Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/12/cent-droles-doiseaux-de-la-foret.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/12/lettres-dolly.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/12/vikings-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/12/noblesse-oblige-tome-7-le-roi-mis-nu.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/12/prada-prejuges.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/lhayden-tome-1-le-secret-deli.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/le-trone-de-fer-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/piece-montee.html

mercredi 11 avril 2012

La probabilité statistique de l’amour au premier regard

Titre du roman : La probabilité statistique de l’amour au premier regard

Auteur : Jennifer E. Smith

Nombre de pages : 280

Mon édition : Hachette

Genre : Romance

Ressenti global :

4ème de couverture :

Hadley, une jeune fille de 17 ans, manque de 4 petites minutes son vol pour Londres. 4 minutes qui vont changer sa vie. Alors qu’elle doit se rendre au mariage de son père avec une femme qu’elle ne connaît pas mais déteste déjà, Hadley se retrouve coincée dans un aéroport de New York pour attendre le prochain vol. Elle y rencontre Oliver, un Anglais faisant ses études aux États-Unis et qui prend le même avion qu’elle. Le charme opère immédiatement. Arrivés à la douane de Londres, chacun part de son côté. Mais le destin peut avoir plus d'un tour dans son ciel !

Ce que j’en pense :

À croire que je suis dans une période fleur bleue-midinette, mais je lis beaucoup de romances en ce moment … Mais comment aurais-je pu résister à ce résumé-ci ? J’adore les romans qui se basent sur la théorie qu’un petit détail peut tout changer. On dit qu’un battement d’ailes de papillon pourrait provoquer une tornade à l’autre bout du monde. Et bien ici, un retard de quatre petites minutes va changer la vie d’Hadley. Mais laissez-moi vous expliquer cela plus avant.

Hadley est une jeune fille de 17 ans des plus ordinaires. Si ce n’est que son père est parti enseigner à l’université d’Oxford pour un semestre et qu’il y est finalement resté. Il a refait sa vie là-bas, laissant un vide douloureux dans la vie d’Hadley et de sa mère. Cette dernière s’est relevée depuis la rupture et vit elle aussi une idylle. Cependant, pour Hadley, son père est responsable de toutes les souffrances qu’elles ont endurées. Pour elle, il s’est comporté de façon égoïste, cela ne fait aucun doute. Cela ne l’enchante donc guère d’être obligée d’assister au mariage de son père, contre qui elle ne peut s’empêcher d’être en colère. Elle décide donc de faire un passage express à l’événement, d’arriver le matin et de repartir le soir même. Évidemment, si tout se passait toujours comme prévu cela se saurait … et elle rate son avion de quatre toutes-petites-minuscules minutes. Elle est obligée d’attendre et de prendre le vol suivant, au risque de ne pas arriver à temps à la cérémonie. Le point positif, c’est qu’elle va ainsi rencontrer un jeune anglais plein de charme. Ils vont parler, faire connaissance et sympathiser. Malheureusement, une fois arrivés à Londres ils doivent partir chacun de leur côté. Le problème ? Hadley est déjà sacrément mordue et ne veut pas que leur histoire naissante finisse ainsi.

Après cette longue présentation … passons aux choses sérieuses. C’est une belle romance. Un livre léger, sans prise de tête. Il n’y a rien de bien compliqué, j’irais même jusqu’à dire qu’on voit assez bien la fin dès le début du roman … sans que ce soit gênant ou que cela enlève le plaisir de la lecture. On se laisse entrainer par cette belle histoire d’amour avec plaisir et délice. Surtout que la romance de nos deux tourtereaux n’est pas le seul thème de ce livre. On y parle aussi, avec beaucoup de délicatesse, des relations conflictuelles – mais non dénuées d’amour – entre les parents divorcés et leurs enfants.

Pour ce qui est des personnages, j’avoue que j’ai trouvé l’héroïne un peu casse-pieds au début et surtout capricieuse. Cependant, au fil des pages on la voit grandir petit à petit et réfléchir, ce qui la rend attachante. Oliver, quant à lui, est très touchant. Je ne sais pas comment vous l’expliquer, mais il se dégage de ce personnage une impression générale de douceur et de tendresse.

Le style de l’auteur est agréable, même si les jeux de mots sur les différences linguistiques entre l’américain et l’anglais (Kleenex VS Mouchoir par exemple) passent un peu moins bien en français.

En conclusion, une belle lecture sans prise de tête. Les pages défilent sans mal et on se laisse prendre très facilement par l’histoire. Un roman touchant, plein d’émotions et d’amour, où l’on voit l’héroïne grandir et s’ouvrir peu à peu au monde qui l’entoure.

J’aime :

- L’histoire d’amour assez extraordinaire mais qui reste crédible
- Voir Hadley grandir un peu dans sa tête
- Que la romance entre Hadley et Oliver ne soit pas le seul thème abordé. L’amour maternel et paternel y sont décrits d’une manière très juste.
-Oliver, qui est un vrai rayon de soleil

J’aime un peu moins :

- Une fin sans réelle surprise, sans la petite étincelle qui fait toute la différence

Merci aux éditions Hachette Jeunesse et à Cécile pour cette belle lecture !

& Enjoy

11 commentaires:

  1. Je l'ai sur Kindle, tout prêt pour quand je partirai aux Etats Unis à la fin de l'année uniquement armée de mon reader, et il me tente bien ^^
    Ravie de lire qu'il t'a bien branché ! J'avais un poil peur que la romance soit trop grosse et pas très bien faite, mais les chroniques me rassurent un peu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha ... pour le lire dans l'avion ? ;)
      Pas d'inquiétude à avoir, oui il y a de la romance mais ce n'est pas "trop" ... enfin à mon goût. Je trouve que c'est bien dosé :)

      Supprimer
    2. Voire en attendant de pouvoir embarquer... En espérant qu'il ne me fasse pas louper l'avion :p
      Disons que je n'ai pas vraiment peur du "trop", mais plutôt de grosses ficelles qui font tout le cliché de certaines histoires d'amour très mal construites ^^;

      Supprimer
  2. Le bonhomme et la demoiselle de couverture me font penser à Alex Pettyfer et Emma Roberts, et on s'en fou, mais fallait que je le dise parce que ça me turlupine depuis perpet' les oies.
    Sinon, je dois dire que j'ai très envie de le lire, et que ton avis a accentué la chose. Raaah ! Trop de tentations dans ce bas monde ! En tout cas, ravie de voir que tu as passé un bon moment en compagnie de ce livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, je ne sais pas de qui tu parles, mais tu dois avoir raison :P Mais tu as bien fait de le dire ^^
      Héhé, toujours contente de réussir à te tenter, comme tu le sais ;)

      Supprimer
    2. T'as même pas cherché sur le net ? Et après c'est moi la flemmarde, hein ?! *sort très loin* Je plaisante hein (a) Non mais ça me perturbe trop en fait Oo
      Sadique, sadique, sadique !

      Supprimer
    3. Héhé que veux-tu je suis comme ça, je chercherai peut-être un jour :P
      Et : Toujours, toujours, toujours !

      Supprimer
  3. Ce livre me tente.^^ Depuis le temps qu'il me fait de l'œil. Il va falloir que je lui succombe.
    Merci pour ta chronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut se laisser tenter par ce roman plein de fraicheur ! :)
      Merci à toi !

      Supprimer
  4. Il me tente bien celui la ^^ et ton avis fait envie !
    Bisous bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le compliment ! Ne résiste pas plus longtemps :P
      Bisous :)

      Supprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !