Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/10/a-nous-deux-paris.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/09/gloutons-dragons-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/the-sun-is-also-star.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/agence-confettis-meme-pas-peur.html

mercredi 5 octobre 2011

L’héritière du temps

Titre du roman : L’héritière du temps

Auteur : Ludovic Rosmorduc

Nombre de pages : 382

Éditeur : Baam !

Genre : Fantasy
Note : http://3.bp.blogspot.com/-2XgjfRw1HSw/TedeJagsnmI/AAAAAAAAAHQ/G4mOdOd0UAQ/s1600/Note+5+copie.jpg amour-coeur-00011.gif

4ème de couverture :

Une grossesse qui tourne mal conjuguée à l'arrivée tonitruante d'une émissaire du Diable à Sétiladom : il n'en faut pas plus pour convaincre la Sainte Inquisition d'intervenir. Et si le Grand Inquisiteur est convaincu du bien-fondé de sa cause, il est également mû par d'autres motivations plus sombres.
Héritiers de l'histoire de la Cité Noire, mais surtout de la sagesse d'Ambroise de Liemmos, l'alchimiste Yorel, le guerrier Dungal et leur protégée de toujours, Sixéla, vont tout mettre en œuvre pour découvrir ce qui se cache derrière ces manifestations démoniaques.

Ce que j’en pense :

Ce livre est un vrai coup de cœur. Une fois commencé, je n’ai pas pu m’arrêter. Le récit est tellement entrainant qu’il m’a happée toute entière. Il faut dire que j’ai été époustouflée par l’intrigue. Elle est complète, aboutie. On ne voit pas les ficelles que tirent l’auteur ou alors vraiment au dernier moment et c’est ça que j’aime.
D’autant plus que Ludovic Rosmorduc s’attaque ici à des thèmes que je trouve intéressants, impressionnants mais aussi terrifiants. La Religion et la terreur qui en découle parfois, les superstitions qui donnent foi aux « miracles » alors que ceux-ci peuvent s’expliquer rationnellement. Le pouvoir, également – voire même, surtout – qui corrompt beaucoup d’hommes « de bien ». Ce sont là des sujets qui me passionnent et j’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur les aborde et les traite. L’intrigue n’est donc pas en reste, puisqu’on suit avec plaisir et avidité notre trio dans leurs aventures. Aventures qui les amènent à faire des découvertes aussi dérangeantes qu’inattendues.

Nous retrouvons donc trois personnages du premier tome : Dungal, Yorel et Sixéla. Cependant n’ayez aucune crainte si vous n’avez pas encore lu Le Tertre des Âmes, c’est là le seul véritable lien entre les deux tomes car ils peuvent très bien se lire indépendamment l’un de l’autre.
Pour en revenir aux personnages, j’ai découvert avec plaisir une Sixéla plus intéressante, plus mature. Elle a grandi et cela se voit, car dans le premier tome je ne l’avais pas beaucoup appréciée. Une belle surprise pour moi !
Je ne saurais dire exactement pourquoi, mais j’aime également beaucoup Yorel – peut-être notre peur commune du vide. Mais il est indéniable qu’il a un charisme qui le rend bien sympathique. Surtout que dans ce second tome, on apprend un peu mieux à le connaitre puisqu’il nous dévoile une partie de son passé.
J’ai également adoré pouvoir cheminer encore un peu en compagnie d’Ambroise à travers ses écrits. C’est sans doute mon personnage préféré et j’ai été bien heureuse de retrouver ici le vieux sage.

Ce qu’il faut savoir par contre c’est que Mr Rosmorduc est cruel. Oui, oui, je l’affirme. Il aime martyriser ses personnages et donc ses lecteurs. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas tendre avec nos compagnons. Il nous laisse espérer une porte de sortie et finalement … bah non, il/elle est bel(le) et bien mort(e) ou alors traverse une épreuve des plus horribles. C’est rageant sur le moment, mais c’est aussi quelque chose que j’apprécie beaucoup. Non, je ne suis pas sadique, mais au moins cela ne donne pas un happy end mièvre et dégoulinant de joie. Cela rend l’histoire plus crédible, les personnages plus réalistes. Ces derniers ne vivent pas que des choses marrantes, et du coup d’une certaine façon, on se rapproche plus facilement d’eux.

Enfin, comment ne pas parler de la plume délicieuse de l’auteur ? On sent un style travaillé, le récit est fluide, les pages se tournent toutes seules, les chapitres – courts – donnent un rythme soutenu à l’histoire.

En conclusion, je me répète, mais cette lecture a été un véritable coup de cœur. J’ai adoré du début à la fin. Il ne pouvait en être autrement, de toute façon. Une intrigue palpitante, des personnages attachants et touchants le tout écrit d’une plume de maître. Si ce n’est pas déjà fait, lisez-le de toute urgence.

Merci à Caroline et à la Librairie Dialogues, grâce à qui j’ai pu lire cette petite merveille !

Se le procurer :
Librairie Dialogues

& Enjoy

9 commentaires:

  1. J'en connais une qui va suivre notre Mois de Ludovic !!!
    Très jolie chro m'dame !

    RépondreSupprimer
  2. Vi, je le crois aussi Dup!
    En tout cas, je suis ravie de voir que ce roman t'a plu Lady K!;)

    RépondreSupprimer
  3. Dup et Phooka > C'est sûr ! Je ne raterai ce rendez-vous pour rien au monde :) Aucune excuse à moins d'être au bord de l'agonie ... et encore !!

    Dup > Merci pour le compliment, j'en suis toute rouge ! :)

    Phooka > Il ne pouvait pas en être autrement avec un tel talent et une telle maitrise ! ^^

    RépondreSupprimer
  4. Voilà qui fait envie... mais je crois l'avoir déjà dit pour le tome précédent :D

    RépondreSupprimer
  5. Laisse toi tenter par les deux :P Cet auteur a un vrai talent ! ^^

    RépondreSupprimer
  6. faut que je le lise celui là, ça fait un moment qu'il est dans ma biblio en plus, mais j'ai pas eu le temps ^^

    RépondreSupprimer
  7. Je te le confirme, il faut absolument que tu trouves le temps de le lire ! Il m'a scotché !!

    RépondreSupprimer
  8. C'est qu'elle donne envie cette chronique ^^ Tu as l'air enthousiasmée, rien que pour ça, je me le note ! ;)

    RépondreSupprimer
  9. Ho, merci pour le compliment ! Je suis en effet très enthousiaste, car j'en avais le souffle coupé :)

    RépondreSupprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !