Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/la-saga-des-elements-tome-2-sanctuaires.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/le-couple-da-cote.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/le-chemin-des-collines.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/le-vertige-des-falaises.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/starters-livre-ii-enders.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/quart-de-frere-quart-de-sur-tome-2-mon.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/princesses-power.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/06/red-queen-tome-2-glass-sword.html

vendredi 4 février 2011

La Tour Noire

la-tour-noire.jpgTitre du roman : La Tour Noire

Auteur : Louis Bayard

Genre : Polar historique

Nombre de pages : 397

Note : http://img269.imageshack.us/img269/6041/note5.jpg
amour-coeur-00011.gif
4ème de couverture :

Paris, 1818. Les expériences révolutionnaires et napoléoniennes ont vécu. Dans un pays en pleine confusion politique, les Bourbons, en la personne de Louis XVIII, sont de retour sur le trône. C'est dans ce contexte politique et social trouble qu'Hector Carpentier, un jeune étudiant en médecine, est soupçonné du meurtre d'un inconnu. Mais le directeur de la Sûreté nationale, François Eugène Vidocq, doute de la culpabilité d'Hector.
Personnage mystérieux, féru d'investigations scientifiques et d'espionnage, Vidocq doit mettre tous ses talents en oeuvre lorsqu'il comprend que l'affaire est liée à la disparition du Dauphin, Louis XVII, officiellement mort en 1795 à l'âge de dix ans à la prison du Temple, construite cinq siècles plus tôt par les Templiers. Alors qu'un tueur mystérieux continue à sévir dans les rues de Paris, commence pour Vidocq, secondé d'Hector, une enquête passionnante.

Ce que j’en pense :

L’histoire que nous conte l’auteur m’a captivée, alors même que la période de l’après-révolution – pour une raison qui m’est d’ailleurs inconnue – ne m’intéresse pas plus que cela. Mais voilà, le récit est, de mon point de vue, original, il contient beaucoup de rebondissements qui sont amenés d’une façon plaisante, on ne s’y attend pas vraiment. Vous l’aurez deviné, il y a en conséquence pas mal d’action ainsi que du suspens et j’ai trouvé l’intrigue recherchée. Par contre, la fin ne plaira pas à tout le monde. Elle reste volontairement confuse, c’est au lecteur de faire le choix : que deviennent les personnages ? Quelle est la vérité ? Le doute persiste implicitement. Pour ma part cela ne m’a pas gênée, ni frustrée, j’ai même souri en lisant les dernières lignes.
Pour les âmes sensibles, je pense pouvoir vous le recommander, il n’y a que quelques scènes détaillées, utiles à l’avancement de l’intrigue. Je suis moi-même très exigeante sur ce point là, et je trouve que cela reste très pudique, on ne s’attarde pas sur ces moments « déplaisants ».

Les personnages font également la force du récit. Ils sont profonds, attachants, attendrissants et humains (sauf les méchants, bien entendu ! :P). J’ai par-dessus tout aimé le petit protégé d’Hector, qui est très attendrissant par son côté enfantin et innocent. De plus, avoir choisi d’introduire le grand Vidocq, personnage ayant réellement existé, est un très bon choix. Il donne un petit quelques chose de plus au roman ce qui est très appréciable ! Pour tout vous dire, je me suis tellement attachée à certains personnages que j’avais souvent les larmes aux yeux ou un pincement au cœur tant j’étais transportée dans l’histoire, à leurs côtés, témoin impuissant de leurs malheurs.

Il n’y a donc que le style qui peine un peu. Enfin, non, ce n’est pas exactement cela. Il change de ce qu’on peut lire d’habitude, c’est pourquoi cela peut se révéler perturbant au début. Mais je vous rassure tout de suite, je m’y suis très vite fait. De plus, l’auteur coupe son récit par moment en intercalant ce qui semble être des notes prises par une personne concernant un prisonnier (on comprend très vite de quel prisonnier il s’agit d’ailleurs), et c’est très astucieux, car cela nous permet de comprendre petit à petit ce qui s’est réellement passé dans cette prison et le lien avec le « présent ».

Dernier point, n’ayez pas peur de vous lancer parce que vous ne connaissez rien à cette période, vous trouverez un rappel très instructif au début du roman : une petite chronologie des événements importants et un arbre généalogique de la famille des Bourbons. Pratique pour s’y retrouver !
En conclusion, c’est un livre parfait pour une lectrice comme moi. On suit cette quête de vérité en retenant notre souffle, avide de savoir ce qui s’est réellement passé, tout en n’ayant peur de ce que l’on pourrait découvrir. Les personnages choisis et créés par l’auteur sont très attachants. Je vous le recommande vraiment, car pour moi cela a été un vrai coup de cœur.

Article relatif :

Merci aux éditions Le Cherche Midi pour ce merveilleux partenariat, et à Caroline :)
http://www.wwf.fr/var/wwf/storage/images/wwf-france/partenariats-entreprises/nos-partenariats-produits/le-cherche-midi/43485-1-fre-FR/le-cherche-midi_partenaireLogo.jpg
L'acheter :
La Tour Noire
& Enjoy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !