Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.com/2019/04/le-secret-du-gladiateur.html http://antredeslivres.blogspot.com/2019/04/ulysse-et-le-cyclope.html http://antredeslivres.blogspot.com/2019/04/temoin-muet.html http://antredeslivres.blogspot.com/2019/04/we-are-young.html http://antredeslivres.blogspot.com/2019/04/ma-petite-sur-doccasion.html http://antredeslivres.blogspot.com/2019/04/qui-veut-le-cur-dartie-show.html http://antredeslivres.blogspot.com/2019/04/mers-mortes.html http://antredeslivres.blogspot.com/2019/03/la-pension-du-bord-de-mer-tome-1-et-le.html

mardi 12 février 2019

After Anna & Killing Kate

Titre du roman : After Anna & Killing Kate

Écrit par : Alex Lake

Traduit par : Thibaud Eliroff

Nombre de pages : 835

Mon édition : France Loisirs

Genre : Thriller

4ème de couverture : 

Une petite fille de cinq ans disparaît à la sortie de son école. La police n’a aucun indice. Pas la moindre piste sérieuse. La presse s’empare du fait divers et ne recule devant rien. Ses parents, Julia et Brian, vivent l’épreuve la plus effroyable qui soit. Pourtant, une semaine après l’enlèvement, Anna leur est rendue, indemne. Sans aucun souvenir de la semaine qui vient de s’écouler. Mais pour Julia, le pire reste à venir.

***

De retour de vacances, vous vous rendez compte qu’un tueur sévit dans votre ville et que toutes ses victimes vous ressemblent. Ça pourrait être une simple coïncidence ou une mauvaise blague, mais c’est ce que vit Kate, jeune avocate de vingt-huit ans, quand elle rentre. Habituée au calme des rues de Stockton Heath, elle ne se sent plus en sécurité. Très vite, elle est convaincue qu’on l espionne, qu’elle est suivie. Est-elle le jouet de son imagination ou la prochaine sur la liste ? La vérité est parfois bien plus sinistre...

Ce que j’en pense :

Cet ouvrage présente l’avantage du 2-en-1 : 2 romans en 1 seul livre. Et donc, deux fois plus de plaisir pour les amateurs de thriller. En effet, Alex Lake a un véritable talent pour créer des histoires angoissantes et leur donner juste ce qu’il faut de réalisme. Frissons garantis !

Je vais concentrer cette chronique sur After Anna, ayant déjà lu et chroniqué Killing Kate. Cependant, je le répète : Killing Kate est une perle. Ne passez pas à côté, ça a été une de mes meilleures lectures en 2018 !

Retenue par une réunion qui s’éternise plus que prévu, Julia arrive en retard à l’école pour récupérer sa fille. Trente petites minutes de rien du tout. Mais cela a amplement suffi pour que la petite s’évapore dans la nature. S’est-elle éloignée de son plein gré ou a-t-elle été enlevée ? Commencent alors de longues heures d’angoisse, à ressasser tous les scénarios possibles et imaginables.

Jusqu’à ce que, miracle, Anna réapparaisse saine et sauve mais sans aucun souvenir, une semaine plus tard. Que s’est-il passé durant sa captivité ? Quel était le but des ravisseurs ? Julia s’interroge et craint la suite des événements. Ce en quoi elle a raison, car l’horreur ne fait que commencer…

Encore une fois, l’auteur m’a fait passer un bon moment de lecture. On assiste, impuissant, à la descente aux enfers de Julia. Elle se sent coupable de ce qui s’est passé et l’opinion publique ne se gène pas pour enfoncer le clou et la juger sans la connaître. Alex Lake parvient habilement à dénoncer les dérives des réseaux sociaux et, particulièrement, le déferlement de haine et de méchanceté de ceux qui se croient protégés par l’anonymat qu’offre internet.

Si j’ai évidemment compati aux malheurs de Julia, il n’en reste pas moins qu’elle a réussi à m’agacer plus d’une fois. Même si ses réactions restent crédibles et réalistes au vu de ce qu’elle endure, je l’ai trouvée un peu trop naïve ou égoïste par moments.

Le seul reproche que je ferai à ce roman, c’est qu’il est facile de deviner l’identité du coupable, et ce dès les cinquante premières pages. C’est sans doute voulu par l’auteur, mais du coup, même si l’histoire est intéressante, il y a moins de suspense, le lecteur n’est pas sous pression… et c’est dommage, car c’est ce que j’ai aimé dans Killing Kate : être tenue en haleine jusqu’à la fin !

En conclusion, même si j’ai trouvé After Anna moins intense que Killing Kate, cela reste une bonne lecture. Si vous ne connaissez pas l’auteur mais que vous êtes friands de thriller, jetez-vous sur cette intégrale.

Appréciation globale : 
Prenant !
Un petit extrait dans le Lazy Sunday #24 avec After Anna
 
& Enjoy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !