Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/jour-de-pluie.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/mork.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/la-roseraie-de-josephine-et-autres.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/une-femme-sous-surveillance.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/05/le-secret-de-linventeur-tome-2-lenigme.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/04/la-cle-molette.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/04/clovis-roi-des-francs.html

dimanche 3 octobre 2010

Je suis l’Homme le plus beau du monde

Massarotto Cyril, Je suis l'homme le plus beau du monde.jpg
Titre du roman : Je suis l’Homme le plus beau du monde

Auteur : Cyril Massarotto

Genre : Contemporain

Nombre de pages : 239

Note : http://img84.imageshack.us/img84/636/note3.jpg

Résumé bref- 4ème de couverture :

Cet homme est une légende. Pourtant, il rêve de disparaître. Et quand il rencontre enfin sa raison de vivre, il est peut-être déjà trop tard...

« Aussi loin que je me souvienne, j ai toujours été beau. Je dis beau, mais dans la bouche des gens ,j’entends plutôt canon, magnifique, sublime, incroyable. Plus généralement, en me voyant, les gens disent : « Waouh ! »
Ces mots, je les ai entendus dans toutes les langues, sur tous les tons. On me les a dits en pleurant, en hurlant, ou juste avant de s¹évanouir. On me les a dits à voix basse, sans oser me regarder, ou en écarquillant grand les sourcils.
Je suis l Homme le plus beau du monde.
Bien sûr, je suis malheureux. »

Ce que j’en pense :

Avant tout je tiens à remercier les éditions XO et Blog-O-Book pour ce partenariat qui m’a permis de découvrir ce livre et ce nouvel auteur. Merci beaucoup !

Ensuite, je préviens les potentiels lecteurs : il se peut qu’il y ait quelques éléments dévoilés. Rien de bien important, mais je préfère être prudente, qu’on ne puisse pas m’en vouloir ! Donc, spoiler plus bas.
Maintenant passons aux choses sérieuses, qu’est-ce que je pense de ma  lecture ? C’est difficile à dire, rien de mal, mais pas beaucoup de bien non plus, je m’explique …
On est dans l’exagération pure et dure. A chaque moment du livre, quand le protagoniste est le plus bel homme du monde, il est vraiment le plus beau, tout le monde est à ses pieds, tout le monde le veut. Quand il est le plus banal du monde, tout le monde veut être comme lui. Ce n’est pas sans rappeler la fin du film Le parfum pour ceux qui l’ont vu. Enfin en moins gore puisqu’il reste vivant !

L’auteur se sert très bien de l’exagération. En exagérant la beauté de son personnage, en faisant l’apologie de la beauté, il montre la superficialité et la jalousie de notre société. Il critique également au passage la téléréalité et la « globalisation des goûts ». Même dans le plus reculé des pays, la culture dite occidentale se sera implantée, et c’est dommage, car petit à petit, les cultures locales, les spécificités de chaque pays disparaissent.

 Puis, vers la moitié du livre c’est le contraire, on fait l’apologie du banal. On aime le banal, on l’adore et on déteste tout ce qui est beau … et la surprise, on se rend compte que les gens sont tout aussi superficiels, jaloux, insipides. Ils veulent représenter ce qu’aime la société. Ils semblent vivre pour le regard des autres.
C’est une lecture agréable, mais l’histoire et les événements sont un peu trop faciles. Notamment ce qui amène le protagoniste du Beau au Banal. [je ne peux pas être très claire sans dévoiler l’histoire, et ce n’est pas mon but !! ^^]. Et ceci est renforcé par le choix de l’auteur de raconter l’histoire à la première personne. Le « je » et la tournure des phrases rendent le livre « simplet » et un peu style catalogue : « Je fais ça, et puis je dis ça, et je … ».

Il ne faut cependant pas oublier la morale de l’histoire, qui selon moi se résume ainsi : il faut être aimé pour ce que l’on est, pas pour ce que les autres veulent qu’on soit. Le bonheur semble impossible si on ne respecte pas ce simple adage. C’est une belle critique du poids qu’a le regard des autres sur nous et sur nos actes.
En conclusion, j’ai beaucoup apprécié ma lecture. Mais il y a quand même quelques longueurs. Parfois je me demandais même si l’auteur n’avait pas écrit ce roman simplement pour assouvir un fantasme : être le plus beau et avoir toutes les femmes à ses pieds. Mais on s’aperçoit vite que ce n’est pas le cas. Enfin je crois ! ;) J’ai attendu vers la fin le moment où un « Wouaw » sortirait de ma bouche, mais rien, la fin m’a un peu déçue … c’est pourquoi le 4 n’aura pas sa place dans cette chronique. Je recommande quand même cette lecture, ça change de ce qu’on peut lire d’habitude !
xo.png
logobob01.jpg
& Enjoy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !