Le big big boss

Titre du roman : Le big big boss

Écrit par : Anne Mulpas

Illustré par : Clotka

Nombre de pages : 142

Mon édition : Nathan

Genre : Jeunesse

4ème de couverture : 

Gavin entre en « 6ème inclusion » dans un collège « normal ». Ils sont cinq parmi les élèves de son institut thérapeuthique à avoir été sélectionnés pour cette rentrée particulière. Mais il n’est pas facile pour Gavin de se faire à ce nouvel environnement plein de contraintes. S’il tente tant bien que mal de déverser ses problèmes dans son « cahier d’humeurs », cela ne le soulage pas toujours. Parfois, il est vraiment impossible de ne pas faire de bêtises… Heureusement, il y a Andréa – la professeure référente du petit groupe – pour l’accompagner et le révéler à lui-même grâce au dessin et à la poésie. Gavin le big big boss est content d'être enfin un « normal » hors norme !

Ce que j’en pense :

Gavin ne se sent plus de joie. Lui qui ne quitte jamais son Institut Thérapeutique Éducatif et Pédagogique (ITEP), il a été choisi pour suivre des cours au collège et même intégrer des classes « normales » quelques heures par semaine. Les obstacles seront nombreux… Il est parfois difficile de savoir comment réagir face à l’incertitude et à l’inconnu. Mais Gavin ne compte pas abandonner aussi facilement. Après tout, c’est lui le big big boss et il entend bien le montrer à tout le monde !

Enfin un roman qui donne la parole à un enfant « à besoins spécifiques ». Placé en ITEP, on ne sait pas précisément ce qui entrave Gavin dans sa scolarité. Au fil de la lecture, on soupçonne un peu de dyslexie, voire quelques problèmes pour gérer ses émotions. Mais ce n’est pas dit clairement et c’est bien normal, ce n’est pas le sujet du livre à proprement parler.

En effet, Gavin est avant tout un enfant qui a les mêmes peurs, les mêmes doutes face à la nouveauté et aux chamboulements provoqués par une entrée au collège. C’est d’ailleurs un crève-cœur de le voir appeler les autres élèves les « normaux ». Même s’il oppose ce terme aux « exceptionnels » qui forment son petit groupe, le lecteur n’est pas dupe. Cela souligne un profond mal-être en lui, une stigmatisation qu’il a malheureusement intégrée comme étant vraie et avérée.

J’ai aimé le personnage et l’histoire qui montre que tout le monde peut y arriver : le collège impressionne, mais ce n’est pas l’Everest ! Cependant, j’ai eu plus de mal avec le style « oral ». C’est un choix qui se comprend car le lecteur se sent ainsi plus proche du personnage principal. On a l’impression d’être à ses côtés, de discuter avec lui, voire même d’être dans sa tête. Mais justement, écrire comme on parle – et ici, comme parlent des adolescents – ça pique un peu les yeux, c’est confus et difficile à suivre…

En conclusion, un petit livre qui a le mérite de mettre en avant un personnage qui sort de l’ordinaire. Cabossé et montré du doigt pour sa différence, il prouve à tout le monde qu’il est comme les autres adolescents de son collège et qu’il est lui aussi plein de potentiel.

Appréciation globale : 
Intéressant
Se le procurer :

& Enjoy

Commentaires

Publier un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !