Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-famille-trop-dfilles-tome-15-anna-la.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/linterrogatoire-ou-ce-qui-sest-vraiment.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/moi-et-ma-super-bande-tome-2-tous-en.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-decision.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/flying-witch-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/the-vanishing-girl-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/la-fille-davant.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/03/crotte.html

vendredi 18 avril 2014

Maladie d’amour

Titre du roman : Maladie d’amour

Auteur : Nathalie Rheims

Nombre de pages : 295

Mon édition : Léo Scheer

Genre : Contemporain


4ème de couverture :

De l’amour fou à la folie amoureuse, il n’y a qu’un pas. Il peut être dangereux de le franchir.

Alice est une jolie jeune femme. Actrice, elle rêve de jouer Claudel, mais on ne lui propose que des rôles de potiche dans des pièces de boulevard. Sa vie amoureuse n’est guère plus brillante, faite d’aventures qui se terminent toujours mal. Elle raconte tout à Camille, sa confidente qui, de son côté, mène la vie calme et rangée d’une mère au foyer.

Au moment où Alice décide enfin de renoncer à la passion, elle s’éprend d’un homme marié, le Dr Costes, qui aurait eu un coup de foudre pour elle. Camille suit cette nouvelle histoire d’amour à la manière d’un feuilleton dont elle serait l’unique spectatrice, même si d’étranges contradictions apparaissent dans les confidences de son amie.

Pour protéger Alice, Camille tente d’en savoir plus sur cet homme insaisissable. Cette démarche la fait progressivement basculer  : elle se met à douter de tout, au risque de se perdre.

Dans ce quinzième roman, Nathalie Rheims explore, utilisant l’art du suspens, l’infime frontière qui sépare l’amour fou de la folie.

Ce que j’en pense :

Quelle claque ce roman ! C’est l’histoire de deux femmes, aussi proches l’une de l’autre qu’elles sont différentes dans la vie. Camille est mariée, deux enfants, un avenir tout tracé, heureuse en ménage… Alice, elle, enchaîne les histoires d’amour, rien de stable, elle se laisse porter par la passion. Alice confie tout à Camille, lui raconte tout ce qui se passe dans sa vie. Et Camille se délecte de ces confidences. Cela lui donne l’impression de vivre une autre vie, par procuration.

Alors qu’elle sort tout juste d’une douloureuse rupture, Alice fait la rencontre du Dr Costes. C’est le coup de foudre immédiat. Elle s’empresse bien évidemment d’en faire part à sa grande amie, mais dès que cette dernière cherche à creuser un peu plus en profondeur, Alice devient méfiante, sur la défensive, voire agressive. Ce comportement intrigue Camille. Selon elle, quelque chose ne tourne pas rond, elle se sent alors obligée de faire le point sur cette affaire et commence à enquêter…

Ce roman pourrait être classé dans les thrillers, le suspens étant bien présent et allant crescendo. Le début est assez « banal », tout va bien, cela commence comme une comédie romantique… mais plus on avance plus les incohérences et les mensonges apparaissent, tout s’embrouille et on ne sait plus qui croire ! Il est difficile de démêler le vrai du faux et un profond sentiment de malaise s’installe. Qui dit la vérité ? Alice ? Le Dr Costes ? Une chose est sûre, l’auteur nous manipule très habilement !

Ce roman ne foisonne pas de personnages, il y en a même assez peu, mais ils sont extrêmement bien choisis. Il y a tout d’abord Alice, l’éternelle amoureuse, qui se lance dans des relations principalement adultérines et s’y enferme jusqu’à s’en rendre malheureuse. Puis Dan Costes, le beau chirurgien, un peu dur à cerner… salaud ou victime ? Et bien entendu Camille. Camille, qui semble être le personnage principal de ce roman, bien qu’on parle tout le temps d’Alice. Car c’est Camille que l’on suit, que l’on accompagne. Elle a une personnalité intéressante, mais j’avoue qu’elle m’a pas mal tapé sur le système. Elle semble tout le temps fatiguée et débordée, alors qu’elle ne fait rien de ses journées et qu’elle laisse souvent ses deux enfants à la charge des grands-parents. Sous ses airs de bonne copine, elle est avant tout voyeuse et possessive. Ce qui la pousse à se mêler de ce qui ne la regarde pas… à tort ou à raison ?! Pour le savoir, il faut lire le livre !

Le titre du roman prend tout son sens lorsque l’on tourne la dernière page. En effet, Nathalie Rheims, avec beaucoup de talent, montre comment l’amour peut devenir une maladie et entrainer haine et destruction.

En conclusion, un roman que je vous recommande chaudement. J’ai été agréablement surprise par cette lecture, j’en ressors toute chamboulée. L’auteur s’empare d’un thème très fort, intéressant, et elle le développe avec beaucoup de talent.

Appréciation globale : 
Une claque !

Se le procurer :

& Enjoy

6 commentaires:

  1. lu également il y a peu, et bcp apprécié! une très belle surprise!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, belle surprise, comme j'aimerais en avoir plus souvent !! :D

      Supprimer
  2. Il me tentait sans plus mais ton avis me donne envie de tenter ^^

    RépondreSupprimer
  3. Bah crotte, je pensais être passée par ici Oo J'te jure que j'avais souvenir, c'est bizarre...
    En tout cas, celui-là me tente bien je dois dire :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu avais peut-être lu la chronique sans laisser de message ? Passage en coup de vent ?
      En tous cas, je pense que c'est le genre de livre qui peut te plaire ! Et j'avais beaucoup aimé donc je ne peux que te le conseiller !

      Supprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !