Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/jour-de-pluie.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/mork.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/la-roseraie-de-josephine-et-autres.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/une-femme-sous-surveillance.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/le-secret-de-linventeur-tome-2-lenigme.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/04/la-cle-molette.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/04/clovis-roi-des-francs.html

mercredi 26 octobre 2016

The Memory Book

Titre du roman : The Memory Book

Auteur : Lara Avery

Traduit par :
Julie Lafon

Nombre de pages : 443

Mon édition : Lumen

Genre : Contemporain, YA

4ème de couverture :

« On me dit que ma mémoire ne sera plus jamais la même, que je vais commencer à oublier des choses. Au début juste quelques-unes, mais ensuite beaucoup plus. Alors je t’écris, cher futur moi, pour que tu te souviennes !
»

Sam a toujours eu un plan : sortir première du lycée et filer vivre à New York. Rien ne l’en empêchera – pas même une anomalie génétique rare qui, lentement, va commencer à lui voler ses souvenirs, puis sa santé. Désormais, ce qu’il lui faut, c’est un nouveau plan.

C’est ainsi que naît son projet : ce sont les notes qu’elle s’envoie à elle-même dans le futur, la trace des heures, petites et grandes, qu’elle vit. C’est là qu’elle consignera chaque détail proche de la perfection de son premier rendez-vous avec son amour de toujours, Stuart. Le but ? Contre toute attente, contre vents et marées : ne rien oublier.

Au détour des pages de The Memory Book, mélange étonnant d’extraits de son journal, de notes personnelles et de messages de son entourage, vous ne pourrez que tomber amoureux de Sam, une fille comme aucune autre qui apprend à vivre sa vie à pleines dents, même si ce n’est pas celle qu’elle avait planifiée.

Ce que j’en pense :

Samantha est une jeune fille brillante et ambitieuse. Elle a déjà tout prévu et planifié pour atteindre son but, à savoir devenir une avocate réputée. Le plan est simple : être major de sa promotion, partir faire ses études à New York avant d’intégrer Harvard. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle s’y accroche et donne tout pour y arriver. Jusqu’au jour où on lui diagnostique une maladie dégénérative. Un imprévu de taille qui met à mal tous ses projets…

Cependant, Sam ne se laisse pas abattre. Elle est courageuse, optimiste… et un brin têtue. Elle ne veut pas renoncer à ses rêves et décide alors de garder espoir et de combattre la maladie comme elle le peut. C’est ainsi qu’elle commence à tenir une sorte de journal de bord où elle consigne tout ce qui se passe d’important dans sa vie afin de donner un coup de pouce à sa mémoire défaillante.
- Le succès, ce n’est pas que quand les autres te remarquent. C’est ça que tu veux dire ?
- Oui, c’est ça. Il faut se mettre dans la tête que les autres s’en fichent. Quelle que soit l’issue, échec ou réussite, personne ne va te donner une tape dans le dos pour te féliciter d’avoir passé la journée à étudier, à faire des recherches ou à écrire. C’est pour toi et toi seul que tu le fais.
(p. 171)
C’est ce livre de souvenirs que lit le lecteur. Entre confidences et retranscriptions d’échanges, la vie de Sam se déroule sous nos yeux. On assiste à ses moments de joie, ses déprimes, ses découvertes, ses premiers émois amoureux, ses doutes… On la voit (re)découvrir la vie et changer petit à petit ses priorités, non sans douleur… car cela résulte d’une prise de conscience progressive de son état et de son avenir. Elle est heureusement bien entourée par une famille aimante et des amis prévenants qui l’aident sur le chemin de l’acceptation.

Ce qui est bien avec The Memory Book, c’est qu’à aucun moment on ne tombe dans le pathos ou le dramatique. Le sujet est grave, la situation de Sam est inquiétante mais jamais il n’y a d’exagération. Au contraire même, elle minimise ce qui lui arrive et garde la pêche sans perdre son sens de l’humour. Elle se concentre sur le positif plutôt que sur le négatif, partageant avec nous certaines anecdotes qui lui reviennent.
Elle prétend qu’elle peut parler avec n’importe quel oiseau. À mon avis, cette affirmation découle du fait qu’elle se précipite vers eux en criant : « Vole, vole ! » Forcément, ils s’exécutent.
(p. 347)
Ce livre est très humain. Il est crédible car il ne déborde pas de niaiseries ou de bons sentiments. Sam nous raconte – enfin, à la future Sam – sa vie avec naturel et spontanéité, sans rien nous cacher mais sans non plus s’appesantir. Cela fait de ce roman un cri d’amour et une ode à la vie.

En conclusion, un roman et une héroïne sublimes. L’histoire est déchirante, poignante, prenante, touchante, émouvante, pleine de tendresse. Tant d’émotions nous sont transmises à travers le récit de Sam... Cela ne m’arrive pas souvent, mais je l’avoue : j’ai tourné la dernière page de ce livre la gorge serrée et les joues mouillées de larmes.

Appréciation globale :
Une perle
Se le procurer :

& Enjoy

2 commentaires:

  1. " j’ai tourné la dernière page de ce livre la gorge serrée et les joues mouillées de larmes." Haha moi aussi ! Ce livre était juste horrible, mais dans le bon sens du terme. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je vois que je ne suis pas la seule :)
      C'est exactement ça !

      Supprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !