Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/10/a-nous-deux-paris.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/09/gloutons-dragons-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/the-sun-is-also-star.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/agence-confettis-meme-pas-peur.html

mercredi 19 décembre 2012

La Confrérie des Nuages

Titre du roman : La Confrérie des Nuages

Auteur : Romano Vlad Janulewicz (Blog)

Nombre de pages : 112

Mon édition : The Book Édition

Genre : Jeunesse

4ème de couverture :

Lorsque Théotim décide de se soustraire à l’atelier d’écriture organisé par son institutrice, il ne se doute pas de la tournure étrange et fantastique que vont prendre les événements. De rencontres improbables en quête magique, quelle formidable vérité son escapade au cœur d’un univers fabuleux mais dangereux lui fera-t-elle découvrir ? Qui donc est réellement Max Plumette, écrivain excentrique et solitaire, et quels secrets dissimule-t-il à propos de la mystérieuse Confrérie des Nuages ?

Ce que j’en pense :

Théotim n’est pas du genre premier de la classe. C’est pourquoi il n’hésite pas à s’éclipser lors d’un atelier d’écriture organisé par sa maîtresse. Une petite escapade qui va l’amener à rencontrer un étrange personnage : Max Plumette. Ce dernier va l’aider à trouver l’inspiration d’une bien étrange manière… il lui confie un carnet aux pages totalement vierges. Cependant, Théotim va vite se rendre compte que ce cahier n’est pas comme les autres. Une découverte qui va en amener une autre : l’existence de la mystérieuse Confrérie des Nuages se révèle au jeune garçon.

Ce conte est prenant et l’idée est belle. On est entrainé sans mal dans l’histoire. D’autant plus que Théotim est attachant. On l’accompagne tout au long de l’aventure, on partage avec lui les découvertes extraordinaires qu’il est amené à faire. Max Plumette est quant à lui intéressant. Écrivain extravagant et farfelu on se demande bien où il veut en venir.

Avec ce roman, j’ai découvert l’auteur sous un nouveau jour. Je le connaissais dans un tout autre genre : les nouvelles horrifiques et noires (Ici & ). Ici, point de tout cela, au contraire. Ce changement de genre est très réussi.

En conclusion, un conte que je vous recommande. Il se lit très vite et est plaisant à lire. On s’attache sans peine à Théotim et Max Plumette.

& Enjoy

2 commentaires:

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !