Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/la-saga-des-elements-tome-2-sanctuaires.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/le-couple-da-cote.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/le-chemin-des-collines.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/le-vertige-des-falaises.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/starters-livre-ii-enders.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/quart-de-frere-quart-de-sur-tome-2-mon.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/princesses-power.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/06/red-queen-tome-2-glass-sword.html

mercredi 3 octobre 2012

[Rentrée Littéraire 2012] Le peintre et la jeune fille

Titre du roman : Le peintre et la jeune fille

Auteur : Margriet de Moor

Nombre de pages : 282

Mon édition : Buchet-Chastel

Genre : Biographie romancée

4ème de couverture :

« Le jour où ils allaient étrangler la jeune fille, le peintre s’était rendu en ville dès le matin ». Ainsi débute ce roman qui met en scène deux personnages : un peintre presque sexagénaire et Elsje, âgée de dix-huit ans. Débarquée à Amsterdam depuis quinze jours, elle a tranché en deux la tête de sa logeuse avec une hache.
Sans le nommer, Margriet de Moor raconte l’histoire du peintre Rembrandt : ses deux mariages, la banqueroute où il perd la quasi-totalité de sa fortune, la mort de son épouse fauchée par la peste, son travail acharné pour acheminer les portraits d’un couple amoureux... En contrepoint, l’auteur retrace le destin de la jeune Elsje qui, charmée par le récit de sa belle-sœur, décide de la suivre du Danemark en Hollande. D’abord, le bateau qui l’y emmène est bloqué dans les glaces, puis, une fois arrivée, elle se retrouve à plusieurs reprises confrontée à des situations épineuses.
Pourquoi Elsje a-t-elle abattu sa logeuse ? Pourquoi n’a-t-elle officiellement exprimé aucun remords ? Et quelle fut la motivation du peintre, quand, quelques heures après l’exécution de la jeune fille, il s’est approché de son cadavre afin d’immortaliser sa figure par quelques traits de crayon ?
L’auteur fait jouer les clairs obscurs, applique les couleurs, impose son tempérament artistique à la manière de son personnage principal. Pour Margriet de Moor, Rembrandt a peint ce qu’il voulait voir, et non pas ce qu’il était convenable de représenter à l’époque. Un impressionniste avant la lettre.

Dans Le Peintre et la jeune fille, Margriet de Moor plonge dans les pensées non-conformistes, les émotions émancipatrices de deux êtres totalement à part dans l’Amsterdam du XVIIe siècle. Deux êtres radicalement étrangers qui, par la puissance de l’art, fusionnent dans une ultime rencontre.

Ce que j’en pense :

Elsje Christiaens, par Rembrandt
Ce roman alterne deux récits. On suit tour à tour un peintre, que l’on devine être Rembrandt, et une jeune danoise qui a sauvagement assassiné sa logeuse à coups de hache. Deux récits qui n’ont rien à voir, qui n’ont rien en commun, si ce n’est qu’ils se croisent à la toute fin. J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire car je m’attendais sans doute à autre chose. Je pensais – à tort – que le récit commencerait par la « rencontre » entre le peintre et cette jeune fille, lorsque ce dernier la dessine alors qu’elle vient d’être exécutée. Or, cette scène n’a lieu qu’au cours des toutes dernières pages.

Margriet de Moor nous fait partager la vie de ces deux personnes – ayant réellement existé. On assiste au départ d’Elsje du Danemark, à son long voyage semé d’embûches, à son arrivée à Amsterdam… Ses pensées, ses espoirs et ses attentes n’ont plus aucun secret pour nous. En parallèle on découvre la vie de Rembrandt, ses débuts, ses difficultés financières, sa solitude et sa tristesse suite à la mort de sa deuxième femme.

Grâce à ce roman j’ai été plongée sans retenue dans une autre époque, en d’autres lieux. J’y ai découvert des us et coutumes que je ne connaissais pas. Cette immersion m’a beaucoup plu. Le sujet est intéressant, mais malheureusement je n’avais pas une culture générale assez conséquente dans le domaine de la peinture pour apprécier ce livre à sa juste valeur. Mais ce qui m’a vraiment le plus dérangé c’est le manque de transitions. On passe d’un récit à l’autre, du passé au présent sans forcément de transitions ce qui m’a un peu perturbée tout au long du récit car j’avais l’impression de m’être perdue en cours de route !

En conclusion, un roman dont le sujet est intéressant et le cadre dépaysant. Petit à petit, on apprend à connaître le peintre et la jeune fille et on s’attache à eux. Toutefois, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire et le manque de transitions m’a un peu gênée.

Appréciation globale : 
Un avis en demi-teinte, mais une lecture que je ne regrette pas
Se le procurer :

& Enjoy

6 commentaires:

  1. Ah bah je me disais aussi que j'avais loupé une chronique ! *SBAAF*
    Bon, bah... sans moi hein (a)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boulette * oui c'est moi qui parle alors que j'ai XXXX chroniques de retard sur le tiens xD *
      Oui, sincèrement, je ne pense pas que tu apprécierais :(

      Supprimer
  2. j'aime beaucoup l'art, je crois que ce livre pourrait me plaire, je note, emrci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, je pense que ce livre pourrait bien te plaire :) Les connaissances sur la peinture et l'art m'ont manqué, si je les avais eu j'aurais beaucoup plus apprécié ma lecture :)
      De rien, je suis ravie d'avoir pu attirer ton attention sur ce roman ! :)

      Supprimer
  3. Je n'en avais pas entendu parlé, mais ton résumé me tente beaucoup ! Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le plaisir est pour moi, je suis contente si ce livre trouve son public :)

      Supprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !