Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/10/la-sur-du-roi.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/10/a-nous-deux-paris.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/09/gloutons-dragons-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/the-sun-is-also-star.html

vendredi 19 octobre 2012

Nina Volkovitch, tome 1 – La lignée

Titre du roman : Nina Volkovitch, tome 1 – La lignée

Auteur : Carole Trébor

Nombre de pages : 220

Mon édition : Gulf Stream

Genre : Fantastique

4ème de couverture :

Une adolescente, une mission, un destin.
Envoyée à l’orphelinat de Karakievo parce que ses parents sont considérés comme des « ennemis du peuple », Nina Volkovitch a fait le serment de s’enfuir et de retrouver sa mère, emprisonnée dans un goulag de Sibérie. Mais comment s’enfuir d’un tel lieu quand on a quinze ans, et qu’on en paraît douze ? Ce qu’elle ne sait pas, c’est que sa mère a pris soin de dissimuler de précieux indices pour l’aider à s’échapper, mais aussi pour lui révéler les dons particuliers qu’elle possède sans le savoir. Car Nina est la descendante des Volkovitch, une illustre famille qui détient des pouvoirs aussi prodigieux que terrifiants. Et c’est elle, Nina, qui représente le dernier espoir face à un ennemi plus puissant que la dictature soviétique…

Ce que j’en pense :

Si j’ai pu découvrir ce roman et cet auteur, c’est grâce à La Voie des Indés, évènement organisé (entre autres) par Libfly et à l’éditeur. Donc un immense merci à eux.

Ce premier tome pose les bases d’une histoire qui m’a tout l’air d’être prometteuse. On y rencontre Nina, une adolescente de quinze ans ayant pourtant l’apparence d’une enfant de dix ans. On ne peut pas dire que cette jeune fille soit très chanceuse. Dans l’URSS sous Staline, il n’est pas bon de contester l’autorité et de dire tout haut ce que l’on pense quand cela ne convient pas au pouvoir en place. C’est pourtant ce qu’ont fait les parents de Nina. Résultat : elle ne sait pas où se trouve son père, sans doute parti se réfugier en France et sa mère a été emprisonnée dans un goulag de Sibérie. Elle-même est envoyée dans un orphelinat, loin des gens qu’elle aime. Toutefois, elle garde la foi et espère réussir à s’échapper de cette « prison » où l’on essaye de faire d’elle une bonne soviétique.

Ce livre permet de s’immerger dans un contexte intéressant. C’est une vraie plongée dans la terreur sous le Stalinisme. Nous sommes témoins de ce qui se passe sous ce régime, aux côtés de Nina. La narration à la première personne du singulier permet d’ailleurs de mieux rentrer dans l’histoire et d’être tout de suite pris par les événements. On partage les pensées de la jeune fille, on voit l’action se dérouler de son point de vue ce qui rend le livre encore plus intéressant.

J’ai trouvé l’héroïne touchante et attendrissante. Comme je l’ai déjà dit, son histoire n’est pas facile. Elle a beaucoup souffert et continue de souffrir. On s’attache donc très facilement à elle. Et bien qu’on ne soit que des spectateurs impuissants on adorerait pouvoir l’aider.
Finalement, le côté fantastique n’est pas si présent, puisque Nina ne découvre ses pouvoirs qu’à la toute fin. Malgré cela, le rythme du roman n’en pâtit pas. Les actions s’enchainent sans s’arrêter et les pages défilent toutes seules.

En conclusion, un roman que je vous conseille chaudement. Nina est une jeune fille à laquelle on s’attache sans mal. Ce premier tome est captivant et j’espère que la suite nous en apprendra plus sur les mystérieux pouvoirs que détient Nina. Pour ne rien gâcher, l’écriture de Carole Trébor est très agréable.

Appréciation globale : 
Moi je dis oui et re-oui !
Se le procurer:

& Enjoy

2 commentaires:

  1. Sans moi, bien sûr, mais je suis ravie de voir qu'il a fait son effet :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, pourquoi ce bien sûr ? Je suis sûre qu'il pourrait te plaire :)

      Supprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !