Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/asterix-et-la-transitalique.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/seules-les-femmes-sont-eternelles.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/gloutons-et-dragons-tome-3.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/les-adieux-la-reine-lecture-commune.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/paris-toujours.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/les-fleurs-du-repentir.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/10/ou-est-passee-lola-frizmuth.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/10/paris-le-retour.html

mercredi 2 avril 2014

Charly 9 (BD)

Titre du roman : Charly 9 (BD)

Adapté en bande dessinée par : Richard Guérineau

D’après le roman de : Jean Teulé

Nombre de pages : 128

Mon édition : Delcourt

Genre : Bande Dessinée, Historique

4ème de couverture :

Charles IX fut de tous nos rois de France l'un des plus calamiteux.
A 22 ans, pour faire plaisir à sa mère, il ordonna le massacre de la Saint-Barthélemy qui épouvanta l'Europe entière. Abasourdi par l'énormité de son crime, il sombra dans la folie. Courant le lapin et le cerf dans les salles du Louvre, fabriquant de la fausse monnaie pour remplir les caisses désespérément vides du royaume, il accumula les initiatives désastreuses.
Transpirant le sang par tous les pores de son pauvre corps décharné, Charles IX mourut à 23 ans, haï de tous.
Pourtant, il avait un bon fond.

Ce que j’en pense :

Avec « Charly 9 », on rentre toute de suite dans le sujet, puisque le récit commence lorsque la décision d’éliminer les chefs protestants est prise. Charles IX a alors 22 ans et face à la pression ainsi que la force de persuasion de sa mère et de ses conseillers, il ordonne de tuer tous les protestants. En découle le tristement célèbre massacre de la Saint-Barthélémy. Cette décision pèse lourdement sur la conscience du jeune roi… et peu à peu, il sombre dans la folie.

« Charly 9 », c’est avant tout l’histoire d’un roi, d’un homme, qui perd peu à peu l’esprit. Un homme qui n’arrive pas à assumer les conséquences de sa décision. D’ailleurs, la folie qui ronge Charles IX donne lieu dans cette bande dessinée à quelques scènes totalement décalées et absurdes qui m’ont fait sourire. En somme, c’est l’histoire d’une descente en enfer et d’une montée de violence, qui durent un an… jusqu’à la mort du protagoniste.

J’ai donc apprécié l’histoire et la mise en scène de la dernière année de vie de Charles IX. J’ai également beaucoup apprécié les illustrations. Le trait est sûr, précis, soigné… ce qui rend les illustrations très travaillées et donc belles à regarder. D’autant plus qu’il y a un véritable jeu sur les couleurs et leur signification – ce qui s’accentue à la fin.

En conclusion, un très bel objet-livre en lui-même. Pour ne rien gâcher, le contenu est également de qualité. Je ne saurais vous dire s’il est fidèle au roman de Jean Teulé, mais je peux vous dire que le récit est prenant, très intéressant et que les illustrations sont magnifiques. Une bande dessinée que j’ai pris grand plaisir à dévorer.

Appréciation globale : 
À recommander
Lu dans le cadre de l'opération "La BD fait son festival"
& Enjoy

2 commentaires:

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !