Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/10/la-sur-du-roi.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/10/a-nous-deux-paris.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/09/gloutons-dragons-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/the-sun-is-also-star.html

mardi 29 novembre 2011

Les enquêtes de M. de Mortagne, bourreau, tome 1 : Le Brasier de Justice

Titre du roman : Les enquêtes de M. de Mortagne, bourreau, tome 1 : Le Brasier de Justice

Auteur : Andrea H. Japp

Nombre de pages : 406

Éditeur : Flammarion

Genre : Polar historique

Ressenti global : http://2.bp.blogspot.com/-44dbd5D-gr0/TdKdIu_AnrI/AAAAAAAAAGY/KIqf59CGGXQ/s1600/Note+4+.jpg

4ème de couverture :

Le royaume de France, au début du XIVe siècle. M. Justice de Mortagne, de son nom Hardouin cadet-Venelle, est le cadet d'une famille de bourreau. La petite trentaine, bel homme, il est cultivé et a amassé une jolie fortune. À la mort de son frère aîné, il est contraint de reprendre la charge de bourreau, devenant à son tour M. Justice de Mortagne. Torturer, tuer ne le gêne pas particulièrement, même s'il n'en tire aucune « satisfaction ». Après tout, ce n'est pas lui qui a prononcé la sentence... Jusqu'au jour où, en place publique, M. Justice de Mortagne sangle au poteau du bûcher une jeune femme, Marie de Salvin, jugée coupable d'avoir gravement calomnié un noble en l'accusant de viol. La culpabilité de Marie ne fait aucun doute dans l'esprit d'Hardouin. Pourtant, quand il apprend qu'elle disait la vérité, il se sent pour la première fois complice de meurtre. Combien en a-t-il ainsi commis, par le passé, en refusant de les voir ? Rétablir la justice devient alors une nécessité. Le désir de rédemption, son urgence, mais aussi un lien naissant, particulier et confidentiel avec Dieu poussent Hardouin à enquêter sur d'anciennes exécutions – dont celle de Marie – et à s intéresser à chaque nouveau condamné. Sa nouvelle mission : rétablir la vérité et condamner les vrais coupables.

Ce que j’en pense :

Quand on demande à Hardouin Cadet-Venelle, Maître de Haute Justice, de mener l’enquête sur cette affaire d’enfants sauvagement assassinés et de punir – dès qu’il l’aura démasqué – le meurtrier, il ne sait que penser. Il faut dire que cela ne rentre pas vraiment dans ses attributions. Il est le bourreau, méprisé de tous, et ne fait qu’exécuter la sentence prononcée. Il ne juge pas et n’est pas forcément au fait de ce qui est reproché à l’accusé. Il n’est que le bras de la Justice, celui qui se salit les mains. C’est pourquoi cette requête l’interpelle, pourquoi lui ? De fait, par un concours de circonstances il finit par accepter et se rend sur les lieux des crimes. Commence alors une enquête complexe et surprenante. D’ailleurs, le lecteur s’aperçoit très vite que des personnes haut-placées sont mêlées à cette affaire détestable. On entre alors dans un monde fait de complots, d’espionnages et de stratégies.
L’idée a le mérite d’être originale.

Le personnage principal est intéressant mais reste assez particulier. Il est sympathique sans vraiment l’être. Il est touchant mais en même temps son indifférence à la souffrance d’autrui (qui pour lui est vitale s’il ne veut pas devenir fou !) en font une sorte de monstre froid et distant. C’est une situation vraiment très déstabilisante, mais cela ne m’a pas empêché de prendre beaucoup de plaisir à le suivre, car la plupart du temps il est attachant. Les personnages secondaires sont eux aussi attrayants mais beaucoup moins développés que le bourreau, autour de qui le récit est centré. J’espère toutefois que le deuxième tome de cette série éclaircira la relation existante entre Hardouin et la jeune femme qui hante ses pensées car j’avoue être restée sur ma faim !

J’aimerais enfin m’arrêter sur les abondantes notes de bas de pages. Au début, leur nombre m’a gênée car cela casse le rythme de lecture. Puis finalement je m’y suis très vite habituée car on sent que l’auteure est très bien documentée et ce qu’elle nous y apprend est fascinant. Cela permet au lecteur d’en apprendre plus sur les us et coutumes ainsi que la gastronomie du Moyen-âge, sur la charge de bourreau (j’ai envie de dire : évidemment !) mais également sur l’utilisation originelle de certains mots ou l’origine de certaines expressions. Par exemple, « Il va me navrer » ne veut pas dire qu’il va lui faire beaucoup de peine … quoique, un court instant puisque cela veut dire qu’il va le transpercer de son épée. Autre petit inconvénient, les quelques coquilles que l'on peut trouver, certaines rendent d'ailleurs la compréhension du texte un peu plus difficile (substitution d'un prénom par un autre ...). Toutefois, cela ne gâche en rien le plaisir de la lecture !

En conclusion, un polar historique qui ne m’a pas déçue, au contraire puisque j’ai hâte de pouvoir lire le deuxième tome. Un livre qui ne vous laissera pas indifférent !

Une belle découverte que je dois aux éditions Flammarion et à son attaché de presse, Gilles. Merci !

Se le procurer :

& Enjoy

6 commentaires:

  1. J'adore Andréa Japp !
    As-tu lu la série de La dame sans terre ?

    RépondreSupprimer
  2. Y'a des tas de sagas de l'auteur qui me tentent !!! Mais je ne peux plus acheter de livres, pour le moment... snifffff !
    En tous cas, je note pour plus tard. Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Dup > Non malheureusement, mais cette série me fait très envie ... c'est pour ça que j'ai pas hésité quand on m'a proposé celui-ci. J'ai pu découvrir cette auteure qui me faisait très envie ^^

    Malorie > Oui, il faut dire que l'auteure est très prolifique et les résumés sont tous attrayants ... courage ! J'espère que tu pourras quand même très vite découvrir cette auteure ;)

    RépondreSupprimer
  4. Je crois qu'il me plairait beaucoup ! Je note :)

    RépondreSupprimer
  5. J'avais commencé la série Druon de Brévaux, mais trop de coquilles, et les notes de fin de page très longues et répétitives là où il n'y en avait pas besoin (ou au moins pas besoin d'autant^^) ont fini par m'agacer... cependant, ce personnage de bourreau me paraît intéressant, mais comme tu relèves également des coquilles et toujours ces longues notes qui viennent couper la lecture... je ne suis pas sure d'avoir envie de me lancer.

    RépondreSupprimer
  6. Luna > Contente d'avoir réussi à te tenter ;)

    Readingmarmotte > C'est vrai que les notes en bas de pages m'ont un peu rebutée au début, et puis finalement je m'y suis fait même si certaines ne m'étaient absolument pas utiles ... et du coup ça m'agaçait ^^ Mais ça n'a quand même pas été un motif d'abandon pour moi :)

    RépondreSupprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !