Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/la-saga-des-elements-tome-2-sanctuaires.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/le-couple-da-cote.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/le-chemin-des-collines.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/le-vertige-des-falaises.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/starters-livre-ii-enders.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/quart-de-frere-quart-de-sur-tome-2-mon.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/princesses-power.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/06/red-queen-tome-2-glass-sword.html

jeudi 6 juin 2013

Caroline Chérie, tome 1 : 1789-1794

Titre du roman : Caroline Chérie, tome 1 : 1789-1794

Auteur : Jacques Laurent

Nombre de pages : 500

Mon édition : l’Archipel

Genre : Historique

4ème de couverture :

14 juillet 1789. Au cours d'une balade au bois de Vincennes, Gaston de Salanches entreprend l'éducation sentimentale de Caroline de Bièvre. Des rumeurs menaçantes, venues de Paris, parviennent jusqu'aux oreilles des promeneurs.
Bientôt, la vie de femme de Caroline se trouve inexorablement mêlée à l'amour et à la politique. Le destin la guidera à Quimper, en passant par Londres, Quiberon et Cayenne. Dans son périple, notre héroïne sera tour à tour poursuivie par la convoitise des séducteurs et par la persécution des sectaires...
Pour conserver intacts son honneur et sa vie, son ardent tempérament la poussera toujours à sacrifier un peu de vertu... pour le plus grand bonheur du lecteur.


Ce que j’en pense :

Ce livre m’en a fait voir de toutes les couleurs. Un vrai calvaire. Pourtant, l’histoire avait tout pour me plaire. La période de la révolution française est intéressante, tumultueuse à souhait. D’ailleurs, l’auteur maîtrise parfaitement le sujet et c’est un vrai voyage dans le temps que l’on fait.

Oui, mais voilà… il y a Caroline. Cette dernière n’a rien pour elle, vraiment. Je suis pourtant indulgente avec les nunuches généralement, mais là je n’avais qu’une envie : mettre fin à mes souffrances en la noyant, en l’étranglant avec l’un de ses rubans ou tout autre moyen produisant le résultat escompté. Pourquoi, me direz-vous ? Tout simplement car Caroline est superficielle, cruche, éternellement insatisfaite, égoïste, nymphomane, vénale, idiote, capricieuse, narcissique, frivole, nombriliste, puérile, stupide comme ses pieds, individualiste, mesquine, sordide, sans profondeur, vide. Et je m’arrêterai là. Quant aux personnages secondaires, ils sont tout aussi vides de substance… mais sont moins agaçants.

Il n’y a pas grand-chose de plus à dire… Cette très chère Caroline a pourri ma lecture. Elle est pourchassée, sa tête est mise à prix et elle risque de la perdre sur l’échafaud… mais elle ne pense qu’à une chose : son amant Gaston. Ou à décorer l’intérieur de leur logement temporaire, à son mari et elle. Bien que ce soient des fugitifs, qu’ils n'ont plus un rond et surtout qu’ils peuvent être amenés à fuir de nouveau à n’importe quel moment. Et ce n’est qu’un exemple de son imbécilité.

En conclusion, le sujet est intéressant et potentiellement bien traité… s’il n’y avait pas Caroline en plein milieu !

Merci tout de même à Babelio et les éditions l’Archipel pour ce partenariat.

Appréciation globale : 
Je ne le recommande pas
Se le procurer :

& Enjoy

11 commentaires:

  1. Au moins ça a le mérite d'être clair ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah je ne suis pas souvent aussi catégorique mais là... je ne pouvais pas faire autrement, cela aurait été mentir !! :)

      Supprimer
  2. XD quelle franchise! :p je n'avais jamais entendu parler de ce livre, et au vu de ta critique je n'ai pas la moindre envie de le lire! surtout quand j'ai vu qu'il faisait 500 pages... un livre moyen de 300 pages daccord, mais 500 pages c'est même pas la peine je sais que je ne le finirai jamais XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah au moins on peut pas dire que j'atténue la réalité quand j'ai des partenariats xD Après, y en a qui on aimé ce livre hein (si si il parait ).
      Quant au nombre de pages, cela ne me fait jamais peur... tant que le contenu est à la hauteur !!

      Supprimer
    2. pour le nombre de page, moi ça me fait peur une fois que je me rends compte que le livre va pas me plaire :p sinon plus c'est long mieux c'est ^^

      Supprimer
  3. Au moins, ta chronique m'a fait rire ( à défaut du roman, j'imagine), c'est toujours ça de pris ! XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu dis, c'est toujours ça de pris, en tous cas je suis contente d'avoir réussi à te faire rire ;) (avec un livre comme ça, il vaut mieux en rire qu'en pleurer... et pourtant parfois j'avais bien envie xD).

      Supprimer
  4. J'ai lu les Caroline chérie quand j'étais en fin d'adolescence, à une époque où je dévorais ce genre de romances historiques (comme les Angélique de Serge et Anne Golon, ou les Catherine et Marianne de Juliette Benzoni). Mais Caroline ce n'était vraiment le mieux en la matière et c'est vrai qu'elle était assez pénible ! :) En plus, je pense que ça a dû certainement très mal vieillir, je suis d'ailleurs assez étonnée qu'on la lise encore aujourd'hui ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, Angélique j'ai vu les adaptations que j'adore... quant à Juliette Benzoni j'adore ses romans... Certes ses héroïnes sont un peu cruches par moments, mais cela reste agréable à lire. Là je ne sais pas... j'ai fait une sorte de blocage, vraiment pas une lecture plaisante :(

      Supprimer
  5. Je ne l'aurais de toute façon pas lu (a) *sifflote*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, c'est clairement le genre de livre à conseiller aux personnes que tu n'aimes pas :P

      Supprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !