Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/la-saga-des-elements-tome-2-sanctuaires.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/le-couple-da-cote.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/le-chemin-des-collines.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/le-vertige-des-falaises.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/starters-livre-ii-enders.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/quart-de-frere-quart-de-sur-tome-2-mon.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/princesses-power.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/06/red-queen-tome-2-glass-sword.html

mardi 30 août 2016

Noblesse Oblige, tome 6 – Le Vicomte mis à nu

Titre du roman : Noblesse Oblige, tome 6 – Le Vicomte mis à nu

Auteur : Sally MacKenzie

Traduit par : Fanny Adams

Nombre de pages : 446

Mon édition : Milady

Genre : Romance historique

4ème de couverture :

L’habit ne fait pas le vicomte.

Lady Jane Parker-Roth est fatiguée des mondanités de la Saison londonienne, et a renoncé à trouver un époux. Après tout, elle a mieux à faire… À commencer par confondre cet étrange individu qui s’est introduit, de nuit, dans la demeure de son hôte.

L’intrus n’est autre que le vicomte Motton, un homme qui intrigue la jeune femme depuis déjà quelques années. Mais que fait-il là, à examiner cette statue du dieu Pan pour le moins inconvenante ?

Jane s’invite dans l’enquête du vicomte, et bientôt dans son cœur…

Ce que j’en pense :

Lady Jane Parker-Roth en est déjà à sa huitième saison et s’est résignée à finir vieille fille. Cela ne l’enchante guère, mais c’est finalement mieux que de se retrouver enchaînée à un vieux barbon. En outre, cela lui laisse plein de temps pour faire ce qui lui plait… Mais sa vie et ses certitudes sont complètement chamboulées lorsqu’elle surprend le beau Vicomte Motton là où il ne devrait pas l’être. Car la demoiselle n’est pas du genre à fuir. Au contraire, elle demande des comptes au jeune homme et s’embarque de force dans l’enquête qu’il mène… faisant fi du danger.

Sally MacKenzie ne cesse de me surprendre. Elle renouvelle la série avec ce sixième tome en nous offrant un roman où se mêle enquête et romance sur fond de Régence. Même si l’attirance qui existe entre Jane et Edmund a une place non négligeable, le récit repose sur une véritable intrigue où se mêlent enquête, mystère et danger. Ce qui pimente l’histoire.
Elle avait beau vivre avec ses trois frères, et savoir parfaitement que les hommes ressemblent rarement, voire jamais, aux héros des contes de fées qui terrassent des dragons et sauvent des princesses, elle avait à cette époque la tête remplie d’histoire à dormir debout. Dans la vraie vie, les hommes était plutôt du genre à conseiller à la princesse de se sauver elle-même parce qu’ils étaient attendus à un événement sportif important.
(p. 71)
Autre point à souligner… pour une fois, l’auteur nous offre une héroïne à la hauteur. Il est agréable de la suivre car elle n’est pas nunuche, naïve, ignorante ou trop prude. Ce n’est pas non plus une dévergondée, mais quand elle voit une bosse dans le pantalon du Vicomte Motton, elle ne lui demande pas « Vous ai-je fais mal ? »… De plus, Jane est une jeune fille courageuse, lucide, réaliste… et têtue. En effet, elle ne se laisse pas faire et impose son point de vue. Enfin une héroïne forte dans cette saga !

Seul point noir au tableau – mais, ce n’est pas vraiment une surprise puisqu’il en est ainsi depuis le premier tome – le bel étalon, héros et personnage principal du tome, ne fait rêver… que jusqu’à ce qu’il se mette au lit. Après, il perd grandement de son attractivité… Cet extrait vous expliquera mieux que moi pourquoi… :
Edmund s'introduisit d'une seule poussée. [...]
- Tout va bien, Jane ?
- Oui, je crois.
- Cramponnez-vous, alors. Ce ne sera pas long.
Il donna quelques coups de reins avant que la jouissance ne le submerge et qu'il dépose enfin sa semence.
(p. 321)
Rien de sensuel ou de romantique dans la partie « charnelle » de leur relation ! Mais il faut bien avouer par contre, que leur flirt donne des papillons dans le ventre.

En conclusion, une romance historique qui permet de passer un bon moment. Certes, la relation Jane-Edmund est prévisible et on ne doute à aucun moment du dénouement… Cependant, l’enquête qu’ils mènent conjointement est prenante. Et surtout, Jane est une jeune fille avec une vraie personnalité et qu’il est plaisant de suivre !

Appréciation globale :
J’ai adoré !
Se le procurer (intégrale tomes 5 et 6) :

& Enjoy

1 commentaire:

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !