci Lady K

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, c'est tout sauf barbant. Je peux te l'assurer :) On voit évidemment le contexte historique mais ce n'est pas vraiment centré sur cela donc c'est très plaisant ! Et je n'ai pas arrêté de sourire en le lisant !

      Tout le plaisir est pour moi. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi. Très bonne future lecture.

      Supprimer
  2. C'était super rapide comme lecture dis-donc !
    Mais je suis contente qu'il t'aies autant plu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, aussitôt, aussitôt chroniqué :D Je ne pouvais pas faire autrement, je l'ai dévoré en une journée :O
      Une très bonne lecture :)

      Supprimer
  3. Très envie de le découvrir! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors il ne faut pas résister plus longtemps :P

      Supprimer
  4. Je suis très tentée... Allez je le mets dans ma LAL

    RépondreSupprimer
  5. Ah, je vais encore rigoler pour le récupérer celui là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah ça, moi je les ramène à Mouans après vous vous débrouillez entre vous :P

      Supprimer
  6. L'auteur fait beaucoup parler de lui depuis hier lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apparemment oui, il n'en reste pas moins que j'ai beaucoup apprécié cette lecture ^_^

      Supprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !