Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/jour-de-pluie.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/mork.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/la-roseraie-de-josephine-et-autres.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/une-femme-sous-surveillance.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/le-secret-de-linventeur-tome-2-lenigme.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/04/la-cle-molette.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/04/clovis-roi-des-francs.html

dimanche 20 avril 2014

L’ogre au pull vert moutarde

Titre du roman : L’ogre au pull vert moutarde

Auteur : Marion Brunet

Illustrateur : Till Charlier

Nombre de pages : 160

Mon édition : Sarbacane (Collection Pépix)

Genre : Jeunesse

4ème de couverture :

Abdou et Yoan vivent dans un foyer pour enfants. Vous savez, les enfants dont personne ne veut… Ceux qui n’ont « pas d’avenir », comme le répète l’horrible Directeur du foyer. Heureusement, les deux copains ont de la ressource. Et quand ils découvrent que le nouveau veilleur de nuit, ce bonhomme énorme et très très laid, là, est un OGRE, ils ripostent : pas question de se laisser croquer comme des cookies !

Ce que j’en pense :

Marion Brunet m’avait époustouflée avec « Frangine » et voilà qu’elle recommence avec ce roman jeunesse. On y fait la connaissance d’Abdou et Yoan, deux petits garçons qui vivent dans un foyer. Ils ont pour tradition de bizuter les adultes nouvellement débarqués… c’est leur façon de dire bienvenue. Le nouveau veilleur de nuit n’y coupera donc pas. Oui, mais voilà que les deux garçons tombent sur un os : ce veilleur est en fait un ogre… et il a sacrément faim !

Dit ainsi, l’histoire peut sembler gentillette, assez convenue… alors qu’il n’en est rien. Car Marion Brunet va plus loin et dénonce tout un tas de choses. Il faut donc lire entre les lignes et on voit alors apparaître une dénonciation de la discrimination, des laissés pour compte, des « indésirables » qui deviennent invisibles aux yeux du monde. L’auteur n’hésite pas à utiliser des mots crus et percutants afin d’attirer l’attention sur le message qu’elle veut faire passer.

Malgré tout, on reste dans un roman destiné à un jeune public. Les deux héros sont très attachants. Ils mettent une bonne ambiance dans le roman, ils font sourire, donnent de la joie et leur solidarité est belle à voir. Par ailleurs, le fait qu’ils s’adressent directement au lecteur est très impliquant. On a l’impression d’être le troisième membre de la bande. Le petit plus du livre, ce sont l’alternance entre les chapitres et les « bonus », des chapitres où les personnages nous donnent des conseils : comment reconnaître un ogre, comment émouvoir et attendrir son auditoire…

Le plus triste, c’est le personnage qu’incarne le Directeur du foyer. Le genre d’homme qui humilie les enfants qu’il recueille, qui les rabaisse sans cesse, les traitant de moins que rien… C’est d’autant plus triste qu’on se dit, en lisant ce roman, que des personnes comme lui doivent malheureusement exister dans la vraie vie…

En conclusion, je me suis régalée. C’est un roman jeunesse qui ne prend pas les jeunes lecteurs pour des écervelés. Ce n’est pas une histoire creuse, au contraire il y a de la matière, une grande richesse ! Un roman jeunesse comme on devrait en voir et en lire plus souvent !

Appréciation globale : 
Une réussite !
Se le procurer :

& Enjoy

6 commentaires:

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !