Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/12/cent-droles-doiseaux-de-la-foret.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/12/lettres-dolly.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/12/vikings-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/12/noblesse-oblige-tome-7-le-roi-mis-nu.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/12/prada-prejuges.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/lhayden-tome-1-le-secret-deli.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/le-trone-de-fer-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/11/piece-montee.html

jeudi 2 décembre 2010

Préquelles aux Larmes d'Artamon, tome 2 : La Fuite dans les Ténèbres

023. La fuite dans les ténèbres v.jpgTitre du roman : Préquelles aux Larmes d'Artamon, tome 2 : La Fuite dans les Ténèbres

Auteur : Sarah Ash

Genre : Fantasy

Nombre de pages : 727

Note : http://img269.imageshack.us/img269/6041/note5.jpg 
amour-coeur-00011.gif

Résumé bref :

Azilis, un esprit chargé de maintenir l'équilibre entre le royaume des vivants et celui des morts, a été libérée par inadvertance par le jeune Rieuk.
Refusant de réintégrer sa prison, Azilis s'est attachée au destin d'une mortelle, Célestine, jusqu'à devenir son ange gardien. Elle en a bien besoin : le désir de se venger de ceux qui ont condamné son père, un magicien, à périr sur le bûcher, l'entraîne sur une voie périlleuse lorsqu'elle commence à user des pouvoirs qu'il lui a légués avant de mourir. Des pouvoirs qui ne manquent pas d'attirer l'attention de l'Inquisition, farouchement déterminée à éradiquer toute magie.
Mais le chaos gagne du terrain. Sept démons venus d'un autre royaume, et naguère détenus prisonniers, assiègent à présent le monde des mortels. Pour empêcher la fin de toute chose, Rieuk et Célestine, chacun de leur côté, vont découvrir ce qu'il en coûte d'être un héros.



Ce que j’en pense :

Avant tout, un grand merci aux éditions du Livre de Poche et à Livr@ddict. Grâce à ce partenariat j’ai découvert une auteure qui me tentait déjà depuis quelques temps et une chose est sûre : je vais continuer à la lire !

Pour une fois je vais commencer par les points négatifs (peu nombreux) pour pouvoir ensuite m’épancher sur les points positifs !

La couverture de l’ouvrage est magnifique, mais j’ai trouvé dommage qu’il ne soit pas clairement signalé que ce livre fait suite à La traque de l’ombre, premier tome des préquelles. Heureusement ce n’est pas gênant, car l’histoire reste parfaitement compréhensible. Pour preuve, je n’ai eu aucun mal à me glisser dans l’histoire sans avoir lu le premier tome, au contraire, et ce malgré quelques malheureuses coquilles. Voici les deux principaux points négatifs, vous en conviendrez : ils sont insignifiants …

L’histoire en elle-même est très bien menée. Sarah Ash nous fait voyager dans son monde – on a même le droit à une carte partielle, pour une fois – avec brio. Vous y trouverez beaucoup d’aventures et de rebondissements plus ou moins attendus. Divisé en quatre parties, le récit suit séparément deux personnages : Rieuk et Célestine, bien que cette dernière me semble plus présente ! Il y a d’ailleurs un petit saut dans le temps entre la partie I et la partie II, ce qui n’est pas dit explicitement. J’ai donc eu un peu de mal à m’y retrouver au début de la partie II, mais ça c’est très vite arrangé !

Certains moments sont émouvants (j’avais même une petite larme à l’œil !), d’autres sont pleins d’action et de mystère, bref, l’auteure nous fait passer par tout un registre d’émotions.
Les personnages sont exquis. Vraiment travaillés et intéressants. J’ai beaucoup aimé Jagu, le compagnon de mission de Célestine,  pour son côté de protecteur tourmenté. On suit également avec plaisir Célestine, une jeune fille qui peut paraitre un peu écervelée aux premiers abords, mais qui n’en est pas moins courageuse. Les princesses Adèle et Astasia, aux rôles vraiment secondaires, m’ont touchée, je ne sais pas pourquoi, mais je les ai vraiment beaucoup appréciées. Peut-être est-ce parce qu’elles se ressemblent tout en étant différentes. Si elles avaient été réelles, j’aurais vraiment voulu les connaitre.

Ce que j’ai beaucoup apprécié dans ma lecture, c’est la réflexion que cette dernière nous pousse à faire. Pour moi, ce livre critique ouvertement les religieux corrompus par le pouvoir et le désastre qui suit quand la religion (dirigée par ces mêmes personnes) est à la tête du pays ou tout du moins au cœur du pouvoir. On y évoque l’oppression et les autodafés pratiqués en masse. Mais également comment la vérité est cachée pour être remplacée par des textes plus « arrangeants ». C’est une situation qui a eu une certaine réalité en Europe il y a quelques siècles de cela. Je trouve donc intéressant de réfléchir dessus. Evidemment, ça ne regarde que moi !

En conclusion, Sarah Ash nous offre une belle aventure émouvante et pleine de rebondissements. Même si certains termes sont inhabituels et très similaires, Drakhaon et Drakaoul par exemple - ce qui oblige donc à une certaine concentration - ce récit est magnifique. Il m’a vraiment transportée et j’ai hâte de lire les autres œuvres de cette auteure. Un vrai coup de cœur, que je recommande vivement !

Logo Livre de poche.png
Logo livraddict.png

& Enjoy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !